Archives pour la catégorie Articles principaux (amakuru y’ibanze)

Articles principaux (amakuru y’ibanze)

La poésie guerrière épique rwandaise [= Ibitekerezo]

En savoir plus sur :

http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/rwanda-vient-de-paraitre-cours-dintroduction-generale-aux-sciences-historiques-rwandaises-du-mwalimu-mureme-kubwimana-edition-sciporwa-rouen-janvier-2017-294-pages/

Un prêtre pédophile belge s’occupe d’enfants orphelins au Rwanda depuis 1996 alors qu’il est interdit de voyage.

Belga – sudinfo.be, le 25 novembre 2014

Un prêtre pensionné du diocèse de Gand qui a abusé d’enfants dans les années 1980 au Congo est aujourd’hui à la tête d’une asbl qui s’occupe d’enfants orphelins au Rwanda. Ce qui l’amène à se rendre régulièrement en Afrique alors que le diocèse de Gand lui avait imposé une interdiction de voyage.

Continuer la lecture de Un prêtre pédophile belge s’occupe d’enfants orphelins au Rwanda depuis 1996 alors qu’il est interdit de voyage.

Preuves économétriques à l’appui, depuis le 05 juillet 1973, on a au Rwanda une croissance économique (= iyongêra-bukûngu) sans développement économique (= itûnga n’itûngânirwa) : cette croissance économique rwandaise, qui n’est pas une croissance économique moderne, n’a profité qu’à l’Akazu, au néo-colonialiste belge et à l’Igiti (= Abanyarugomo).

DEPUIS LE 05 JUILLET 1973, ON A AU RWANDA UNE CROISSANCE ÉCONOMIQUE SANS DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

La trop fausse chronologie du colonialiste belge Jan Vansina

En savoir plus sur :

http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/rwanda-vient-de-paraitre-cours-dintroduction-generale-aux-sciences-historiques-rwandaises-du-mwalimu-mureme-kubwimana-edition-sciporwa-rouen-janvier-2017-294-pages/

La sagesse antique vue du Rwanda (= Ubumuntu) et le symbolisme national rwandais du tambour

KALINGA TDR 1510-1979

Le tambour dynastique rwandais « KALINGA » [1510-1979]

 A. Remarque préliminaire

Toute reproduction, partielle ou totale, du présent article sur un autre site ou forum web que http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/ est interdite sans l’autorisation de l’auteur.

 B. Introduction

Qu’est-ce la Sagesse antique (= Ubumuntu) ? Voilà une question très complexe à laquelle il n’est pas possible de répondre dans un court article comme celui-ci. Le présent article a tout simplement pour but d’en donner la définition mystique rwandaise générale et d’en analyser très brièvement la Symbologie rwandaise en termes de symbolisant, de symbolique et de rapport de symbolisation. Cela soulève ipso facto la question des conflits de pouvoirs pouvant exister entre les églises chrétiennes, l’Islam et le Kimeza-Milyango rwandais, -c’est-à-dire la Sagesse antique vue du Rwanda, autrement dit la compréhension rwandaise d’IMANA Nyilibiremwa-, autant dans le cadre colonial belge que dans la situation totalitaire rwandaise contemporaine (= Akazu et Igiti).

Continuer la lecture de La sagesse antique vue du Rwanda (= Ubumuntu) et le symbolisme national rwandais du tambour

Portrait moral de l’animal politique belge Faustin Twagiramungu Rukokos : un néocolonialiste d’origine rwandaise

PP MUREME 26072014

 

Mwalimu MUREME Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Centriste Gitériste-Kayibandiste, Promoteur scientifique et coordonnateur général du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.)                                                                    

Pour commander ses livres : utiliser le formulaire de contact du site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/

 A. Introduction

En date du 28 juillet 2013, dans une interview accordée en Kinyarwanda au journal Ikondera, au micro d’Agnès Mukarugomwa, très fort de sa nouvelle alliance avec l’Akazu (= le Habyalimanisme c.-à-d. des génocidaires notoirement connus depuis 1994 qu’il appelait lui-même des NAZIS), après avoir concassé, de 1993 à ce jour-là, l’opposition politique rwandaise non armée, Faustin Twagiramungu Rukokos s’est finalement moqué éperdument du Centrisme rwandais, a sali et descendu trop bas Mgr Alexis Kagame Se-Mateka, en l’occurrence le premier des premiers grands hommes rwandais auxquels le Centrisme rwandais rend hommage, à savoir Mgr Alexis Kagame Se-Mateka, Grégoire Kayibanda Se-Bwigenge, Joseph Gitera Se-Republika, Mutara III Rudahigwa Se-Muco. C’est tout à fait insupportable. C’est un outrage irréparable [= ingwize yishe Ntango !]. Cela pousse le modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme » à réfuter catégoriquement les calomnies de cet animal politique belge d’origine rwandaise qui n’est rien de moins qu’un néocolonialiste, un politicard intrigant, irrationnel, ignare, borné et égoïste. Il est le politicard belge le plus malhonnête et le plus étroit de toute l’Histoire du Rwanda. On convient absolument qu’il est tout à fait légitime de contre-attaquer après un tel affront. Certes, il s’agit d’un vantard, un grand parleur et un escroc politique. On dirait même mieux : « un vagabond politique trop peu intéressé par la société rwandaise ; trop désireux d’argent, de pouvoir et des honneurs ». On défie cette bourrique incorrigible dans la sphère historique, statistique, économique, économétrique, comptable, financière, politique, ésotérique, mystique, sociologique, anthropologique, sociétale rwandaise. Pour organiser une société, le minimum serait de la connaître. Si faire de la politique, c’est décrire, expliquer, analyser, comprendre les phénomènes politiques collectifs puis organiser la société, quelle politique rwandaise peut-il faire, un néocolonialiste belgo-rwandais, un imposteur et un escroc politique de l’acabit de Faustin Twagiramungu Rukokos ? Ceci est donc un droit de réponse.

Continuer la lecture de Portrait moral de l’animal politique belge Faustin Twagiramungu Rukokos : un néocolonialiste d’origine rwandaise

Considérations générales sur le mouvement de libération de Gitarama du 28 janvier 1961

 

BAGARAGAZA

Thaddée Bagaragaza, ancien ministre des Affaires sociales du Rwanda, dans le gouvernement du 26.10.1961

C’est en réponse à une demande de la Société civile rwandaise en Belgique qu’intervient cet article sur l’évènement historique du 28 janvier 1961 que les démocrates républicains rwandais appellent mouvement de libération de Gitarama, alors que les monarchistes l’appellent coup d’État de Gitarama. Et c’est en qualité de témoin oculaire que cette demande m’a été adressée. Certes, j’ai assisté à la réunion du congrès national qui s’est tenu à Gitarama le 28 janvier 1961. Mais je n’étais pas congressiste. J’étais un simple étudiant à l’université Lovanium (= Kinshasa), en vacances à Kigali. Mon hôte et ami, André Rubayita, fraîchement élu conseiller communal de Nyarugenge, m’apprit que, sur convocation du ministre de l’Intérieur, Jean-Baptiste Rwasibo, tous les bourgmestres et tous les conseillers communaux étaient convoqués au centre commercial de Gitarama à une réunion très importante sur le maintien de l’ordre et la pacification du pays. Je décidai de l’accompagner. C’est ainsi que je devins témoin oculaire d’un évènement historique. Dans la suite, devenu ministre des affaires sociales, j’eus le loisir de tout comprendre. Cet article a donc pour but de livrer au public mes considérations générales sur cet évènement historique. Il répond à trois questions essentielles :

  • Quelles ont été les causes de cet évènement ?
  • Quel est le récit de cet évènement ?
  • Quelles ont été les conséquences de cet évènement ?

 A. Les causes du mouvement de libération de Gitarama

Continuer la lecture de Considérations générales sur le mouvement de libération de Gitarama du 28 janvier 1961

Martin Kobler : Le chef de la mission des Nations-unies en RDC, Martin Kobler, n’a fait aucune analyse grossièrement erronée de la situation au Rwanda. Il a fait une simple déclaration tout à fait conforme à sa mission.

Prière de bien vouloir trouver en pdf ci-après les éléments constitutifs du présent article :

Le chef de la mission des Nations-unies en RDC, Martin Kobler, n’a fait aucune analyse grossièrement erronée de la situation au Rwanda.

DECLARATION DU 19.08.2014 DE SIX ORGANISATIONS POLITIQUES RWANDAISES SUR LA DECLARATION DE MARTIN KOBLER DU 17.08.2014

 

Défense d’« Inganji Kalinga » : rejet catégorique des critiques non sensées à l’endroit de Mgr Alexis Kagame Se-Mateka contenues dans l’ouvrage intitulé « Une Archéologie de la violence en Afrique des grands lacs » de Maniragaba Balibutsa

PP 26072014

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                    Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                               Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                                     Représentant du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme »                                                                  

Pour commander ses livres : utiliser le formulaire de contact du site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/   

A. Introduction

Dans son livre intitulé « Une Archéologie de la violence en Afrique des grands lacs », paru en  1999 à Libreville, aux éditions « CICIBA », Maniragaba Balibutsa attaque Mgr Alexis Kagame Se-Mateka. Il lui reproche d’avoir détruit le mythe fondateur de la conscience nationale, de l’unité ou de l’identité ethnique rwandaise en osant publier, en 1943, un ouvrage intitulé « Inganji Kalinga ». D’emblée, il est à faire remarquer qu’après la prise du pouvoir au Rwanda par le Front Patriotique Rwandais (FPR), en 1994, les colonialistes Belges Jan Vansina, Marcel D’Hertefelt et Machin Chouette ont changé leur fusil d’épaule. Ils ont mieux ajusté le modèle colonial belge au modèle Siyasa vainqueur. L’ouvrage en question de Maniragaba Balibutsa, qui est leur épigone, s’inscrit bien sûr dans cette lignée.

Continuer la lecture de Défense d’« Inganji Kalinga » : rejet catégorique des critiques non sensées à l’endroit de Mgr Alexis Kagame Se-Mateka contenues dans l’ouvrage intitulé « Une Archéologie de la violence en Afrique des grands lacs » de Maniragaba Balibutsa

La réputation de Mgr Alexis Kagame Se-Mateka défie la calomnie : défaire l’article de Faustin Kabanza intitulé « Les Rwandais et leurs origines ethnisées » et défendre « Inganji Kalinga ».

PP 26072014

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                     Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                               Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                                  Représentant du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme »                                                                  

Pour commander ses livres : utiliser le formulaire de contact du site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/   

A. Introduction

On a lu sur Internet au site web http://www.africultures.com/php/?nav=article&no=11664 un article de Faustin Kabanza, daté du 15 juillet 2013, intitulé «Les Rwandais et leurs origines ethnisées » et salissant Mgr Alexis Kagame Se-Mateka. Il s’agit d’un article s’inscrivant dans la lignée des thèses néocolonialistes belges de Jan Vansina, Marcel D’Hertefelt, Maniragaba Balibutsa et Machin Chouette. Et qui pis est, cet article archifaux est basé sur une très fausse traduction de l’ouvrage de Mgr Alexis Kagame Se-Mateka intitulé « Inganji Kalinga », paru en 1943, réédité en français par son auteur en 1972 sous le titre de « Un abrégé de l’Ethnohistoire du Rwanda » et perfectionné par Mwalimu Mureme Kubwimana en 2010 sous le titre de « Manuel d’Histoire du Rwanda ancien suivant le modèle Mgr Alexis Kagame ». Faustin Kabanza ignore évidemment tout cela. Comme si cela ne suffisait pas, l’article a été repris par son auteur en date du 20 juillet 2014 au site web http://www.vepelex.org/#!LES-RWANDAIS-ET-LEURS-ORIGINES-ETHNISES-/c1svv/4317E4A1-7DB9-4EF2-B966-86D1DF6465F5

Continuer la lecture de La réputation de Mgr Alexis Kagame Se-Mateka défie la calomnie : défaire l’article de Faustin Kabanza intitulé « Les Rwandais et leurs origines ethnisées » et défendre « Inganji Kalinga ».