Rwanda : Condamnation du massacre des réfugiés Tutsi Congolais par la Garde présidentielle du Mwami négrier intégriste Hima Rwabujindili I Kagame Paul, à Kibuye au Rwanda du 20 au 25/02/2018.

Mwalimu MUREME Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Promoteur scientifique et coordonnateur général du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes)]

Pour commander ses livres : prière de bien vouloir utiliser le formulaire du site web : http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/category/edition-sciporwa/

 

Le Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais MCR [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] condamne avec force le massacre des réfugiés Tutsi Congolais par la Garde présidentielle du Mwami négrier intégriste Hima Rwabujindili I Kagame Paul, à Kibuye au Rwanda du 20 au 25/02/2018.

Cela fait 20 ans que ces réfugiés Tutsi Congolais ont été emmenés au Rwanda par le FPR-Inkotanyi sous prétexte de les sauver, au moment de la guerre du Zaïre en 1996-1997. Ils ont été installés à Kiziba dans la région de Kibuye. Kiziba est donc l’un des camps de réfugiés les plus anciens au Rwanda. Jusqu’hier, il abritait 17 000 Congolais Rwando-phones.

Lassés par toute la série d’injustices reprochées au système tyrannique et totalitaire du FPR-Inkotanyi, à savoir : la militarisation forcée au profit de Paul Kagame Rwabujindili, les exactions, les spoliations, les concussions, la sous-humanisation, etc., ils ont décidé de quitter leur camp pour aller protester contre cette vie infernale, au siège du HCR à Kibuye. Le message s’adressait plus précisément à la Communauté internationale, car l’agence onusienne du HCR au Rwanda n’est qu’un très obéissant serviteur du tyran militaire sanguinaire rwandais Paul Kagame Rwabujindili. La preuve en est que, même le programme du HCR organisant la réinstallation des réfugiés dans des pays tiers demandeurs, notamment les États-Unis d’Amérique, est carrément détournée par le FPR-Inkotanyi pour parvenir à ses fins criminelles étrangères. Il n’est plus douteux que les dossiers des candidats Tutsi Congolais au départ sont fréquemment trafiqués au profit des agents-action-espionnage du FPR-DMI de Paul Kagame Rwabujindili et bien sûr, tous, des intégristes Hima/Ega-Kono-Ha.

Bref, approximativement 4 000 réfugiés Tutsi Congolais ont marché durant deux heures, du camp de Kiziba aux bureaux de l’agence onusienne du HCR où, malgré tant d’obstacles dressés sur leur chemin par la soldatesque intégriste Hima, ils sont quand même parvenus à organiser un sit-in de trois jours. Leur demande était claire et nette : « Nous sommes fatigués de voir nos droits ignorés. Nous ne nous sentons plus en sécurité ici. Nous ne pouvons plus vivre ici au Rwanda. C’est devenu, pour nous, impossible de vivre au Rwanda. La vie au Rwanda est un véritable enfer terrestre. Laissez-nous nous en aller où nous voulons, y compris en RD-Congo chez nous, a déclaré Louis Naombi, Président du comité des réfugiés Congolais au camp de Kiziba ».

Face à cette situation inattendue, la crise d’affolement de Paul Kagame Rwabujindili, –un lâche et un faible-, s’explique principalement par deux variables qualitatives explicatives, à savoir : d’abord la dislocation de sa machine de propagande à usage extérieur et ensuite la panique à l’idée que cette masse de réfugiés Tutsi Congolais ne s’en aillent en Ouganda, un pays qu’ils préfèrent mille et une fois au Rwanda. Il est à faire remarquer qu’aujourd’hui, d’ancien grand ami, le Rwanda est devenu un grand ennemi de l’Ouganda. Certes, Paul Kagame Rwabujindili est un tyran psychopathe. Avec celui-ci, aucune relation amicale n’est possible avec aucun voisin. On ne comprend même pas comment un si grand criminel, que son propre peuple ne reconnaît pas comme chef d’État, puisse devenir le président de l’Union africaine. Quelle autorité morale a-t-il ce crétin pour moraliser l’Afrique ? Malheureuse Afrique !

Dans ces conditions, il en ressort très clairement que le Rwanda est incapable de faire l’accueil aux 30 000 réfugiés Noirs Africains supplémentaires en provenance de Libye et aux 40 000 réfugiés Noirs africains supplémentaires en provenance d’Israël. Il n’y a donc que fanfaronnade, forfanterie et bluff dans ce tyran intégriste Hima Paul Kagame Rwabujindili. Le type est déjà incapable d’héberger convenablement 130 000 réfugiés Tutsi Congolais et Burundais présents au Rwanda et il ose encore faire une commande supplémentaire de 70 000 réfugiés ! La voilà donc complètement disloquée la machine de propagande à usage extérieur du tyran psychopathe Paul Kagame Rwabujindili.

Quel est alors son intérêt à agir ainsi, à toujours inciter les réfugiés Tutsi étrangers à se réfugier au Rwanda ? Tout simplement parce qu’il a besoin de militaires Hima ou Tutsi étrangers, afin qu’ils l’aident à dominer impitoyablement les Bantu-Hutu rwandais, les Pygmées-Twa rwandais et surtout les Tutsi nationaux rwandais. Il a d’ailleurs plus peur des Tutsi nationaux rwandais que des Hutu ou des Twa, de fait littéralement écrasés et ravalés au rang de bêtes de somme. Comme les intégristes Hima n’ont pas assez d’effectif pour tyranniser le Rwanda, si petit soit-il, alors ils doivent recourir aux services des mercenaires Hima-Tutsi étrangers. Voilà la définition de l’intégrisme Hima ou de la Pan-Hima-Tutsisation. Et c’est essentiellement cette militarisation perverse dont les Hima ou les Tutsi étrangers ne veulent plus. Ils n’acceptent plus de continuer à tremper très dangereusement dans la Question rwandaise et à aider un tyran intégriste Hima à tyranniser son peuple. Ils sont pris dans un engrenage de malheurs dont ils voudraient se sortir. Ils ont peur des conséquences incalculables que cela impliquera sur leurs descendants au Rwanda ou ailleurs. La roue de la fortune tourne. Un jour, peut-être, la Nature pourrait se souvenir de ses enfants Hutu ou Twa (= 86 % de la population SVP !), abandonnés et trop mal-aimés. On ne sait jamais !

En vérité, ici réside le creuset de la panique de Paul Kagame Rwabujindili. Il est absolument méprisé par les Hutu, les Twa et les Tutsi. À force de trop nuire, il a fini par se nuire à lui-même. C’est un monstre prédateur irréfléchi et un tyran psychopathe. Alors, il veut massacrer le plus possible de ‘’traîtres’’ avant qu’il ne soit lui-même massacré. De peur que cette immobilisation humaine tutsi étrangère ne le quitte pour l’Ouganda, alors Paul Kagame Rwabujindili a envoyé, à Kibuye, sa propre Garde présidentielle décimer des réfugiés Tutsi Congolais sans défense, sous les yeux d’une HCR traitreusement double et profondément retorse. Le HCR-Rwanda est une coquille creuse ! Cette machine génocidaire était conduite par le Général-Major intégriste Hima Alex Kagame et le commissioner of Police intégriste Hima Rogers Rutikanga. Comme les rescapés Tutsi Congolais de cette épouvantable boucherie prenait décidément le départ définitif du Rwanda pour Goma en RD-Congo, croyant à tort ou à raison qu’ils iraient finalement bifurquer sur l’Ouganda, cette horde d’assassins courut à toutes jambes après eux et les ramena manu militari à Kiziba. Depuis lors, stockés à Kiziba, les rescapés du massacre des réfugiés Tutsi Congolais sont des prisonniers gardés comme otages. Il s’en est suivi des arrestations arbitraires, des tortures, des assassinats, des disparitions, des enterrements à plusieurs dans une même tombe, etc. Le nombre de morts est présentement évalué à plus de 58 (= plus de cinquante huit), et le nombre de blessés à plus de 100 (= plus de cent). Enfin, le traumatisme des rescapés indemnes est incurable.

Voilà la preuve incontestable de la différence existant entre les Intégristes Hima/Ega-Kono-Ha et les Tutsi. La classification coloniale belge a tout mis dans le même sac Tutsi, mais ce n’est pas vrai. Ils ont pris pour des ethnies ce qui n’était que des castes du Rwanda ancien. Et en plus, dans plusieurs cas, ils ont commis trop d’erreurs d’observation. À vrai dire, les Tutsi ainsi que de très nombreux Hutu sont les descendants d’anciens gouvernants Tutsi Rwandais renversés +/- en 1541 par les envahisseurs et colonisateurs intégristes Hima/Ega-Kono-Ha. Les Hutu, les Tutsi et les Twa sont tous des frères Basangwa-butaka. Les intégristes Hima/Ega-Kono-Ha sont, quant à eux, des colonisateurs venus des environs du lac Nyanza [= autrement dit lac Victoria], de compagnie avec leurs cousins germains négriers Arabes. Ces vieux démons n’évoluent pas. Aujourd’hui, ce sont donc les intégristes Hima/Ega-Kono-Ha qui sont au pouvoir au Rwanda et non les Tutsi. Si on ne comprend pas cela, on ne peut comprendre ni la marginalisation des Hutu, des Twa et des Tutsi, ni la décimation des réfugiés Tutsi Congolais. La Communauté internationale devrait savoir que le slogan intégriste hima du génocide des Tutsi est une gigantesque manipulation. [= Ibyo Rwabujindili akora nabyo ubwabyo ni ugupfobya génocide. Uralimbura Abatutsi, warangiza ukaboroga ngo Abatutsi barashize. Ninde ubeshya undi ? ].

Profitant justement de la confusion créée par la classification coloniale belge, les Intégristes Hima/Ega-Kono-Ha se dissimulent derrière les Tutsi et instrumentalisent le Génocide rwandais qu’ils réduisent à la seule composante minoritaire tutsi. Et pourtant, autant que les extrémistes Hutu Habyalimanistes, les Intégristes Hima, ont aussi détruit et détruisent encore les Tutsi. Au fait, ce sont des amplificateurs du génocide des Tutsi. De 1990 à 1994, pendant le Génocide rwandais, le FPR-Inkotanyi a détruit d’innombrables Tutsi Rwandais. Aujourd’hui, il n’est plus douteux que le massacre du 10 décembre 1997 au camp de Mudende, -qu’on a très faussement imputé sur le compte des FDLR-ALIR-Abacengezi- et où au moins 231 Tutsi Congolais ont été tués et 237 blessés, a été bel et bien commis par le FPR-Inkotanyi de Paul Kagame Rwabujindili. Il n’est plus douteux non plus que le massacre de Gatumba au Burundi dans la nuit du 13 au 14 août 2004, -qui a été très faussement imputé sur le compte des FNL d’Agathon Rwasa-, et qui a fait 166 morts Tutsi Congolais et 116 blessés a été bel et bien commis par le FPR-Inkotanyi dans le dessein de déstabiliser le FRODEBU et de discréditer l’opposition armée burundaise. La liste est très longue.

En bref, de 1990 à aujourd’hui, le FPR-Inkotanyi excelle dans des massacres éclairs de Tutsi qu’il se hâte d’imputer sur le compte des extrémistes Hutu et de réclamer la traque internationale de l’Intelligentsia Hutu. Le fait est qu’être accusé de génocide est une accusation trop grave dont il est très difficile de se relever. Et c’est justement cela le but recherché. Comme les belles Amazones Intégristes Hima ont fait du très bon travail en Occident, très bien trompés et manipulés, leurs amis Blancs Occidentaux s’agitent dans tous les sens et luttent de manière que l’Intelligentsia Hutu soit le plus possible diabolisée, arrêtée et coffrée pour crimes de génocide alors même que l’auteur des massacres, c’est le FPR intégriste Hima lui-même. Quand il a peur d’une élite Hutu, il l’accuse de génocide, de négationnisme ou de révisionnisme. Il fait du chantage.

Somme toute, le fait est que celui qui produit des causes de désordre ne peut s’étonner de ce qui en découle. Après les Hutu et les Twa, les Tutsi ont finalement aussi démasqué Paul Kagame Rwabujindili, tout compris et découvert sa tromperie, sa manipulation, son ethnocentrisme intégriste Hima, son totalitarisme et sa violence impitoyable d’État. La situation qu’on observe aujourd’hui au Rwanda est une nouvelle cassure ou une nouvelle fracture sociale entre les Intégristes Hima/Ega-Kono-Ha et les Tutsi nationaux ou étrangers. Il est vraiment très pervers de détruire des gens pour pouvoir accuser très faussement ses propres adversaires. Il est vraiment très pervers d’instrumentaliser le Génocide rwandais alors même que depuis 1990, on en commet soi-même sans arrêt afin d’amplifier le phénomène génocidaire et ainsi de pouvoir vendre un génocide de plus grande valeur ajoutée. Assurément, les extrémistes Hutu Habyalimanistes et leur armée mono régionale Kiga sont aussi des génocidaires. On n’en disconvient pas. Mais tout Hutu n’est pas un extrémiste Hutu Habyalimaniste et tout ce qui est imputé sur son compte ne lui appartient pas forcément. De même, au Rwanda tout Hutu condamné n’est pas certainement un criminel. Voilà notre dire.

En un mot, pour arriver au pouvoir, le FPR-Inkotanyi a trompé tout le monde, Tutsi, Twa et Hutu modérés. Finalement, aujourd’hui, presque tous connaissent qui il est, en l’occurrence une bande d’Intégristes Hima/Ega-Kono-Ha n’ayant ni foi ni loi [= Abahima b’Abanyagisuti]. Anciennement, ils s’appelaient les Hima Bibanda [= Abahima b’Ibibanda], -ou clans matri dynastiques. En raison de leur cruauté perverse, -surtout dès 1896 à Rucunshu-, ils s’appellent nouvellement les Hima Banyagisuti [= Abahima b’Abanyagisuti]. C’est pourquoi quiconque démasque ladite bande devient un ennemi à abattre. Voilà, et voilà.

En bref, la décimation des réfugiés Tutsi Congolais au Rwanda du 20 au 25 février par la Garde présidentielle de Paul Kagame Rwabujindili est un crime abominable et surtout, un crime de génocide. Les responsables et les auteurs devront répondre pour leurs crimes. Honnis soient-ils partout par tout le monde !

Enfin, en ce temps de chagrin, le MCR [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] exprime ses profondes condoléances aux familles Tutsi éprouvées, à tous les Tutsi en particulier et en général à tous les Noirs Africains. Il prie la Communauté Tutsi étrangère de bien vouloir agréer l’assurance de son élan de fraternité.

Dieu soit avec nos martyrs et avec nous tous [= Imana ihorane natwe twese !] !

Fait à Paris, le 26 février 2018

Mwalimu MUREME Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Promoteur scientifique et coordonnateur général du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes)]

Pour commander ses livres : prière de bien vouloir utiliser le formulaire du site web : http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/category/edition-sciporwa/