Archives de catégorie : OIF-FRANCE

OIF-FRANCE

ONU – Rwanda : Lettre ouverte au Conseil de Sécurité de l’O.N.U., le sollicitant de bien vouloir étudier la situation qui règne au Rwanda

MUREME Kubwimana,

Centre 119, 82, Rue Jeanne d’Arc,

76 000 ROUEN / France

E-mail : mureme10@yahoo.com

Rouen, le 16 février 2016

Conseil de Sécurité de l’O.N.U.,

New York, États-Unis

Objet : Lettre ouverte au Conseil de Sécurité de l’O.N.U., le sollicitant de bien vouloir étudier la situation qui règne au Rwanda

Mesdames, Messieurs les ambassadeurs, représentants permanents auprès de l’O.N.U. ou au Conseil de Sécurité de l’O.N.U. ,

Le Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais « M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] » a bien l’honneur de solliciter le Conseil de Sécurité de l’O.N.U. de bien vouloir étudier la situation qui règne au Rwanda, non seulement en vue de maintenir la Paix et la Sécurité autant au Rwanda que dans les pays voisins (au Burundi, au Nord et au Sud Kivu en RD-Congo), mais aussi en vue de faciliter les processus politiques, de protéger les civils, de faciliter l’organisation d’élections, de défendre et promouvoir les droits de l’Homme et d’aider à rétablir l’état de droit. À toutes fins utiles, le M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] prend le soin de joindre ci-bas le « Document de décorticage « Du paradoxe des anciennes colonies belges ». Sans le dialogue inter Rwandais, le dialogue inclusif inter Burundais, les multiples dialogues inter Congolais seront insuffisants et lacunaires et la MONUSCO n’aura rien valu. ».

Continuer la lecture de ONU – Rwanda : Lettre ouverte au Conseil de Sécurité de l’O.N.U., le sollicitant de bien vouloir étudier la situation qui règne au Rwanda

S.O.S. au Conseil de Sécurité de l’ONU – Rwanda : Un État voyou où les extrémistes Tutsi (= Les Banyegisuti) disposent en maîtres, des Hutu, des Twa et des Tutsi modérés et de leurs vies selon leurs volontés.

PORTRAIT MUREME 2016

Mwalimu MUREME Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Promoteur scientifique et coordonnateur général du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes)]

Pour commander ses livres : prière de bien vouloir vous adresser à l’Harmattan http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&sr=7

  1. Introduction

Au Rwanda, de nos jours, le fait est que les extrémistes Tutsi rwandais (= les Banyegisuti) ont monopolisé tous les facteurs de production, à savoir le Capital, la Terre et le Travail et que donc, ils disposent en maîtres, des Hutu, des Twa et des Tutsi modérés et de leurs vies selon leurs propres volontés. Les Forces rwandaises de Défense (= FRD) sont une armée mono tribale Tutsi et une horde d’assassins, tandis qu’IBUKA est une horde d’Intorehamwe et le CNLG une bande de minables faisant diversion ! Cela va sans dire que cette situation est inacceptable, intolérable et condamnable. Voilà les ferments qui fermentent le processus révolutionnaire de la 2ème Révolution sociale rwandaise en cours et en voie de finition. Quel bilan partiel peut-on tirer du régime tyrannique et totalitaire extrémiste tutsi dit « Igisuti » ? Quelle analyse prédictionnelle peut-on faire de la 2ème Révolution rwandaise ? Comment, en gros, demain serait-il fait, après l’Akazu, puis l’Igisuti ? Pourquoi ?

Pour ce faire, le présent article s’impose une démarche analytique et structurelle et se structure comme suit :

  • Introduction
  • Les extrémistes Tutsi rwandais (= les Banyegisuti) ont monopolisé tous les facteurs de production, à savoir le Capital, la Terre et le Travail.
  • Les extrémistes Tutsi (= les Banyegisuti) disposent, en maîtres, des Hutu, des Twa et des Tutsi modérés et de leurs vies, selon leurs volontés.
  • Le processus révolutionnaire de la 2ème Révolution rwandaise est en voie de finition
  • Analyse prédictionnelle de la 2ème Révolution rwandaise
  • «  L’après Akazu, puis Igisuti » sera sociétal, révolutionnaire, non extrémiste Tutsi, non extrémiste Hutu, non tyrannique et non totalitaire.
  • Conclusion : Analyse de bilan partiel du régime « Igisuti »
  1. Les extrémistes Tutsi rwandais (= les Banyegisuti) ont monopolisé tous les facteurs de production, à savoir le Capital, la Terre et le Travail.

Tous les indicateurs prouvent sans conteste que les extrémistes Tutsi rwandais (= les Banyegisuti) monopolisent absolument tous les facteurs de production, à savoir le Capital, la Terre et le Travail. Grâce à leur armée mono tribale tutsi, eux seuls contrôlent parfaitement le marché des biens et services, le marché de la monnaie, le marché du travail et le marché des actions et des obligations. Le Rwanda, c’est leur propriété privée. Il s’agit d’une rénovation pure et simple de l’Ubuhake. Les masses populaires Hutu, Twa et Tutsi modérées sont des serviteurs, c’est-à-dire des Bagaragu ou des Bagererwa. En un mot, tous les moyens de production sont concentrés entre les mains d’une minorité d’extrémistes Tutsi de la minorité tribale Hima-Tutsi, soit d’une minorité de possédants extrémistes Tutsi qui exploitent le travail productif d’une masse populaire Hutu, Twa et Tutsi modérée ne possédant pas grand-chose.

Continuer la lecture de S.O.S. au Conseil de Sécurité de l’ONU – Rwanda : Un État voyou où les extrémistes Tutsi (= Les Banyegisuti) disposent en maîtres, des Hutu, des Twa et des Tutsi modérés et de leurs vies selon leurs volontés.

Signal de danger – Rwanda : Le vieillissement du régime tyrannique et totalitaire extrémiste tutsi, -dit « Igisuti ». Le cauchemar du peuple rwandais touche à sa fin, mais à une fin pleine de risques.

PORTRAIT MUREME 2016

Mwalimu MUREME Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Promoteur scientifique et coordonnateur général du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes)]

Pour commander ses livres : prière de bien vouloir vous adresser à l’Harmattan http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&sr=7

  1. Introduction

Rutemayeze, Nyirarutemayeze, « Akazu », Rwabujindili, Nyirarwabujindili, « Igisuti » ! Voilà le cauchemar du peuple rwandais qui touche à sa fin, mais à une fin pleine de risques. Du 05 juillet 1973 au 04 juillet 1994, les extrémistes Hutu Kiga se sont approprié tous les acquis et tous les profits de la première Révolution sociale rwandaise. Du 17 avril 2000 jusqu’ici, les extrémistes Tutsi se sont approprié tous les acquis et tous les profits de la contre-révolution sociale rwandaise du 04 juillet 1994. C’est inacceptable, intolérable et condamnable. Voilà le bien-fondé du processus révolutionnaire de la 2ème Révolution rwandaise.

Plus le vieillissement du FPR-Inkotanyi avance, plus le processus révolutionnaire de la 2ème Révolution rwandaise rayonne. Le présent article a pour but de prouver le vieillissement du régime tyrannique et totalitaire extrémiste tutsi et le rayonnement du processus révolutionnaire de la 2ème Révolution rwandaise puis de répondre à une question de départ qui se pose. Quelles sont les conditions nécessaires et suffisantes pour démolir le moins violemment possible la présente classe dirigeante, favorisée, possédante, extrémiste tutsi, extrêmement privilégiée, -dite « Igisuti »-, qui joue à la fois avec la vie du peuple rwandais et la vie des Tutsi Congolais, des Tutsi Burundais et des Tutsi Tanzaniens ?

Pour ce faire, le présent article s’impose une démarche chronologique, structurelle et analytique et se structure comme suit :

  • Introduction
  • L’opinion commune révolutionnaire rwandaise
  • Confrontation entre extrémistes et modérés au sein même du FPR-Inkotanyi
  • Le cycle de vie politique du FPR-Inkotanyi et le vieillissement de celui-ci
  • La nécrose du FPR-Inkotanyi, autrement dit le FPR-Inkotanyi a sombré dans une situation de stress politique chronique
  • Refus d’amnistie et proposition de création d’un tribunal national des crimes contre la société rwandaise [= Urukiko rwa Mbûga].
  • Confirmation de la date du 15 décembre de chaque année comme journée du souvenir des martyrs de la Démocratie et de la République décimés par l’Akazu et de la date du 07 avril de chaque année comme journée du souvenir des victimes Tutsi et Hutu modérées du Génocide rwandais.
  • Conclusion
  1. L’opinion commune révolutionnaire rwandaise

Continuer la lecture de Signal de danger – Rwanda : Le vieillissement du régime tyrannique et totalitaire extrémiste tutsi, -dit « Igisuti ». Le cauchemar du peuple rwandais touche à sa fin, mais à une fin pleine de risques.

Rwanda – Étude du péri-modèle pan-hima-tutsiste : pratiqué par les soutiens étrangers, -surtout occidentaux-, de la société extrémiste tutsi rwandaise.

En savoir plus sur :

http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/rwanda-vient-de-paraitre-cours-dintroduction-generale-aux-sciences-historiques-rwandaises-du-mwalimu-mureme-kubwimana-edition-sciporwa-rouen-janvier-2017-294-pages/

ONU – Rwanda : S.O.S. au Conseil de Sécurité de l’ONU afin qu’il veuille bien étudier la situation qui règne au Rwanda

En savoir plus sur :