Archives pour la catégorie Articles principaux (amakuru y’ibanze)

Articles principaux (amakuru y’ibanze)

Portrait moral de l’animal politique belge Faustin Twagiramungu Rukokos : un néocolonialiste d’origine rwandaise

PP MUREME 26072014

 

Mwalimu MUREME Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Centriste Gitériste-Kayibandiste, Promoteur scientifique et coordonnateur général du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.)                                                                    

Pour commander ses livres : utiliser le formulaire de contact du site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/

 A. Introduction

En date du 28 juillet 2013, dans une interview accordée en Kinyarwanda au journal Ikondera, au micro d’Agnès Mukarugomwa, très fort de sa nouvelle alliance avec l’Akazu (= le Habyalimanisme c.-à-d. des génocidaires notoirement connus depuis 1994 qu’il appelait lui-même des NAZIS), après avoir concassé, de 1993 à ce jour-là, l’opposition politique rwandaise non armée, Faustin Twagiramungu Rukokos s’est finalement moqué éperdument du Centrisme rwandais, a sali et descendu trop bas Mgr Alexis Kagame Se-Mateka, en l’occurrence le premier des premiers grands hommes rwandais auxquels le Centrisme rwandais rend hommage, à savoir Mgr Alexis Kagame Se-Mateka, Grégoire Kayibanda Se-Bwigenge, Joseph Gitera Se-Republika, Mutara III Rudahigwa Se-Muco. C’est tout à fait insupportable. C’est un outrage irréparable [= ingwize yishe Ntango !]. Cela pousse le modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme » à réfuter catégoriquement les calomnies de cet animal politique belge d’origine rwandaise qui n’est rien de moins qu’un néocolonialiste, un politicard intrigant, irrationnel, ignare, borné et égoïste. Il est le politicard belge le plus malhonnête et le plus étroit de toute l’Histoire du Rwanda. On convient absolument qu’il est tout à fait légitime de contre-attaquer après un tel affront. Certes, il s’agit d’un vantard, un grand parleur et un escroc politique. On dirait même mieux : « un vagabond politique trop peu intéressé par la société rwandaise ; trop désireux d’argent, de pouvoir et des honneurs ». On défie cette bourrique incorrigible dans la sphère historique, statistique, économique, économétrique, comptable, financière, politique, ésotérique, mystique, sociologique, anthropologique, sociétale rwandaise. Pour organiser une société, le minimum serait de la connaître. Si faire de la politique, c’est décrire, expliquer, analyser, comprendre les phénomènes politiques collectifs puis organiser la société, quelle politique rwandaise peut-il faire, un néocolonialiste belgo-rwandais, un imposteur et un escroc politique de l’acabit de Faustin Twagiramungu Rukokos ? Ceci est donc un droit de réponse.

Continuer la lecture de Portrait moral de l’animal politique belge Faustin Twagiramungu Rukokos : un néocolonialiste d’origine rwandaise

Considérations générales sur le mouvement de libération de Gitarama du 28 janvier 1961

 

BAGARAGAZA

Thaddée Bagaragaza, ancien ministre des Affaires sociales du Rwanda, dans le gouvernement du 26.10.1961

C’est en réponse à une demande de la Société civile rwandaise en Belgique qu’intervient cet article sur l’évènement historique du 28 janvier 1961 que les démocrates républicains rwandais appellent mouvement de libération de Gitarama, alors que les monarchistes l’appellent coup d’État de Gitarama. Et c’est en qualité de témoin oculaire que cette demande m’a été adressée. Certes, j’ai assisté à la réunion du congrès national qui s’est tenu à Gitarama le 28 janvier 1961. Mais je n’étais pas congressiste. J’étais un simple étudiant à l’université Lovanium (= Kinshasa), en vacances à Kigali. Mon hôte et ami, André Rubayita, fraîchement élu conseiller communal de Nyarugenge, m’apprit que, sur convocation du ministre de l’Intérieur, Jean-Baptiste Rwasibo, tous les bourgmestres et tous les conseillers communaux étaient convoqués au centre commercial de Gitarama à une réunion très importante sur le maintien de l’ordre et la pacification du pays. Je décidai de l’accompagner. C’est ainsi que je devins témoin oculaire d’un évènement historique. Dans la suite, devenu ministre des affaires sociales, j’eus le loisir de tout comprendre. Cet article a donc pour but de livrer au public mes considérations générales sur cet évènement historique. Il répond à trois questions essentielles :

  • Quelles ont été les causes de cet évènement ?
  • Quel est le récit de cet évènement ?
  • Quelles ont été les conséquences de cet évènement ?

 A. Les causes du mouvement de libération de Gitarama

Continuer la lecture de Considérations générales sur le mouvement de libération de Gitarama du 28 janvier 1961

Martin Kobler : Le chef de la mission des Nations-unies en RDC, Martin Kobler, n’a fait aucune analyse grossièrement erronée de la situation au Rwanda. Il a fait une simple déclaration tout à fait conforme à sa mission.

Prière de bien vouloir trouver en pdf ci-après les éléments constitutifs du présent article :

Le chef de la mission des Nations-unies en RDC, Martin Kobler, n’a fait aucune analyse grossièrement erronée de la situation au Rwanda.

DECLARATION DU 19.08.2014 DE SIX ORGANISATIONS POLITIQUES RWANDAISES SUR LA DECLARATION DE MARTIN KOBLER DU 17.08.2014

 

Défense d’« Inganji Kalinga » : rejet catégorique des critiques non sensées à l’endroit de Mgr Alexis Kagame Se-Mateka contenues dans l’ouvrage intitulé « Une Archéologie de la violence en Afrique des grands lacs » de Maniragaba Balibutsa

PP 26072014

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                    Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                               Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                                     Représentant du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme »                                                                  

Pour commander ses livres : utiliser le formulaire de contact du site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/   

A. Introduction

Dans son livre intitulé « Une Archéologie de la violence en Afrique des grands lacs », paru en  1999 à Libreville, aux éditions « CICIBA », Maniragaba Balibutsa attaque Mgr Alexis Kagame Se-Mateka. Il lui reproche d’avoir détruit le mythe fondateur de la conscience nationale, de l’unité ou de l’identité ethnique rwandaise en osant publier, en 1943, un ouvrage intitulé « Inganji Kalinga ». D’emblée, il est à faire remarquer qu’après la prise du pouvoir au Rwanda par le Front Patriotique Rwandais (FPR), en 1994, les colonialistes Belges Jan Vansina, Marcel D’Hertefelt et Machin Chouette ont changé leur fusil d’épaule. Ils ont mieux ajusté le modèle colonial belge au modèle Siyasa vainqueur. L’ouvrage en question de Maniragaba Balibutsa, qui est leur épigone, s’inscrit bien sûr dans cette lignée.

Continuer la lecture de Défense d’« Inganji Kalinga » : rejet catégorique des critiques non sensées à l’endroit de Mgr Alexis Kagame Se-Mateka contenues dans l’ouvrage intitulé « Une Archéologie de la violence en Afrique des grands lacs » de Maniragaba Balibutsa

La réputation de Mgr Alexis Kagame Se-Mateka défie la calomnie : défaire l’article de Faustin Kabanza intitulé « Les Rwandais et leurs origines ethnisées » et défendre « Inganji Kalinga ».

PP 26072014

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                     Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                               Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                                  Représentant du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme »                                                                  

Pour commander ses livres : utiliser le formulaire de contact du site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/   

A. Introduction

On a lu sur Internet au site web http://www.africultures.com/php/?nav=article&no=11664 un article de Faustin Kabanza, daté du 15 juillet 2013, intitulé «Les Rwandais et leurs origines ethnisées » et salissant Mgr Alexis Kagame Se-Mateka. Il s’agit d’un article s’inscrivant dans la lignée des thèses néocolonialistes belges de Jan Vansina, Marcel D’Hertefelt, Maniragaba Balibutsa et Machin Chouette. Et qui pis est, cet article archifaux est basé sur une très fausse traduction de l’ouvrage de Mgr Alexis Kagame Se-Mateka intitulé « Inganji Kalinga », paru en 1943, réédité en français par son auteur en 1972 sous le titre de « Un abrégé de l’Ethnohistoire du Rwanda » et perfectionné par Mwalimu Mureme Kubwimana en 2010 sous le titre de « Manuel d’Histoire du Rwanda ancien suivant le modèle Mgr Alexis Kagame ». Faustin Kabanza ignore évidemment tout cela. Comme si cela ne suffisait pas, l’article a été repris par son auteur en date du 20 juillet 2014 au site web http://www.vepelex.org/#!LES-RWANDAIS-ET-LEURS-ORIGINES-ETHNISES-/c1svv/4317E4A1-7DB9-4EF2-B966-86D1DF6465F5

Continuer la lecture de La réputation de Mgr Alexis Kagame Se-Mateka défie la calomnie : défaire l’article de Faustin Kabanza intitulé « Les Rwandais et leurs origines ethnisées » et défendre « Inganji Kalinga ».

Les F.D.L.R. doivent être liquidées : la place des génocidaires Habyalimanistes n’est pas à la tête d’une organisation humaine, mais plutôt à la barre du tribunal.

PP2013

Mwalimu Mureme Kubwimana,                                                                                                     Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                               Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                                      Promoteur scientifique et coordonnateur général                                                                                       du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.)                                                              

Pour commander ses livres : utiliser le formulaire de contact du site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/

A. Introduction

Les articles précédents au sujet des FDLR-FOCAKAZU ont permis de mieux les connaître.  Présentement, il importe de citer nommément et sans détours compliqués les principaux génocidaires Banyakazu qui infectent les FDLR-FOCAKAZU, encore désireuses d’opprimer le peuple rwandais. Il importe surtout de bien analyser l’âme des FDLR-FOCAKAZU. Les FDLR-FOCAKAZU ne mèneront à rien du tout. Ce sont les derniers retranchements des Banyakazu. Ces gens-là ne s’intéressent pas au peuple rwandais. Ils sont insensibles aux sentiments collectifs rwandais. Ce sont des particularistes Banyakazu. Ils ne veulent qu’une chose : retourner de force au Rwanda en vue de renouveler l’expérience succulente de jadis. Ils veulent reconquérir leur paradis perdu. Toujours est-il que leur ressource principale envisagée, c’est une armée mono-régionale Kiga comme dans le bon vieux temps de Juvénal Habyalimana Rutemayeze. Ces groupes de mouvance habyalimaniste sont principalement constitués des démons dont les caractéristiques sont décrites dans les lignes qui suivent.

De prime abord, il sied tout de même de préciser que la sociologie politique ne s’intéresse, ni aux personnes sacrées des gens, ni à leur vie privée. Cependant, du moment qu’un acteur politique manifeste sa volonté de faire la politique, c’est un homme public. Le public a donc le droit de savoir qui il est, quel est son projet de société, s’il est capable et s’il est irréprochable, car on ne badine pas avec la vie d’un peuple. Le politologue ne fixe son regard que sur l’objet politique.

Continuer la lecture de Les F.D.L.R. doivent être liquidées : la place des génocidaires Habyalimanistes n’est pas à la tête d’une organisation humaine, mais plutôt à la barre du tribunal.

Les misères des campagnes du sud du Rwanda sous le règne du dictateur Juvénal Habyalimana Rutemayeze [05.07.1973 – 06.04.1994]

PP2013

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                    Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                                Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                                   Représentant du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme »                                                                  

Pour commander ses livres : utiliser le formulaire de contact du site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/   

Le 05 juillet 1973, le Rwanda est passé de la première République rwandaise à la première dictature militaire rwandaise, autrement dit au Totalitarisme moderne rwandais. Depuis lors, des généraux rwandais prennent le pouvoir par la force, s’approprient tous les pouvoirs et en font à leur guise. La militarisation est encouragée par des financements provenant de l’étranger sous forme d’aide budgétaire ou autres. La police et les forces armées rwandaises ou les forces rwandaises de défense interviennent plus souvent contre le peuple rwandais que contre une véritable agression venant de l’extérieur. Ce régime tyrannique et totalitaire épuise totalement la société rwandaise.

Continuer la lecture de Les misères des campagnes du sud du Rwanda sous le règne du dictateur Juvénal Habyalimana Rutemayeze [05.07.1973 – 06.04.1994]

Le brigandage politique des gangsters Habyalimanistes (= Banyakazu) : Juvénal Habyalimana Rutemayeze, Agathe Kanziga Nyirarutemayeze, Protais Zigiranyirazo, Théoneste Bagosora, Séraphin Rwabukumba, Laurent Serubuga, Aloys Ntiwiragabo, Jean Baptiste Ndalihoranye, Alphonse Higaniro et autres pourritures

PP2013

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                    Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                               Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                                  Représentant du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme »                                                                  

Pour commander ses livres : utiliser le formulaire de contact du site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/   

A. Introduction

Dans les années 1988-1990, une grande famine éclata au Rwanda, particulièrement dans le sud du pays, surtout dans les régions de Gikongoro et de Butare. Cela faisait plus de quarante ans que pareille situation ne prévalait plus au Rwanda. Des centaines de milliers de ménages rwandais fuirent le Rwanda pour la Tanzanie. L’Akazu ne fut réellement mise au courant de la crise de famine qui frappait le pays, en particulier le sud défavorisé, que par un film du « Centre Iwacu » sur ladite famine. Ce film exploitait les publications du journal Imbaga, dirigé à l’époque par Gaspard Karemera et Jean-Baptiste Nkuliyingoma. Afin d’en savoir plus, on a donc dû et pu interroger celui-ci en date du 29 août 2013.

Continuer la lecture de Le brigandage politique des gangsters Habyalimanistes (= Banyakazu) : Juvénal Habyalimana Rutemayeze, Agathe Kanziga Nyirarutemayeze, Protais Zigiranyirazo, Théoneste Bagosora, Séraphin Rwabukumba, Laurent Serubuga, Aloys Ntiwiragabo, Jean Baptiste Ndalihoranye, Alphonse Higaniro et autres pourritures

Une gigantesque manipulation du modèle Akazu libellée : « Le parcours des camarades du 05 juillet 1973 dans la nuit du 04 au 05 juillet 1973 »

PP2013

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                      Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                               Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                                  Représentant du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme »

On lit au site http://jkanya.free.fr/ la version N° 1 et au site http://www.editions-sources-du-nil.com/article-rwanda-le-parcours-des-camarades-du-5-juillet-dans-la-nuit-du-4-au-5-juillet-1973-122539793.html la version N° 2 d’un même article, intitulé « Le parcours des « camarades du 5 juillet » dans la nuit du 4 au 5 juillet 1973 » et écrit à la même date du 13 février 2014 par le même auteur, en l’occurrence Eugène Shimamungu. Outre la contradiction manifeste qu’il y a entre les deux versions, concernant le camarade Épimaque Ruhashya, -première preuve de mensonges-, tout l’article dont il s’agit est fondamentalement faux. Le but de cet article est d’avancer ce qui suit : « La responsabilité du coup d’état du 5 juillet 1973 ne peut être mise sur le dos, ni d’Alexis Kanyarengwe, ni d’Aloys Nsekalije, ni de Théoneste Lizinde, ni de quiconque d’autre, mais à son maître d’œuvre Juvénal Habyalimana : il l’a décidé et contrôlé l’opération de bout en bout, sans effusion de sang, en tout cas cette nuit-là. Rendons donc à César ce qui est à César ».

L’idée directrice de l’auteur est de mythifier Juvénal Habyalimana Rutemayeze. C’est un enjolivement du portrait. Tout se fait sous le nom de Habyalimana. C’est lui seul qui agit, tandis que les officiers supérieurs qui y ont joué un rôle déterminant ne sont même pas mentionnés. Habyalimana est le seul acteur. C’est un Hercule. Ses faits et gestes sont excessivement agrandis et trop embellis. Ce que le docteur en langage littéraire, Eugène Shimamungu, est entrain de nous faire là est une littérature qu’on appelle la littérature du merveilleux. Ce sont des mensonges. Il n’y a ni sincérité, ni exactitude. Tous les hauts faits sont attribués à Juvénal Habyalimana Rutemayeze et, sous entendu, tous les crimes sont attribués à Lizinde. C’est absolument faux. Juvénal Habyalimana Rutemayeze n’était pas seul dans « les prétendus hauts faits » et il n’était pas absent dans les crimes. Il ne faut donc pas prendre à la lettre ces racontars du modèle Akazu.

Le présent article a pour but de rétablir la vérité. On ne peut pas laisser continuer à traîner à gauche et à droite des contrevérités insoutenables. On se doit d’éclairer le public et de dissiper ce brouillard épais expréssément créé pour désinformer et manipuler.  

Continuer la lecture de Une gigantesque manipulation du modèle Akazu libellée : « Le parcours des camarades du 05 juillet 1973 dans la nuit du 04 au 05 juillet 1973 »

Procès-verbal de création du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (M.C.R.) [= Urukâzîra-murage wa Gitera na Kayibanda]

Le quinzième jour du mois de mars deux mille quatorze, les membres fondateurs du M.C.R., des Hutus et des Tutsis, originaires de toutes les régions du Rwanda (Kigali, Gitarama, Butare, Cyangugu, Kibuye, Gisenyi, Ruhengeli, Byumba et Kibungo), réunis en réunion initiale du M.C.R. (= Intekerezo MCR),

  • ·         Sous la présidence du Mwalimu MUREME Kubwimana, promoteur scientifique et coordonateur général du M.C.R.,
  • ·         En présence de quelques sympathisants, de quelques observateurs étrangers et des curieux (= abavumbyi),

De 13 heures à 17 heures, ont procédé à la création du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais, en abrégé le M.C.R. et à l’adoption du Manifeste scientifique du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.) [= Urukâzîra-murage wa Gitera na Kayibanda].

Continuer la lecture de Procès-verbal de création du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (M.C.R.) [= Urukâzîra-murage wa Gitera na Kayibanda]