Dictons Kinyarwanda (= ibirali by’insigamigani) datant du règne du Mwami Cyilima I Rugwe [1345-1378]

1. Ni amaburakindi

Ce dicton est employé pour regretter sa pauvreté et signifier qu’on aurait aimé offrir mieux et davantage, mais que malheureusement, on est limité. Il est surtout employé pour regretter un fait accompli contre lequel on ne peut rien. Il a été employé pour la première fois à propos de Kindi. Kindi était un bel homme très sage, aimé de tous et particulièrement de la Reine et du Roi du Bugesera. La Reine avait tout fait pour que Kindi devienne son amant, mais il avait catégoriquement refusé. Sur proposition de la Reine, Kindi fut destitué de toutes ses fonctions. De peur d’être livré au bourreau, il s’exila au Rwanda et fut remplacé par Rudabali au commandement de l’armée Abateracumu. Ce fut très difficilement et à contrecœur que Rudabali fut accepté par les guerriers Abateracumu, mécontents de la destitution de Kindi, c’est-à-dire à défaut de Kindi. Quand on n’a pas ce qu’on aime, on se contente de ce qu’on a. C’était au temps de Cyilima I Rugwe au Rwanda et de Nsoro I Bihembe au Bugesera.

Références bibliographiques :

1)      MUREME Kubwimana, Bonaventure, Manuel d’Histoire du Rwanda ancien suivant le modèle Mgr Alexis Kagame, L’Harmattan, collections études africaines, Paris, 2010, ISBN = 978 – 2 – 296 – 10431 – 0 (638 pages)

2)      Mulihano Benoît, Ibirali by’insigamigani, PRINTER SET, Kigali, 1987

Fait à Paris, le 30 avril 2014

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                               Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                  Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                         Représentant du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme »