Mise en demeure à Monsieur Faustin Ntakirutimana, administrateur du site web Veritas info

MUREME Kubwimana Bonaventure

Site web : http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/

 

Monsieur Faustin NTAKIRUTIMANA

Administrateur du Site web Veritas Info

76 600 Le Havre / France

 

Objet : Mise en demeure

Monsieur l’administrateur,

Je voudrais vous mettre en demeure de respecter les exigences suivantes au plus tard jeudi le 01 janvier 2015 à minuit.

Continuer la lecture de Mise en demeure à Monsieur Faustin Ntakirutimana, administrateur du site web Veritas info

Le procès de Protais Zigiranyirazo, au TPIR d’Arusha, est un échec cuisant pour la communauté internationale : ce génocidaire Habyalimaniste est l’un des grands planificateurs Kiga du génocide des Hutu centristes et des Tutsi. Il doit être ré-arrêté, menotté, coffré et rejugé.

PP MUREME 26072014

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                          Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                                 Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                                      Promoteur scientifique et coordonnateur général du                                                                   Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo)]                             

Pour commander ses livres : utiliser le formulaire de contact du site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/

Par suite du génocide des Hutu centristes et des Tutsi, il a été créé en 1994 par le Conseil de Sécurité, par la résolution N° 955 (1994), dans le cadre du chapitre VII de la Charte des Nations Unies relatif à « l’action en cas de menace contre la paix, de rupture de la paix et d’acte d’agression », le Tribunal International pour le Rwanda. Celui-ci est une institution des Nations unies compétente pour connaître des crimes de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre perpétrés en 1994 au Rwanda ou dans des pays voisins. Il fermera ses portes le 31 décembre 2014, dans trois jours. Vingt ans après la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies, à l’origine de la création du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), ses acteurs se sont réunis jeudi le 6 novembre 2014 à Arusha pour évoquer l’héritage et dresser le bilan.

Continuer la lecture de Le procès de Protais Zigiranyirazo, au TPIR d’Arusha, est un échec cuisant pour la communauté internationale : ce génocidaire Habyalimaniste est l’un des grands planificateurs Kiga du génocide des Hutu centristes et des Tutsi. Il doit être ré-arrêté, menotté, coffré et rejugé.

L’arrestation des criminels Gaston Iyamuremye alias Victor Byilingiro, Sylvestre Mudacumura, Pacifique Ntawuruhunga alias Omega, Bazeye fils Laforge, etc., et la liquidation des FDLR est une nécessité absolue.

PP MUREME 26072014

Mwalimu Mureme Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Centriste Gitériste-Kayibandiste, Promoteur scientifique et coordonnateur général du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.)                                                                    

Pour commander ses livres : utiliser le formulaire de contact du site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/

A. Préambule

Sur base de la résolution N° C.9 du 1er congrès ordinaire du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.) tenu à Paris samedi le 13 septembre 2014, en ma qualité de promoteur scientifique et coordonnateur général du M.C.R., j’ai l’honneur de publier de long en large la position du M.C.R. pour le désarmement et pour la liquidation des FDLR contrairement au communiqué manipulant du 19 août 2014 émanant de six organisations politiques et ainsi intitulé : « Les organisations politiques de l’opposition démocratique rwandaise réagissent aux propos de M. Martin Kobler. L’analyse de Monsieur Martin Kobler sur la situation au Rwanda est grossièrement erronée.». Pour sa part, l’opposition centriste révolutionnaire rwandaise  soutient totalement les positions de l’ONU, du Conseil de Sécurité, de l’UA, de la SADC, de la RDC, du CIRGL, concernant le désarmement et la liquidation des FDLR et signale clairement et nettement que les organisations politiques concernées ne représentent qu’elles-mêmes. Contrairement au contenu du titre du communiqué en revue, elles ne représentent nullement l’opposition démocratique rwandaise. Il importe de lever tout de suite l’équivoque en question contenue dans le titre même du communiqué car elle entretient délibérément la confusion. Pour de plus amples détails, il y aurait lieu de lire le communiqué en revue sous le lien suivant : http://ikazeiwacu.fr/2014/08/20/lanalyse-de-mr-martin-kobler-sur-la-situation-au-rwanda-est-grossierement-eronnee-les-organisations-politiques-de-lopposition-rwandaise/ et, si l’on préfère, le communiqué en revue figure aussi dans les pièces jointes.

Continuer la lecture de L’arrestation des criminels Gaston Iyamuremye alias Victor Byilingiro, Sylvestre Mudacumura, Pacifique Ntawuruhunga alias Omega, Bazeye fils Laforge, etc., et la liquidation des FDLR est une nécessité absolue.

Meilleurs vœux de nouvel an 2015

Le Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo)] a le plaisir d’adresser aux Basangirangendo, au reste du peuple rwandais et à tout le monde l’expression de ses meilleurs vœux de nouvel an 2015.

À cette belle occasion, le mouvement politique rwandais M.C.R. (= Abasangirangendo) réitère ses principales positions centristes révolutionnaires. La société rwandaise est une société traumatisée, désarticulée, déstructurée, dominée, très malade et totalement épuisée par 41 ans de Totalitarisme moderne « Akazu (= le Habyalimanisme) » ou « Igiti (= le Rwâkagârisme) ». Le Totalitarisme moderne Akazu ou Igiti est une non-société, une contre-société et une auto-colonisation.

Depuis le 05 juillet 1973, le Rwanda croule sous la Dictature militaire des généraux. Dans ces conditions, la Paix et le Développement sont impossibles. Il est absolument impérieux de transformer très profondément la société rwandaise, bon gré malgré les brigands militaro-politiques Banyakazu ou Banyegiti, d’aider le peuple rwandais évanoui à se réanimer, de soulager les malheureux réfugiés rwandais et partant, de pouvoir améliorer les conditions de vie du menu peuple rwandais (= Rubanda rugufi) délaissé, -spécialement des Twa.

En bref, la Politique, c’est l’art d’organiser la société et c’est aux autorités civiles laïques nationales qu’il revient d’organiser la société et non à l’armée, au magister ecclésial ou aux étrangers. Certes, l’âme du chaos rwandais est coloniale belge, missionnaire, ecclésiastique et militaire. Or, la Politique, ce n’est pas une affaire de militaires dans les rangs (= abasilikare). Les militaires doivent être soumis aux autorités politiques civiles laïques et non l’inverse.

Assurément, la Politique est une affaire d’élites intellectuelles (= intiti) et d’hommes politiques (= abanyapolitike), civils, laïcs, intègres et très bien formés. Ce n’est pas une affaire d’affairistes (= abambali b’ifaranga), à plus forte raison de banqueroutiers (= abanyemali bahombye), de gangsters (= ibikurankota), de voyous (= abatekamutwe n’ibisahiranda) ou d’ignares (= injiji). La Politique est vraiment l’art et la pratique du gouvernement des sociétés humaines. Ce n’est pas une affaire des militaires.

À bas le Habyalimanisme (= l’Akazu) !

À bas la noblesse tutsie moderne faction Abâkagâra (= l’Igiti) !

Fait à Paris, le 27 décembre 2014

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                  Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                       Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                                 Promoteur scientifique et coordonnateur général du                                                          Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo)]

 

CACHET MCR

Pièces jointes :

 

L’ex-ministre rwandais du Plan, Augustin Ngirabatware, condamné à 30 ans de prison en appel : 18.12.2014 – MTPI/Ngirabatware –

Arusha, 18 décembre 2014 (FH) – Le Mécanisme résiduel pour les tribunaux pénaux internationaux (MTPI), agissant comme instance d’appel, a réduit jeudi de 5 ans la peine de 35 ans de prison infligée en première instance par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) à l’ancien ministre du Plan Augustin Ngirabatware.

Entré progressivement en fonctions depuis début juillet 2012, le MTPI a été créé par l’ONU en décembre 2010 pour assurer les fonctions résiduelles du TPIR et du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) qui sont en train de boucler leurs travaux. « La chambre d’appel, siégeant en audience publique, annule la peine de trente-cinq ans d’emprisonnement et impose une peine de trente ans d’emprisonnement », a déclaré le juge Theodor Meron, lisant un résumé du jugement en anglais. Le condamné restera sous la garde du MTPI en attendant son transfert vers l’État où il purgera sa peine, a précisé le juge américain.

Continuer la lecture de L’ex-ministre rwandais du Plan, Augustin Ngirabatware, condamné à 30 ans de prison en appel : 18.12.2014 – MTPI/Ngirabatware –

Exposé historique des démêlés fatals entre Juvénal Habyalimana Rutemayeze et Agathe Kanziga Nyirarutemayeze sous la première dictature militaire rwandaise

PP MUREME 26072014

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                     Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                               Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                                          Promoteur scientifique et coordonnateur général du                                                                    Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais                                                                                           [= M.C.R.]                                                                                                                                                      

Pour commander ses livres : utiliser le formulaire de contact du site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/

D’emblée, une certaine précaution oratoire s’impose. Ici, très loin de nous l’idée de nous attaquer à la personne sacrée d’Agathe Kanziga. Il s’agit tout simplement de condamner l’exercice médiocre qu’elle a fait de la fonction de première dame rwandaise. Elle a vraiment été Nyirarutemayeze. Elle est Agathe Kanziga Nyirarutemayeze. C’est une femme publique rwandaise très reprochable. Ses actes sont très répréhensibles. On va donc dire ce qu’on en pense sincèrement. On va critiquer ses faits et gestes, ses comportements, ses fautes, ses erreurs en qualité de première dame surnommée « Nyirarutemayeze ». On ne s’attaque donc pas directement à sa personne sacrée d’Agathe Kanziga, car personne n’a le droit de salir la personne sacrée d’un autre. Mais, les politologues rwandais ont le droit, bien fondé, de fouiller du regard tout objet politique rwandais, y compris l’exercice de la fonction de première dame rwandaise.

Des Banyakazu (= des Habyalimanistes) racontent par ici par là que la gouvernance du régime Akazu était très bien cotée par la Banque mondiale. C’est absolument faux. Le présent article a pour but de prouver le contraire. Dans un article paru en date du 15 juillet 2014 au site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/ , on déjà a parlé de : Le brigandage politique des gangsters Habyalimanistes (= Banyakazu) : Juvénal Habyalimana Rutemayeze, Agathe Kanziga Nyirarutemayeze, Protais Zigiranyirazo, Théoneste Bagosora, Séraphin Rwabukumba, Laurent Serubuga, Aloys Ntiwiragabo, Jean Baptiste Ndalihoranye, Alphonse Higaniro et autres pourritures . C’est un échantillon représentatif. Parlons, cette fois-ci, davantage d’Agathe Kanziga Nyirarutemayeze et de Séraphin Rwabukumba.

Continuer la lecture de Exposé historique des démêlés fatals entre Juvénal Habyalimana Rutemayeze et Agathe Kanziga Nyirarutemayeze sous la première dictature militaire rwandaise

Exposé historique du conflit de pouvoirs et d’intérêts entre Protais Zigiranyirazo et Théoneste Lizinde Mugabushaka

PP MUREME 26072014

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                    Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                               Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                                      Promoteur scientifique et coordonnateur général du                                                                   Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo)]                                

Pour commander ses livres : utiliser le formulaire de contact du site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/

 

Il y avait déjà un confit potentiel entre les deux hommes depuis l’assassinat de Grégoire Kayibanda Se-Bwigenge, de son épouse et l’extermination des politiques et des officiers Banyenduga. Théoneste Lizinde était un directeur général très consciencieux du service central des renseignements. Cela gênait beaucoup le pôle Nyirarutemayeze qui tenait à accaparer tout le pouvoir afin de couvrir ses crimes inénarrables. Agathe Kanziga Nyirarutemayeze et Protais Zigiranyirazo étaient les deux piliers principaux du pôle Nyirarutemayeze de l’Akazu (= le Habyalimanisme). L’Akazu veut dire le Habyalimanisme.

Le conflit entre les deux hommes en question éclata au grand jour à l’occasion d’une affaire très grave dans laquelle Protais Zigiranyirazo en personne était impliqué. Il s’agit de l’exportation des petits de gorilles de montagne pour la Belgique que Protais Zigiranyirazo pratiquait avec des néo-colonialistes belges. Il est à savoir que les colons belges n’ont jamais supporté la perte de leurs intérêts vitaux au Rwanda, notamment l’exportation des gorilles de montagnes, la chasse des animaux du parc national du Nil-Kagera, la culture de la drogue et du chanvre (= cannabis en latin) dans la forêt de Nyungwe, les latifundia (= ibikingi), le commerce des minerais, etc. Ils ont donc dû faire faire contre Grégoire Kayibanda Se-Bwigenge le coup d’État du 05 juillet 1973 afin d’introniser leur vraie marionnette Juvénal Habyalimana Rutemayeze. Ils sont donc revenus sous diverses couvertures. Et ils avaient des complices rwandais, notamment Protais Zigiranyirazo.

Continuer la lecture de Exposé historique du conflit de pouvoirs et d’intérêts entre Protais Zigiranyirazo et Théoneste Lizinde Mugabushaka