Accueil

« Le Soleil luit pour tout le Monde » Une vue du lac Kivu à partir du Rwanda

Qu’est-ce un état-nation unitaire? Qu’est-ce la Politique, le Politique, le Pouvoir, la société civile, la société politique, la société globale, la Science politique, les Sciences politiques? Qu’est-ce un Etat moderne? Qu’est-ce un homme politique? Qu’est-ce un politicard intriguant : trop peu intéressé par le peuple, ne servant que ses propres desseins et intriguant pour obtenir un poste? Comment le reconnaît-on et pourquoi doit-on le rejeter? Qu’est-ce le Patriotisme?

La société rwandaise est une société traumatisée, désarticulée, destructurée, dominée, très malade et totalement épuisée par le Totalitarisme moderne « Akazu » et « Igisuti ». Le Totalitarisme moderne Akazu ou Igisuti est une non-société, une contre-société et une auto-colonisation. Depuis le 05 juillet 1973, le Rwanda croule sous la Dictature militaire des généraux. Dans ces conditions, la Paix et le Développement sont impossibles. Il est absolument impérieux de transformer très profondément la société rwandaise, bon gré malgré les brigands militaro-politiques Banyakazu et Banyegisuti, d’aider le peuple rwandais évanoui à se réanimer, de soulager les malheureux réfugiés rwandais, et partant, de pouvoir améliorer les conditions de vie du menu peuple rwandais (= Rubanda rugufi), délaissé, -spécialement des Twa. En quoi consiste alors la maîtrise de la gestion et de la transformation de la société globale ? Qu’est-ce un projet de société ? Qu’est-ce un courant idéologique ? Decrire et expliquer les régimes tyranniques et totalitaires successifs de Juvénal Habyalimana Rutemayeze (= l’Akazu) et de Paul Kagame Rwabujindili (= l’Igisuti). Assurément, l’Akazu et l’Igisuti existent bel et bien [= kubihakana nabyo ubwabyo ni urugomo]. [Ibya conflit Hutu/Tutsi, conflit Kiga/Nduga ni ibinyoma]. Qu’est-ce alors le Totalitarisme moderne Akazu ou Igisuti ? Qu’est-ce l’Akazu (= la petite maison du Bushiru et consorts) ? Qu’est-ce l’Igisuti (= la noblesse tutsie moderne faction Abâkagâra) ? Il est à noter que les Tutsi Bega Bâkagâra et consorts ne sont pas une petite maison (= Akazu). Non ! Ils constituent tout un clan (= Igiti cya Rwâkagâra). Voilà notamment d’importantes questions auxquelles essaye de répondre aussi scientifiquement que possible le site http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/ . Toute vue présuppose l’existence d’un point de vue [= Twe ntitujijisha nk’abesikro]. Qu’il soit, d’emblée, clair et net. Certes, ce site est un site anti tyrannie et anti totalitarisme moderne  Akazu ou Igisuti. C’est un site centriste révolutionnaire rwandais.

En bref, la Politique, c’est l’art d’organiser la société et c’est aux autorités civiles laïques nationales qu’il revient d’organiser la société et non à l’armée, au magister ecclésial ou aux étrangers. Certes, l’âme du chaos rwandais est coloniale, missionnaire, ecclésiastique et militaire. Or, la Politique, ce n’est pas une affaire de militaires dans les rangs (= abasilikare). Les militaires doivent être soumis aux autorités politiques (= civiles) et non l’inverse. Ce n’est pas non plus une affaire d’ecclésiastiques (= abihayimana), à plus forte raison d’ecclesiastiques mesquins [= abapadiri n’abapostori b’abanyamatiku] ou dévergondés. Ils ne servent que leurs propres desseins. Avant de prétendre gouverner les autres, il faut d’abord prouver qu’on sait se gouverner soi-même et qu’on adhère à un projet de société. La Politique ne va pas de pair avec la Théologie et la Philosophie. Bref, la Politique est une affaire d’élites intellectuelles (= intiti) et d’hommes politiques (= abanyapolitike), civils, laïcs, intègres et très bien formés. Ce n’est pas une affaire d’affairistes (= abambali b’Ifaranga), à plus forte raison de banqueroutiers (= abanyemali bahombye), de gangsters (= ibikurankota), de voyous (= abatekamutwe n’ibisahiranda) ou d’ignares (= injiji). La Politique est vraiment l’art et la pratique du gouvernement des sociétés humaines. Ce n’est pas une affaire de gros sous.

Cela va sans dire qu’un parti politique qui ne représente pas un courant idéologique et qui n’a pas de projet de société est une coquille creuse. On devrait convenir que libérer le Rwanda n’est pas un projet de société. La première priorité, c’est l’élaboration idéologique et doctrinale. De même que c’a été pire après avoir dégagé l’Akazu sans projet de société, ce serait de beaucoup pire après avoir dégagé l’Igisuti sans projet de société unitaire, cumulatif et harmonisé. [Imipangu ya Libération y’inyalyenge z’ibikurankota mbarwa (urugero: Umunyegisuti Paul Kagame Rwabujindili  muli FPR cg Abanyakazu Gaston Iyamuremye alias Victor Byilingiro, Sylvestre Mudacumura, Pacifique Ntawuruhunga alias Omega, Laforge fils Bazeye muli FCLR), -ishyira imbere ubukingilizo butagira ijambo ku ngabo, bukoreshwa rwana ubundi bukarangiza nka Bizimungu, Sendashonga, Kanyarengwe, Twagiramungu, n’abandi-, na have mhage by’Akazu n’Igisuti ntacyo bimaze. Si Politike. Hakenewe umushinga wa gatanu wa sosiyete nyarwanda na révolution ya kabili].  L’Igisuti et l’Akazu, c’est kif-kif ! Ni l’un ni l’autre ne sera absous du génocide rwandais.  On ne cessera de les accuser. Il est illusoire de combattre l’Igisuti, à l’aveuglette, dans le giron de l’Akazu : celle-là même qui, de 1973 à 1994, a affreusement opprimé le peuple rwandais et qui, du 07 avril au 04 juillet 1994, a planifié et exécuté le génocide des Hutus centristes et des Tutsis. Les Banyakazu et consorts sont empressés par le reconquête du pouvoir perdu et la réjouissance bestiale des finances publiques. Ils ne sont pas intéressés par le peuple rwandais. Or, la maîtrise de la gestion et de la transformation de la société prime sur le simple contrôle de l’appareil de l’Etat. [= Nyamara, gucunga imali ya Leta n’imyanya nibyo byonyine byibabalije MRND-CDR, FPR, FCLR, CPC, n’abandi. Impamvu rero irazwi cyane]. La résistance à l’oppression est un devoir. [= Nta butegetsi bakwiye cyangwa bakwiye gusubiraho]. Il est donc indispensable et primordial d’étudier les Sciences politiques rwandaises (= faire le Politique rwandais) pour savoir faire la Politique rwandaise et si oui, bien connaître son rôle et celui des autres. Il est surtout recommandable de pratiquer le meilleur modèle d’Histoire du Rwanda, en l’occurrence le modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme » qui, seul, est un discours scientifique et non un discours politique. On convient qu’il est également recommandable de venir se ressourcer de temps en temps sur ce site et ce en revisitant toutes les rubriques ou catégories du menu du site [= ibyarushaho kubagilira akamaro, ni uguhora musura uduce twose tw’uru rubuga].

Pour lors, au maximum, les Sciences politiques rwandaises sont l’ensemble de toutes les disciplines ayant rapport à l’art d’organiser la société rwandaise, à savoir: les Sciences historiques rwandaises, les Études du Développement du Rwanda, les Sciences économiques et sociales, la Coopération et les relations internationales, le Droit et l’Administration publique. Pour leur part, les Sciences historiques rwandaises couvrent les dix domaines suivants: l’Histoire du Rwanda ancien, l’Histoire du Rwanda à l’époque coloniale, l’Histoire politique et sociale du Rwanda contemporain, l’Histoire économique et sociale du Rwanda contemporain, la Sociologie politique rwandaise approfondie, les Études du Développement du Rwanda, l’Anthropologie sociale et culturelle rwandaise approfondie, l’Analyse mystique du Code ésotérique rwandais, le Grand Livre Kimeza-milyango et les Inzira za Kimeza-milyango. Il est à faire remarquer que la Science politique, au singulier, signifie communément  et tout simplement la Sociologie politique, -autrement dit la Science politique par excellence-, ce qui est tout à fait différent des Sciences politiques qui, elles, s’écrivent au pluriel et signifient globalement tout l’ensemble ci-haut énuméré.

Au fait, le but poursuivi par ce site est d’offrir une aide scientifique et politique à tous ceux qui veulent faire  le Politique  rwandais (= les enseignements politiques rwandais) puis la Politique rwandaise (= la pratique politique rwandaise). En un mot, il a pour but de servir à toutes les personnes intéressées par les Sciences politiques rwandaises des bagages intellectuels nécessaires et suffisants pour l’accomplissement de leurs rôles respectifs. Autrement dit, il vise la guérison, la réarticulation, la restructuration et la maîtrise de la gestion et de la transformation de la société rwandaise.

Somme toute, le site http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/ est un site scientifique politique  destiné aux politologues, aux politiques, aux élites intellectuelles, aux dirigeants de partis politiques,  aux militants, aux adhérents, aux sympatisants et sans exception, à tous les autres acteurs politiques ou agents sociaux divers. Ce n’est pas un site journalistique. On tient un discours plus scientifique que politique. En conséquence, on évitera le style journalistique : s’intéressant à l’actualité politique, sportive, etc., mais  accrocheur, léger, inconsistant et très superficiel. [= Twe, tulihandagaza tukavuga icyo tuzi neza twakozeho ubushakashatsi kandi dufitiye statistiques. Cyangwa tukicecekera]. Nous, on est des politologues et non des journalistes. On analyse scientifiquement les phénomènes politiques collectifs ainsi que l’organisation et le fonctionnement du pouvoir politique. En principe, on ne se focalise pas sur un événement isolé, du genre : Karegeya baramwishe, Karegeya bamushyinguye, bateye grenade ku Gisenyi, habaye impanuka y’imodoka ku Mukamira, Paul Kagame Rwabujindili yavuze ngo, Mushikiwabo yavuze ngo, Agata Kanziga Nyirarutemayeze yajuliye mu rukiko rw’i Burayi, etc. Non ! Nous, on ne travaille pas comme ça ! Mais aucun rôle n’est meilleur qu’un autre. Ils sont tout simplement différents. Pour notre part, il est plutôt question de se mettre au service du peuple rwandais tout en étant reconnu par le monde scientifique. Légitimation scientifique oblige.

Enfin, nos encouragements particuliers s’adressent à la Jeunesse rwandaise (= U-Rwanda rw’Ejo) passionnée par les Sciences politiques rwandaises.

Fait à Paris, le 07 janvier 2014

L’administrateur du site: Mwalimu (Prof.) MUREME Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Centriste Gitériste-Kayibandiste, Représentant du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme  »  

CACHET MODELE AK&M