Réponse aux messages de Shingiro Mbonyumutwa, -fils de Dominique Mbonyumutwa-, du 05.08.2014, du 06.07.2014, du 05.07.2014, du 29.06.2014, du 27.07.2014 et du 26.06.2014 [= Uwanga amazimwe abandwa ku manywa].

À Shingiro Mbonyumutwa,                                                                                                                            fils de Dominique Mbonyumutwa

Belgique

Cher Monsieur,

Comme promis, en réponse à vos messages du 05.08.2014, du 06.07.2014, du 05.07.2014, du 29.06.2014, du 27.07.2014 et du 26.06.2014, je me fais un devoir de vous faire parvenir ci-bas les conclusions du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme » sur le congrès national de Gitarama en date du 28 janvier 1961. On persiste et on signe : « C’était une pure comédie. Dominique Mbonyumutwa ne fut pas président de la République rwandaise. Mbonyumutwa est un objet politique sans valeur historique observable, prouvable et vérifiable, autrement dit en Kinyarwanda [= Niba hali n’ikintu cyaba kiliho yaba yarasinye yiyita perezida wa Repubulika y’U-Rwanda, nta gaciro gifite, na busa] ».

Toutefois, de prime abord, il conviendrait de mettre en exergue le premier paragraphe de votre message du 05.08.2014, où vous dites ceci : « Les écrits que vous avez postés dans mon émail m’ont donné la chair de poule quant à l’interprétation que vous en faites. On croit avoir affaire à des écrits du temps de la guerre civile au Rwanda, où la haine et la propagande battaient leur plein. L’interprétation que vous faites de l’évènement du 28 janvier 1961 m’a particulièrement interpellé ». Au contraire, je me dois tout de même de préciser que c’est plutôt votre interprétation des faits politiques et sociaux rwandais qui est très fausse. Vous réagissez de façon personnelle. Vous faites montre de piété filiale. Ce que vous dites est différent de ce qui se passe ou s’est passé.

Continuer la lecture de Réponse aux messages de Shingiro Mbonyumutwa, -fils de Dominique Mbonyumutwa-, du 05.08.2014, du 06.07.2014, du 05.07.2014, du 29.06.2014, du 27.07.2014 et du 26.06.2014 [= Uwanga amazimwe abandwa ku manywa].

Considérations générales sur le mouvement de libération de Gitarama du 28 janvier 1961

 

BAGARAGAZA

Thaddée Bagaragaza, ancien ministre des Affaires sociales du Rwanda, dans le gouvernement du 26.10.1961

C’est en réponse à une demande de la Société civile rwandaise en Belgique qu’intervient cet article sur l’évènement historique du 28 janvier 1961 que les démocrates républicains rwandais appellent mouvement de libération de Gitarama, alors que les monarchistes l’appellent coup d’État de Gitarama. Et c’est en qualité de témoin oculaire que cette demande m’a été adressée. Certes, j’ai assisté à la réunion du congrès national qui s’est tenu à Gitarama le 28 janvier 1961. Mais je n’étais pas congressiste. J’étais un simple étudiant à l’université Lovanium (= Kinshasa), en vacances à Kigali. Mon hôte et ami, André Rubayita, fraîchement élu conseiller communal de Nyarugenge, m’apprit que, sur convocation du ministre de l’Intérieur, Jean-Baptiste Rwasibo, tous les bourgmestres et tous les conseillers communaux étaient convoqués au centre commercial de Gitarama à une réunion très importante sur le maintien de l’ordre et la pacification du pays. Je décidai de l’accompagner. C’est ainsi que je devins témoin oculaire d’un évènement historique. Dans la suite, devenu ministre des affaires sociales, j’eus le loisir de tout comprendre. Cet article a donc pour but de livrer au public mes considérations générales sur cet évènement historique. Il répond à trois questions essentielles :

  • Quelles ont été les causes de cet évènement ?
  • Quel est le récit de cet évènement ?
  • Quelles ont été les conséquences de cet évènement ?

 A. Les causes du mouvement de libération de Gitarama

Continuer la lecture de Considérations générales sur le mouvement de libération de Gitarama du 28 janvier 1961

Maurice Niwese répond au pamphlet de Kalisa Médard! Maurice Niwese persiste et signe: « Uwishe abanyapolitiki ba Nduga niwe ugomba kubazwa ubuhotozi Inkotanyi zazanye i Rwanda »!

Par Maurice Niwese

Chers tous,

Je m’étais refusé à répondre à cet écrit pour ne pas laisser penser à ceux qui propagent de tels propos que j’accorde de l’importance à ce qu’ils racontent. J’avais fait savoir à celui qui me l’a envoyé que la liberté d’expression ne donne pas le droit de propager des écrits pareils déformant les faits et constituant des attaques indignes, haineuses et indécentes contre des gens. J’ai tenu à ajouter que les sites qui relaient ces inanités risquent de prendre la voie des médias de la haine. Je décide finalement de réagir parce que les forces de la haine continuent, comme par obsession, de se complaire à trainer mon nom dans la boue. Je le fais de façon suivie, puis dans le texte, pour que le lecteur retrouve les passages auxquels je réponds.

Continuer la lecture de Maurice Niwese répond au pamphlet de Kalisa Médard! Maurice Niwese persiste et signe: « Uwishe abanyapolitiki ba Nduga niwe ugomba kubazwa ubuhotozi Inkotanyi zazanye i Rwanda »!

Qui sont ces personnes qui s’acharnent contre la convention en la mémoire des victimes de 73 ? Quelles seraient leurs motivations ?

Par Gil Mucyo REMEZO

Le 16 août 2014 s’est tenue à Bruxelles une cérémonie dite « première convention en la mémoire des victimes du putsch du 5 juillet 1973 ».

Avant la tenue de cette convention, et surtout après que celle-ci a eu lieu, avec le succès qu’on sait, j’ai été stupéfait par un certain nombre de réactions négatives dont certains sites se sont fait les porte-parole, et dont le but manifeste était de salir et disqualifier cette cérémonie et ses organisateurs, voire en amont, d’en empêcher la tenue.

Continuer la lecture de Qui sont ces personnes qui s’acharnent contre la convention en la mémoire des victimes de 73 ? Quelles seraient leurs motivations ?

Martin Kobler : Le chef de la mission des Nations-unies en RDC, Martin Kobler, n’a fait aucune analyse grossièrement erronée de la situation au Rwanda. Il a fait une simple déclaration tout à fait conforme à sa mission.

Prière de bien vouloir trouver en pdf ci-après les éléments constitutifs du présent article :

Le chef de la mission des Nations-unies en RDC, Martin Kobler, n’a fait aucune analyse grossièrement erronée de la situation au Rwanda.

DECLARATION DU 19.08.2014 DE SIX ORGANISATIONS POLITIQUES RWANDAISES SUR LA DECLARATION DE MARTIN KOBLER DU 17.08.2014

 

Procès-verbal du premier congrès ordinaire du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [M.C.R.]

Prière de bien vouloir trouver en pdf ci-après les éléments constitutifs du présent article :

Procès-verbal du premier congrès ordinaire du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [M.C.R.]

DISCOURS D’OUVERTURE DU CONGRES ORDINAIRE DU MCR DU 13.09.2014

DISCOURS DE CLOTURE DU CONGRES ORDINAIRE DU MCR DU 13.09.2014

FDLR-ANALYSIS-BY-SSRC