Archives de catégorie : Sociologie politique rwandaise approfondie (Intekerezo)

Sociologie politique rwandaise approfondie (Intekerezo)

Le procès de Protais Zigiranyirazo, au TPIR d’Arusha, est un échec cuisant pour la communauté internationale : ce génocidaire Habyalimaniste est l’un des grands planificateurs Kiga du génocide des Hutu centristes et des Tutsi. Il doit être ré-arrêté, menotté, coffré et rejugé.

PP MUREME 26072014

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                          Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                                 Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                                      Promoteur scientifique et coordonnateur général du                                                                   Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo)]                             

Pour commander ses livres : utiliser le formulaire de contact du site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/

Par suite du génocide des Hutu centristes et des Tutsi, il a été créé en 1994 par le Conseil de Sécurité, par la résolution N° 955 (1994), dans le cadre du chapitre VII de la Charte des Nations Unies relatif à « l’action en cas de menace contre la paix, de rupture de la paix et d’acte d’agression », le Tribunal International pour le Rwanda. Celui-ci est une institution des Nations unies compétente pour connaître des crimes de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre perpétrés en 1994 au Rwanda ou dans des pays voisins. Il fermera ses portes le 31 décembre 2014, dans trois jours. Vingt ans après la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies, à l’origine de la création du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), ses acteurs se sont réunis jeudi le 6 novembre 2014 à Arusha pour évoquer l’héritage et dresser le bilan.

Continuer la lecture de Le procès de Protais Zigiranyirazo, au TPIR d’Arusha, est un échec cuisant pour la communauté internationale : ce génocidaire Habyalimaniste est l’un des grands planificateurs Kiga du génocide des Hutu centristes et des Tutsi. Il doit être ré-arrêté, menotté, coffré et rejugé.

L’arrestation des criminels Gaston Iyamuremye alias Victor Byilingiro, Sylvestre Mudacumura, Pacifique Ntawuruhunga alias Omega, Bazeye fils Laforge, etc., et la liquidation des FDLR est une nécessité absolue.

PP MUREME 26072014

Mwalimu Mureme Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Centriste Gitériste-Kayibandiste, Promoteur scientifique et coordonnateur général du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.)                                                                    

Pour commander ses livres : utiliser le formulaire de contact du site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/

A. Préambule

Sur base de la résolution N° C.9 du 1er congrès ordinaire du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.) tenu à Paris samedi le 13 septembre 2014, en ma qualité de promoteur scientifique et coordonnateur général du M.C.R., j’ai l’honneur de publier de long en large la position du M.C.R. pour le désarmement et pour la liquidation des FDLR contrairement au communiqué manipulant du 19 août 2014 émanant de six organisations politiques et ainsi intitulé : « Les organisations politiques de l’opposition démocratique rwandaise réagissent aux propos de M. Martin Kobler. L’analyse de Monsieur Martin Kobler sur la situation au Rwanda est grossièrement erronée.». Pour sa part, l’opposition centriste révolutionnaire rwandaise  soutient totalement les positions de l’ONU, du Conseil de Sécurité, de l’UA, de la SADC, de la RDC, du CIRGL, concernant le désarmement et la liquidation des FDLR et signale clairement et nettement que les organisations politiques concernées ne représentent qu’elles-mêmes. Contrairement au contenu du titre du communiqué en revue, elles ne représentent nullement l’opposition démocratique rwandaise. Il importe de lever tout de suite l’équivoque en question contenue dans le titre même du communiqué car elle entretient délibérément la confusion. Pour de plus amples détails, il y aurait lieu de lire le communiqué en revue sous le lien suivant : http://ikazeiwacu.fr/2014/08/20/lanalyse-de-mr-martin-kobler-sur-la-situation-au-rwanda-est-grossierement-eronnee-les-organisations-politiques-de-lopposition-rwandaise/ et, si l’on préfère, le communiqué en revue figure aussi dans les pièces jointes.

Continuer la lecture de L’arrestation des criminels Gaston Iyamuremye alias Victor Byilingiro, Sylvestre Mudacumura, Pacifique Ntawuruhunga alias Omega, Bazeye fils Laforge, etc., et la liquidation des FDLR est une nécessité absolue.

Portrait moral de l’animal politique belge Faustin Twagiramungu Rukokos : un néocolonialiste d’origine rwandaise

PP MUREME 26072014

 

Mwalimu MUREME Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Centriste Gitériste-Kayibandiste, Promoteur scientifique et coordonnateur général du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.)                                                                    

Pour commander ses livres : utiliser le formulaire de contact du site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/

 A. Introduction

En date du 28 juillet 2013, dans une interview accordée en Kinyarwanda au journal Ikondera, au micro d’Agnès Mukarugomwa, très fort de sa nouvelle alliance avec l’Akazu (= le Habyalimanisme c.-à-d. des génocidaires notoirement connus depuis 1994 qu’il appelait lui-même des NAZIS), après avoir concassé, de 1993 à ce jour-là, l’opposition politique rwandaise non armée, Faustin Twagiramungu Rukokos s’est finalement moqué éperdument du Centrisme rwandais, a sali et descendu trop bas Mgr Alexis Kagame Se-Mateka, en l’occurrence le premier des premiers grands hommes rwandais auxquels le Centrisme rwandais rend hommage, à savoir Mgr Alexis Kagame Se-Mateka, Grégoire Kayibanda Se-Bwigenge, Joseph Gitera Se-Republika, Mutara III Rudahigwa Se-Muco. C’est tout à fait insupportable. C’est un outrage irréparable [= ingwize yishe Ntango !]. Cela pousse le modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme » à réfuter catégoriquement les calomnies de cet animal politique belge d’origine rwandaise qui n’est rien de moins qu’un néocolonialiste, un politicard intrigant, irrationnel, ignare, borné et égoïste. Il est le politicard belge le plus malhonnête et le plus étroit de toute l’Histoire du Rwanda. On convient absolument qu’il est tout à fait légitime de contre-attaquer après un tel affront. Certes, il s’agit d’un vantard, un grand parleur et un escroc politique. On dirait même mieux : « un vagabond politique trop peu intéressé par la société rwandaise ; trop désireux d’argent, de pouvoir et des honneurs ». On défie cette bourrique incorrigible dans la sphère historique, statistique, économique, économétrique, comptable, financière, politique, ésotérique, mystique, sociologique, anthropologique, sociétale rwandaise. Pour organiser une société, le minimum serait de la connaître. Si faire de la politique, c’est décrire, expliquer, analyser, comprendre les phénomènes politiques collectifs puis organiser la société, quelle politique rwandaise peut-il faire, un néocolonialiste belgo-rwandais, un imposteur et un escroc politique de l’acabit de Faustin Twagiramungu Rukokos ? Ceci est donc un droit de réponse.

Continuer la lecture de Portrait moral de l’animal politique belge Faustin Twagiramungu Rukokos : un néocolonialiste d’origine rwandaise

Procès-verbal de création du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (M.C.R.) [= Urukâzîra-murage wa Gitera na Kayibanda]

Le quinzième jour du mois de mars deux mille quatorze, les membres fondateurs du M.C.R., des Hutus et des Tutsis, originaires de toutes les régions du Rwanda (Kigali, Gitarama, Butare, Cyangugu, Kibuye, Gisenyi, Ruhengeli, Byumba et Kibungo), réunis en réunion initiale du M.C.R. (= Intekerezo MCR),

  • ·         Sous la présidence du Mwalimu MUREME Kubwimana, promoteur scientifique et coordonateur général du M.C.R.,
  • ·         En présence de quelques sympathisants, de quelques observateurs étrangers et des curieux (= abavumbyi),

De 13 heures à 17 heures, ont procédé à la création du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais, en abrégé le M.C.R. et à l’adoption du Manifeste scientifique du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.) [= Urukâzîra-murage wa Gitera na Kayibanda].

Continuer la lecture de Procès-verbal de création du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (M.C.R.) [= Urukâzîra-murage wa Gitera na Kayibanda]

La grande énigme des FDLR (= Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda)

PP2013

Mwalimu MUREME Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Centriste Gitériste-Kayibandiste, Représentant du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme »

Cet article a pour but de déchiffrer la grande énigme des FDLR (= Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda). Il s’agit d’un audit politico-militaire des FDLR, visant à formuler finalement, à l’intention de qui de droit, les recommandations pratiques qui s’imposent absolument. Ces recommandations pratiques devront tourner autour de quatre points, à savoir :

  • ·         La situation générale des FDLR
  • ·         Le vide institutionnel au sommet des FDLR
  • ·         La psychose collective du retour au pouvoir de l’armée mono régionale Kiga (= Akazu)
  • ·         La dé-kazuisation et la nationalisation des FDLR

Il importe surtout d’expliquer la psychose collective du retour au pouvoir de l’armée mono régionale Kiga (= Akazu). Cela va sans dire qu’il faut préalablement traiter ce thème sous tous ses aspects, à savoir : 

  • ·         Les principes fondamentaux des forces démocratiques de libération du Rwanda (= FDLR)
  • ·         Les origines des FDLR
  • ·         Les FDLR au sein de l’ADRN-Igihango
  • ·         Les accords de Rome par l’intermédiation de la communauté de Sant’ Egidio
  • ·         Le deuxième éclatement des FDLR et la ruine totale des FDLR-FOCA (= faction Akazu)
  • ·         L’affaire Amani Mahoro et la création des FDLR-CMC
  • ·         Structure des FDLR
  • ·         Et considérations générales sur les FDLR

Pour ce faire, il a été nécessaire de pratiquer une observation directe et une observation indirecte. Cela veut dire qu’on a exploité tous les documents utiles disponibles et interrogé toutes les personnes très connaisseuses. Toutes les personnes interrogées ont requis l’anonymat. Enfin, il sied de préciser que toutes les informations confidentielles enregistrées ont été collectées dans un but purement scientifique.

Continuer la lecture de La grande énigme des FDLR (= Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda)

Qu’est-ce la Politique ? Qu’est-ce le Politique ?

PP2013

 

 

 

 

 

 

 

 

Mwalimu (Prof.) MUREME Kubwimana,                                                                                          Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                              Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                                 Représentant du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme »

La première question fondamentale qu’il importerait de se poser avant d’entrer dans le vif du sujet est la suivante. Qu’est-ce que la Politique ? Qu’est-ce que le Politique ? Afin de pouvoir y répondre correctement, il va falloir considérer trois choses, à savoir : la définition générale de la Sociologie politique, le discours savant sur l’objet politique et l’ensemble de la Science politique. Pour ce faire, on va s’appuyer sur le lexique de Philippe Braud et sur le dictionnaire critique de la Sociologie de Raymond Boudon et François Bourricaud.

A. La définition générale de la sociologie politique

On convient que la Sociologie politique est une discipline scientifique. Elle aide à aiguiser le regard dans des directions nouvelles et fait émerger des questions significatives. Elle concentre aussi l’attention sur le biais qui conditionne toute entreprise de classement, d’exploitation, d’analyse et d’interprétation des réalités politiques observables. Ce n’est pas une Bible. Elle ne prétend pas détenir le monopole de la Vérité. Elle offre plutôt, à quiconque le souhaite, des repères globaux susceptibles de l’aider à comprendre la Politique et le Politique. D’après Philipe Braud, tout texte est toujours hautement discutable. Tout livre, même décisif, est troué d’insuffisances et d’aveuglements. Tout manuel d’initiation à la Sociologie politique devrait donc se vouloir sobre dans la critique et viser à mettre l’accent sur les points forts d’analyses qui, en termes de fécondité scientifique, ont fait date intellectuellement. Est-ce à dire qu’il faille inviter le lecteur à abdiquer toute capacité de discussion ? Non ! Bien au contraire. Néanmoins, d’après P. de Laubier et d’après bien d’autres sociologues éminents, une entrée prématurée dans la controverse, alors que manque encore un minimum de repères globaux, présenterait l’inconvénient de violenter la liberté de jugement, favorisant ainsi la mise en place de langue de bois aussi préjudiciables dans une discipline savante que dans la vie politique. En un mot, la Sociologie politique est un regard, un regard seulement parmi d’autres regards possibles sur l’objet politique. Le fait qu’il existe d’autres approches parallèles, voir concurrentes, est facile à mettre en évidence sûrement même mieux que leur influence éventuelle sur le développement de cette discipline. Parallèlement à la Sociologie politique, il existe donc d’autres discours sur l’objet politique. Quels discours ?

Continuer la lecture de Qu’est-ce la Politique ? Qu’est-ce le Politique ?