Archives pour la catégorie M.C.R. [= Abasangirangendo: Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes]

M.C.R. [= Abasangirangendo: Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes]

Les F.D.L.R. doivent être mises hors d’état de nuire : la place des génocidaires Habyalimanistes n’est pas à la tête d’une organisation humaine, mais plutôt à la barre du tribunal. Ce ne sont pas des réfugiés. C’est une cohorte d’assassins en armes. Si ces extrémistes et totalitaristes Hutu Habyalimanistes retournaient au pouvoir, peu de Hutu non Habyalimanistes, de Tutsi et de Twa y survivraient.

PP MUREME 26072014

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                      Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                           Promoteur scientifique et coordonnateur général du                                                                     Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais                                                                                           [= M.C.R. (= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes)]                                       

Pour commander ses livres : prière de bien vouloir vous adresser à                                        l’Harmattan http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&sr=7

A. Remarque générale

Toute reproduction et représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées dans mes ouvrages ou sur mon site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/ sans mon autorisation, est illicite et constitue une contrefaçon [= ubujura].

 B. Introduction

Les articles précédents au sujet des FDLR-FOCAKAZU ont permis de mieux les connaître. Présentement, il importe de citer nommément et sans détours compliqués les principaux génocidaires Banyakazu qui infectent les FDLR-FOCAKAZU, encore désireuses d’opprimer le peuple rwandais. Il importe surtout de bien analyser l’âme des FDLR-FOCAKAZU. Les FDLR-FOCAKAZU ne mèneront à rien du tout. Ce sont les derniers retranchements des Banyakazu. Ces gens-là ne s’intéressent pas au peuple rwandais. Ils sont insensibles aux sentiments collectifs rwandais. Ce sont des particularistes Banyakazu. Ils ne veulent qu’une chose : retourner de force au Rwanda en vue de renouveler l’expérience succulente de jadis. Ils veulent reconquérir leur paradis perdu. Toujours est-il que leur ressource principale envisagée, c’est une armée mono-régionale Kiga comme dans le bon vieux temps de Juvénal Habyalimana Rutemayeze. Ces groupes de mouvance habyalimaniste sont principalement constitués des démons dont les caractéristiques sont décrites dans les lignes qui suivent.

De prime abord, il sied tout de même de préciser que la sociologie politique ne s’intéresse, ni aux personnes sacrées des gens, ni à leur vie privée. Cependant, du moment qu’un acteur politique manifeste sa volonté de faire la politique, c’est un homme public. Le public a donc le droit de savoir qui il est, quel est son projet de société, s’il est capable et s’il est irréprochable, car on ne badine pas avec la vie d’un peuple. Le politologue ne fixe son regard que sur l’objet politique.

Continuer la lecture de Les F.D.L.R. doivent être mises hors d’état de nuire : la place des génocidaires Habyalimanistes n’est pas à la tête d’une organisation humaine, mais plutôt à la barre du tribunal. Ce ne sont pas des réfugiés. C’est une cohorte d’assassins en armes. Si ces extrémistes et totalitaristes Hutu Habyalimanistes retournaient au pouvoir, peu de Hutu non Habyalimanistes, de Tutsi et de Twa y survivraient.

L’arrestation des criminels Gaston Iyamuremye alias Victor Byilingiro, Sylvestre Mudacumura, Pacifique Ntawuruhunga alias Omega, Bazeye fils Laforge, etc., et la liquidation des FDLR est une nécessité absolue.

PP MUREME 26072014

Mwalimu Mureme Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Centriste Gitériste-Kayibandiste, Promoteur scientifique et coordonnateur général du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.)                                                                    

Pour commander ses livres : utiliser le formulaire de contact du site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/

A. Préambule

Sur base de la résolution N° C.9 du 1er congrès ordinaire du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.) tenu à Paris samedi le 13 septembre 2014, en ma qualité de promoteur scientifique et coordonnateur général du M.C.R., j’ai l’honneur de publier de long en large la position du M.C.R. pour le désarmement et pour la liquidation des FDLR contrairement au communiqué manipulant du 19 août 2014 émanant de six organisations politiques et ainsi intitulé : « Les organisations politiques de l’opposition démocratique rwandaise réagissent aux propos de M. Martin Kobler. L’analyse de Monsieur Martin Kobler sur la situation au Rwanda est grossièrement erronée.». Pour sa part, l’opposition centriste révolutionnaire rwandaise  soutient totalement les positions de l’ONU, du Conseil de Sécurité, de l’UA, de la SADC, de la RDC, du CIRGL, concernant le désarmement et la liquidation des FDLR et signale clairement et nettement que les organisations politiques concernées ne représentent qu’elles-mêmes. Contrairement au contenu du titre du communiqué en revue, elles ne représentent nullement l’opposition démocratique rwandaise. Il importe de lever tout de suite l’équivoque en question contenue dans le titre même du communiqué car elle entretient délibérément la confusion. Pour de plus amples détails, il y aurait lieu de lire le communiqué en revue sous le lien suivant : http://ikazeiwacu.fr/2014/08/20/lanalyse-de-mr-martin-kobler-sur-la-situation-au-rwanda-est-grossierement-eronnee-les-organisations-politiques-de-lopposition-rwandaise/ et, si l’on préfère, le communiqué en revue figure aussi dans les pièces jointes.

Continuer la lecture de L’arrestation des criminels Gaston Iyamuremye alias Victor Byilingiro, Sylvestre Mudacumura, Pacifique Ntawuruhunga alias Omega, Bazeye fils Laforge, etc., et la liquidation des FDLR est une nécessité absolue.

Meilleurs vœux de nouvel an 2015

Le Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo)] a le plaisir d’adresser aux Basangirangendo, au reste du peuple rwandais et à tout le monde l’expression de ses meilleurs vœux de nouvel an 2015.

À cette belle occasion, le mouvement politique rwandais M.C.R. (= Abasangirangendo) réitère ses principales positions centristes révolutionnaires. La société rwandaise est une société traumatisée, désarticulée, déstructurée, dominée, très malade et totalement épuisée par 41 ans de Totalitarisme moderne « Akazu (= le Habyalimanisme) » ou « Igiti (= le Rwâkagârisme) ». Le Totalitarisme moderne Akazu ou Igiti est une non-société, une contre-société et une auto-colonisation.

Depuis le 05 juillet 1973, le Rwanda croule sous la Dictature militaire des généraux. Dans ces conditions, la Paix et le Développement sont impossibles. Il est absolument impérieux de transformer très profondément la société rwandaise, bon gré malgré les brigands militaro-politiques Banyakazu ou Banyegiti, d’aider le peuple rwandais évanoui à se réanimer, de soulager les malheureux réfugiés rwandais et partant, de pouvoir améliorer les conditions de vie du menu peuple rwandais (= Rubanda rugufi) délaissé, -spécialement des Twa.

En bref, la Politique, c’est l’art d’organiser la société et c’est aux autorités civiles laïques nationales qu’il revient d’organiser la société et non à l’armée, au magister ecclésial ou aux étrangers. Certes, l’âme du chaos rwandais est coloniale belge, missionnaire, ecclésiastique et militaire. Or, la Politique, ce n’est pas une affaire de militaires dans les rangs (= abasilikare). Les militaires doivent être soumis aux autorités politiques civiles laïques et non l’inverse.

Assurément, la Politique est une affaire d’élites intellectuelles (= intiti) et d’hommes politiques (= abanyapolitike), civils, laïcs, intègres et très bien formés. Ce n’est pas une affaire d’affairistes (= abambali b’ifaranga), à plus forte raison de banqueroutiers (= abanyemali bahombye), de gangsters (= ibikurankota), de voyous (= abatekamutwe n’ibisahiranda) ou d’ignares (= injiji). La Politique est vraiment l’art et la pratique du gouvernement des sociétés humaines. Ce n’est pas une affaire des militaires.

À bas le Habyalimanisme (= l’Akazu) !

À bas la noblesse tutsie moderne faction Abâkagâra (= l’Igiti) !

Fait à Paris, le 27 décembre 2014

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                  Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                       Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                                 Promoteur scientifique et coordonnateur général du                                                          Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo)]

 

CACHET MCR

Pièces jointes :

 

Martin Kobler : Le chef de la mission des Nations-unies en RDC, Martin Kobler, n’a fait aucune analyse grossièrement erronée de la situation au Rwanda. Il a fait une simple déclaration tout à fait conforme à sa mission.

Prière de bien vouloir trouver en pdf ci-après les éléments constitutifs du présent article :

Le chef de la mission des Nations-unies en RDC, Martin Kobler, n’a fait aucune analyse grossièrement erronée de la situation au Rwanda.

DECLARATION DU 19.08.2014 DE SIX ORGANISATIONS POLITIQUES RWANDAISES SUR LA DECLARATION DE MARTIN KOBLER DU 17.08.2014

 

Procès-verbal du premier congrès ordinaire du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [M.C.R.]

Prière de bien vouloir trouver en pdf ci-après les éléments constitutifs du présent article :

Procès-verbal du premier congrès ordinaire du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [M.C.R.]

DISCOURS D’OUVERTURE DU CONGRES ORDINAIRE DU MCR DU 13.09.2014

DISCOURS DE CLOTURE DU CONGRES ORDINAIRE DU MCR DU 13.09.2014

FDLR-ANALYSIS-BY-SSRC

Le Projet de société centriste révolutionnaire rwandais (= Impângâza-mihigo)

PROJET

Ce Manuel d’études du développement du Rwanda (= Impângâza-mihigo) fait suite aux manuels d’Histoire du Rwanda (= Amateka) et au Manuel de Sociologie politique rwandaise approfondie (= Intekerezo) déjà parus en six ouvrages. Celui-ci présente le 5e projet de société rwandaise. Ce projet perfectionne le Gitérisme- Kayibandisme (1959-1973), qui avait lui-même perfectionné le projet Semugeshi et Lyangombe (1559-1959), dûment actualisé par Mutara III Rudahigwa, ayant perfectionné le projet Gihanga et Rubunga (1091-1559), ayant perfectionné le projet le plus ancien qu’on connaisse, en l’occurrence celui des Cwezi Basinga Barenge (datant de la Haute Antiquité, bien avant Jésus-Christ). C’est une théorie du développement. C’est un courant idéologique devant fermenter une société rwandaise traumatisée, désarticulée, déstructurée, dominée et totalement épuisée par le Totalitarisme moderne « Akazu » et « Igiti » datant du 5 juillet 1973. C’est donc une légitimation scientifique de la 2e révolution rwandaise. C’est un projet sociétal visant le curetage, la réarticulation, la restructuration, la reconstruction, la transformation profonde de la société rwandaise, le Développement du Rwanda, et partant, l’amélioration des conditions de vie, le Bien-être général du peuple rwandais. Depuis l’assassinat de Grégoire Kayibanda et de son épouse, et l’extermination des politiques et des officiers Banyenduga, il n’y a plus de projet de société au Rwanda. L’Akazu et l’Igiti sont des illégitimités notoires, des non-projets, des non-sociétés et des contre-sociétés. Il n’y a plus de République au Rwanda. Le Rwanda est devenu une propriété privée du tyran militaire sanguinaire : Rutemayeze ou Rwabujindili. C’est de l’autocolonisation « Akazu » ou « Igiti ». Toutefois, qu’on le veuille ou non, le Rwanda est un état-nation unitaire millénaire ayant une épaisseur historique et culturelle extrêmement vaste. Il doit absolument le rester.

MUREME Kubwimana, Bonaventure, professeur titulaire, est un statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Centriste Gitériste-Kayibandiste, né à Gisagara (Butare). Il a déjà publié, aux éditions l’Harmattan, le Manuel d’Histoire du Rwanda ancien, le Manuel d’Histoire du Rwanda à l’époque coloniale, le Manuel d’Histoire politique et sociale du Rwanda contemporain (Tome 1 et Tome 2) et le Manuel de Sociologie politique rwandaise approfondie (Tome 1 et Tome 2).

Continuer la lecture de Le Projet de société centriste révolutionnaire rwandais (= Impângâza-mihigo)

Irema ly’intekerezo (= courant idéologique) M.C.R. (= Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais)

CACHET MCR

Kuwa cumi na gatanu werurwe 2014, kuva saa saba kugeza saa kumi n’imwe, i Paris mu Bufaransa, habereye umuhango w’irema ly’intekerezo (= courant idéologique) M.C.R. (= Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais). Dore ibyiciro by’ingenzi byaranze uwo muhango.

Continuer la lecture de Irema ly’intekerezo (= courant idéologique) M.C.R. (= Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais)

Manifeste scientifique du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.) ou étude et promotion scientifique du Gitérisme-Kayibandisme (= Urukâzîra-murage wa Gitera na Kayibanda) [Livret de membre]

MANIFESTE SCIENTIFIQUE DU M.C.R. [ABASANGIRANGENDO = LES CENTRISTES GITERISTES-KAYIBANDISTES]

Sur base de la Théorie de la spirale de la violence rwandaise dite la spirale R&N (Mureme, 2013) ;

Considérant le traumatisme de la société rwandaise et le Mal-développement rwandais ;

Étant donné que, preuves économétrique à l’appui, depuis le 05 juillet 1973, on a, au Rwanda, une croissance économique (= iyongera-bukûngu) sans développement économique (= itunga n’itunganirwa) et que cette croissance économique rwandaise, qui n’est pas une croissance économique moderne, n’a profité qu’à l’Akazu, à l’Igiti et consorts (= Abanyarugomo) ;

Vu que la société rwandaise est une société totalement épuisée par le totalitarisme moderne « Akazu » et « Igiti » et que le Habyalimanisme (= l’Akazu) et le Rwâkagârisme (= l’Igiti) ne sont pas des projets de société, mais plutôt des non-sociétés, des contre-sociétés et de l’auto-colonisation ;

Eu égard à la modernisation de l’institution d’Ubukonde par le régime Akazu (= la petite maison du Bushiru et ses alliés Abase divers) et de l’institution d’Ubuhake par le régime Igiti (= la noblesse tutsie moderne faction Abâkagâra) ;

Compte tenu de la défectuosité des ressorts et du moteur de la société rwandaise ;

Il ressort de tout cela que sans transformation profonde de la société rwandaise, même l’espoir du développement économique, social et culturel du Rwanda est tout à fait chimérique. Pour lors, il est absolument nécessaire de bâtir un grand projet de société rwandaise, en l’occurrence le 5ème projet de société rwandaise depuis les origines du Rwanda. Par projet de société rwandaise, on entend un projet généré par un courant idéologique susceptible de renforcer l’âme du peuple rwandais, de réanimer le peuple rwandais, de le redresser et de le rendre plus fort que jamais. Or, il se révèle, enfin, que ce projet de société rwandaise ne peut être que le Centrisme révolutionnaire rwandais ou le point culminant de l’étude et de la promotion scientifique du Gitérisme-Kayibandisme. Le Centrisme révolutionnaire rwandais ou le Centrisme Gitériste-Kayibandiste signifie ce courant idéologique c’est-à-dire le « Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= MCR)»

Continuer la lecture de Manifeste scientifique du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.) ou étude et promotion scientifique du Gitérisme-Kayibandisme (= Urukâzîra-murage wa Gitera na Kayibanda) [Livret de membre]

Procès-verbal de création du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (M.C.R.) [= Urukâzîra-murage wa Gitera na Kayibanda]

Le quinzième jour du mois de mars deux mille quatorze, les membres fondateurs du M.C.R., des Hutus et des Tutsis, originaires de toutes les régions du Rwanda (Kigali, Gitarama, Butare, Cyangugu, Kibuye, Gisenyi, Ruhengeli, Byumba et Kibungo), réunis en réunion initiale du M.C.R. (= Intekerezo MCR),

  • ·         Sous la présidence du Mwalimu MUREME Kubwimana, promoteur scientifique et coordonateur général du M.C.R.,
  • ·         En présence de quelques sympathisants, de quelques observateurs étrangers et des curieux (= abavumbyi),

De 13 heures à 17 heures, ont procédé à la création du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais, en abrégé le M.C.R. et à l’adoption du Manifeste scientifique du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.) [= Urukâzîra-murage wa Gitera na Kayibanda].

Continuer la lecture de Procès-verbal de création du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (M.C.R.) [= Urukâzîra-murage wa Gitera na Kayibanda]

Manifeste scientifique du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.) [= Urukâzîra-murage wa Gitera na Kayibanda]

Le document ad hoc paraîtra prochainement, publié par le conseil des membres fondateurs du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.)

Mwalimu Mureme Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Centriste Gitériste-Kayibandiste, Promoteur scientifique du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.)

NOTA BENE :

Le Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (MCR) n’est pas un parti politique [= Ishyaka]. C’est un courant idéologique [= Intekerezo] qui se devra d’être représenté par un parti politique (le MCR-Rwanda) à l’avènement de la Démocratie pluraliste au Rwanda, lequel parti politique aura bien sûr pour mission de présenter, -à toutes fins utiles-, au peuple rwandais, le projet de société centriste révolutionnaire rwandais [= Umushinga wa sosiyete wa MCR-Rwanda]. Ce qu’il y a au Rwanda depuis le 05 juillet 1973, c’est du Totalitarisme moderne et, au fait, soit un parti-état, soit du pseudo-pluralisme. Contrairement au MDR et à l’APROSOMA, le MRND et le FPR ne sont pas des mouvements politiques. Ce sont des systèmes politiques totalitaires. [= Barababeshye. MRND ntiyali Muvoma: yali Systemu ya kibisha yinjizwagamo ku ngufu buli Munyarwanda. N’ubu barababeshya. FPR si ishyaka cyangwa umulyango: ni systemu ya kibisha irahiza Umunyarwanda indahiro gito]. Aussi faudrait-il de véritables mouvements politiques.

Par ailleurs, le MCR est organisé et fonctionne comme une entreprise politique ayant à sa tête le conseil des membres fondateurs, dirigée par le promoteur scientifique-coordonnateur général et animée par le potentiel militant officiellement recruté par celui-ci.