Archives pour la catégorie Sociologie politique rwandaise approfondie (Intekerezo)

Sociologie politique rwandaise approfondie (Intekerezo)

Qui est derrière l’invasion du Congo ! Lettre du général Paul Kagame à Jean Baptiste Bagaza

En savoir plus sur :

http://www.burundi-forum.org/Qui-est-derriere-l-invasion-du

Rwanda: Manifeste scientifique du M.C.R. [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes]

En savoir plus sur :

MANIFESTE SCIENTIFIQUE DU M.C.R. [ABASANGIRANGENDO = LES CENTRISTES GITERISTES-KAYIBANDISTES]

CACHET MCR

 

La part de responsabilité des Habyalimanistes (= Banyakazu), dans la chute très sanglante de Kigali en juillet 1994, est dominante et très flagrante. Contrairement aux racontars fallacieux colportés par des Banyakazu, leurs marionnettes et autres girouettes, Joseph Nzirorera est l’un des hommes les plus malhonnêtes ; Agathe Kanziga Nyirarutemayeze la Reine Mère la plus fausse et Aloys Ntiwiragabo l’un des agents secrets les plus pervers de toute l’Histoire du Rwanda.

PP MUREME 26072014

Mwalimu MUREME Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Promoteur scientifique et coordonnateur général du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes)]                                           

Pour commander ses livres : prière de bien vouloir vous adresser à l’Harmattan http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&sr=7

 A. Remarque générale

Toute reproduction et représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages ou des photos publiées dans nos ouvrages ou sur notre site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/ sans notre autorisation, est illicite et constitue une contrefaçon [= ubujura].

 B. Introduction

D’emblée, il importerait de préciser que le présent article ne fait pas de l’Histoire. Il ne s’agit pas d’une Analyse historique. Il fait de la Sociologie politique rwandaise. Il s’agit d’un regard mais un regard seulement parmi tant d’autres regards possibles sur l’objet politique rwandais. Il s’agit d’un regard centriste révolutionnaire rwandais. Il ne plaide ni pour ni contre personne. Il ne cherche pas les coupables. Franchement, qu’on se rassure, cette analyse du passé n’est pas faite pour découvrir les coupables, mais les causes, afin de mieux traiter la société rwandaise moyennant le meilleur projet de société qui soit. Il ne sert à rien d’accuser le passé, mais il faut savoir remédier aux situations présentes en comprenant mieux leur raison. Refuser de traiter les causes de peur de blesser les responsables est une politique de l’autruche. La Sociologie politique rwandaise ne perçoit pas les comportements comme des délits mais plutôt comme des paramètres de variables qualitatives explicatives. C’est donc dans l’Histoire du Rwanda qu’il faut rechercher les variables qualitatives explicatives des phénomènes politiques collectifs courants et c’est sur cette base qu’on peut élaborer un projet de transformation et de maîtrise de la transformation de la société rwandaise. Au fait, plusieurs causes, ayant été mises en jeu dans le passé récent ou lointain, sont entrain de produire leurs effets dans le présent. Le néo-colonialisme belge, le totalitarisme moderne habyalimaniste ou rwâkagâriste, l’auto colonisation Akazu, l’auto colonisation Igiti, ont complètement détraqué les esprits. Parmi ces causes, il faut noter la chute trop sanglante de Kigali en juillet 1994 et la débandade de la sous population hutu rwandaise et en déterminer le paramètre principal.

Continuer la lecture de La part de responsabilité des Habyalimanistes (= Banyakazu), dans la chute très sanglante de Kigali en juillet 1994, est dominante et très flagrante. Contrairement aux racontars fallacieux colportés par des Banyakazu, leurs marionnettes et autres girouettes, Joseph Nzirorera est l’un des hommes les plus malhonnêtes ; Agathe Kanziga Nyirarutemayeze la Reine Mère la plus fausse et Aloys Ntiwiragabo l’un des agents secrets les plus pervers de toute l’Histoire du Rwanda.

Les fameux trafiquants de drogue et grands criminels habyalimanistes Protais Zigiranyirazo, Félicien Kabuga et consorts sont libres comme l’air. Celui-là sollicite même d’être accueilli en France, en Belgique ou dans un autre pays européen. C’est un éminent beau-frère de président de la République rwandaise.

PP MUREME 26072014

Mwalimu MUREME Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Promoteur scientifique et coordonnateur général du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais

[= M.C.R. (= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes)]                                             

Pour commander ses livres : prière de bien vouloir vous adresser à l’Harmattan http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&sr=7

 A. Remarque générale

Toute reproduction et représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages ou des photos publiées dans nos ouvrages ou sur notre site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/ sans notre autorisation, est illicite et constitue une contrefaçon [= ubujura].

 B. Introduction

Le présent article a pour but de présenter aussi brièvement que possible les monstres hideux les plus cachés de l’Akazu (= le Habyalimanisme), à savoir Protais Zigiranyirazo, Élie Sagatwa, Séraphin Rwabukumba, Agathe Kanziga Nyirarutemayeze, Laurent Serubuga, Jean Baptiste Ndalihoranye, Félicien Kabuga, etc. Il est vraiment horrible de constater que les fameux trafiquants de drogue et grands criminels Habyalimanistes Protais Zigiranyirazo, Félicien Kabuga et consorts sont libres comme l’air. Celui-là sollicite même d’être accueilli en France, en Belgique ou dans un autre pays européen. C’est un éminent beau-frère de président de la République rwandaise. Toujours est-il qu’on vend au marché plus de peaux d’agneaux que de peaux de loups [= Abagabo baralya imbwa zikishyura]. Voici le visage terrible de la réalité.

Continuer la lecture de Les fameux trafiquants de drogue et grands criminels habyalimanistes Protais Zigiranyirazo, Félicien Kabuga et consorts sont libres comme l’air. Celui-là sollicite même d’être accueilli en France, en Belgique ou dans un autre pays européen. C’est un éminent beau-frère de président de la République rwandaise.

Emmanuel Neretse : Démenti catégorique du pamphlet diffamatoire d’Emmanuel Neretse intitulé : « Bonaventure Mureme Kubwimana : historien ou affabulateur ? ». Le major BEM Habyalimaniste Emmanuel Neretse est un diffamateur et un désinformateur qualifié. Bonaventure Mureme Kubwimana est un statisticien-historien-économiste et politologue rwandais et non un affabulateur. (2ème partie).

Par Espérance MUREME KAMPARAGE, Secrétaire-dactylographe du chercheur-écrivain MUREME

 

Mr & Mme MUREME KUBWIMANA

 

A. Remarque générale

Toute reproduction et représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages ou des photos publiées dans nos ouvrages ou sur notre site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/ sans notre autorisation, est illicite et constitue une contrefaçon [= ubujura].

B. Introduction :

En date du 06 août 2014, Mwalimu Mureme Kubwimana a publié l’article suivant : « L’extermination des politiques, des officiers, des journalistes et des prisonniers de droit commun Banyenduga par Juvénal Habyalimana Rutemayeze et ses comparses [1973- 1990] est un crime de génocide ».

Continuer la lecture de Emmanuel Neretse : Démenti catégorique du pamphlet diffamatoire d’Emmanuel Neretse intitulé : « Bonaventure Mureme Kubwimana : historien ou affabulateur ? ». Le major BEM Habyalimaniste Emmanuel Neretse est un diffamateur et un désinformateur qualifié. Bonaventure Mureme Kubwimana est un statisticien-historien-économiste et politologue rwandais et non un affabulateur. (2ème partie).

Twagiramungu Faustin, ancien Premier ministre rwandais [1994-1995], a plagié les ouvrages du professeur Mureme Kubwimana.

Twagiramungu Faustin, ancien Premier ministre rwandais [1994-1995], a plagié les ouvrages du professeur Mureme Kubwimana. C’est un plagiaire. Il est poursuivi en justice.

Le plagiat est une faute morale, civile, commerciale et/ou pénale consistant à copier un auteur ou créateur sans le dire, ou à fortement s’inspirer d’un modèle que l’on omet, délibérément ou par négligence, de désigner. Il est souvent assimilé à un vol immatériel.

Le « plagiaire » est celui qui s’approprie indument ou frauduleusement tout ou partie d’une œuvre littéraire, technique ou artistique (et certains étendent ceci – par extension – à un style, des idées, ou des faits).

La définition du plagiat citée ci-haut est tirée de Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Plagiat

Par Théoneste

Le 29 janvier 2015

Pièce jointe :

Twagiramungu Faustin, ancien Premier ministre rwandais [1994-1995], a plagié les ouvrages du professeur Mureme Kubwimana.

A message to Veritas info and TWAGIRAMUNGU Faustin = Umusomyi wa VERITASINFO w’i Rubona – rwa – Nzoga ya Murambi / Byumba (= The thief)

You plagiarized Mwalimu Mureme’s books, and you made this your own work. You could find this information from Wikipedia, very helpful to you. Good luck apologizing to Mureme and Rwandan People !

Continuer la lecture de A message to Veritas info and TWAGIRAMUNGU Faustin = Umusomyi wa VERITASINFO w’i Rubona – rwa – Nzoga ya Murambi / Byumba (= The thief)

Les F.D.L.R. doivent être mises hors d’état de nuire : la place des génocidaires Habyalimanistes n’est pas à la tête d’une organisation humaine, mais plutôt à la barre du tribunal. Ce ne sont pas des réfugiés. C’est une cohorte d’assassins en armes. Si ces extrémistes et totalitaristes Hutu Habyalimanistes retournaient au pouvoir, peu de Hutu non Habyalimanistes, de Tutsi et de Twa y survivraient.

PP MUREME 26072014

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                      Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                           Promoteur scientifique et coordonnateur général du                                                                     Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais                                                                                           [= M.C.R. (= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes)]                                       

Pour commander ses livres : prière de bien vouloir vous adresser à                                        l’Harmattan http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&sr=7

A. Remarque générale

Toute reproduction et représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées dans mes ouvrages ou sur mon site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/ sans mon autorisation, est illicite et constitue une contrefaçon [= ubujura].

 B. Introduction

Les articles précédents au sujet des FDLR-FOCAKAZU ont permis de mieux les connaître. Présentement, il importe de citer nommément et sans détours compliqués les principaux génocidaires Banyakazu qui infectent les FDLR-FOCAKAZU, encore désireuses d’opprimer le peuple rwandais. Il importe surtout de bien analyser l’âme des FDLR-FOCAKAZU. Les FDLR-FOCAKAZU ne mèneront à rien du tout. Ce sont les derniers retranchements des Banyakazu. Ces gens-là ne s’intéressent pas au peuple rwandais. Ils sont insensibles aux sentiments collectifs rwandais. Ce sont des particularistes Banyakazu. Ils ne veulent qu’une chose : retourner de force au Rwanda en vue de renouveler l’expérience succulente de jadis. Ils veulent reconquérir leur paradis perdu. Toujours est-il que leur ressource principale envisagée, c’est une armée mono-régionale Kiga comme dans le bon vieux temps de Juvénal Habyalimana Rutemayeze. Ces groupes de mouvance habyalimaniste sont principalement constitués des démons dont les caractéristiques sont décrites dans les lignes qui suivent.

De prime abord, il sied tout de même de préciser que la sociologie politique ne s’intéresse, ni aux personnes sacrées des gens, ni à leur vie privée. Cependant, du moment qu’un acteur politique manifeste sa volonté de faire la politique, c’est un homme public. Le public a donc le droit de savoir qui il est, quel est son projet de société, s’il est capable et s’il est irréprochable, car on ne badine pas avec la vie d’un peuple. Le politologue ne fixe son regard que sur l’objet politique.

Continuer la lecture de Les F.D.L.R. doivent être mises hors d’état de nuire : la place des génocidaires Habyalimanistes n’est pas à la tête d’une organisation humaine, mais plutôt à la barre du tribunal. Ce ne sont pas des réfugiés. C’est une cohorte d’assassins en armes. Si ces extrémistes et totalitaristes Hutu Habyalimanistes retournaient au pouvoir, peu de Hutu non Habyalimanistes, de Tutsi et de Twa y survivraient.

La genèse de l’état rwandais

PP2013

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                     Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                               Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                                  Représentant du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme »

Cet article a pour but de définir les diverses formes de pouvoir politique possibles et de passer en revue les différentes formes de pouvoir politique ayant prévalu au Rwanda depuis l’empire conquérant du Rwanda antique préhistorique jusqu’à la tyrannie militaire sanguinaire de Juvénal Habyalimana Rutemayeze, puis de Paul Kagame Rwabujindili. Cela revient à étudier les variables qualitatives explicatives de l’état de développement d’un état en général et de l’état rwandais en particulier. Il faut donc étudier point par point les concepts et les définitions, l’évolution du pouvoir politique au Rwanda, les mutations révolutionnaires du pouvoir politique et la tyrannie militaire rwandaise ou l’échec de l’état rwandais moderne. Toujours est-il que les concepts et les définitions généraux sont empruntés à :

  • Philippe Braud, Manuel de Sociologie politique, 8ème édition, L.G.D.J., Paris, 2006
  • Raymond Boudon et François Bourricaud, Dictionnaire critique de la Sociologie, PUF, Paris, 2006
  • Stéphane Beaud et Florence Weber, Guide de l’enquête de terrain, la découverte, Paris, 2010
  • Jean-Claude Combesie, la méthode en Sociologie, la découverte, Paris, 2007
  • Philippe Riutort, Précis de Sociologie, PUF, Paris, 2010
  • Marc Montoussé, Gilles Renouard, 100 fiches pour comprendre la Sociologie, Bréal, 2009
  • Paul Watzlawick, la réalité de la réalité, confusion, désinformation, communication, trad., Paris, Seuil, réédition, 1984

Continuer la lecture de La genèse de l’état rwandais

Le procès de Protais Zigiranyirazo, au TPIR d’Arusha, est un échec cuisant pour la communauté internationale : ce génocidaire Habyalimaniste est l’un des grands planificateurs Kiga du génocide des Hutu centristes et des Tutsi. Il doit être ré-arrêté, menotté, coffré et rejugé.

PP MUREME 26072014

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                          Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                                 Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                                      Promoteur scientifique et coordonnateur général du                                                                   Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo)]                             

Pour commander ses livres : utiliser le formulaire de contact du site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/

Par suite du génocide des Hutu centristes et des Tutsi, il a été créé en 1994 par le Conseil de Sécurité, par la résolution N° 955 (1994), dans le cadre du chapitre VII de la Charte des Nations Unies relatif à « l’action en cas de menace contre la paix, de rupture de la paix et d’acte d’agression », le Tribunal International pour le Rwanda. Celui-ci est une institution des Nations unies compétente pour connaître des crimes de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre perpétrés en 1994 au Rwanda ou dans des pays voisins. Il fermera ses portes le 31 décembre 2014, dans trois jours. Vingt ans après la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies, à l’origine de la création du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), ses acteurs se sont réunis jeudi le 6 novembre 2014 à Arusha pour évoquer l’héritage et dresser le bilan.

Continuer la lecture de Le procès de Protais Zigiranyirazo, au TPIR d’Arusha, est un échec cuisant pour la communauté internationale : ce génocidaire Habyalimaniste est l’un des grands planificateurs Kiga du génocide des Hutu centristes et des Tutsi. Il doit être ré-arrêté, menotté, coffré et rejugé.