Rwanda : Journée de la mémoire de la traite négrière des Noirs Nilotiques

Mwalimu MUREME Kubwimana 

A. Introduction

Le but de la présente déclaration n’est pas de rechercher les coupables de quoique ce soit, mais plutôt d’exposer les faits historiques majeurs et de faire une analyse politique très sommaire de l’évolution du pouvoir politique rwandais.

B. Les faits historiques majeurs

Les faits historiques majeurs sous revue ont été déjà établis dans les ouvrages de Mwalimu MUREME Kubwimana ainsi que dans les ouvrages de Mgr Alexis KAGAME SE-MATEKA. Ici, il s’agit tout simplement de les exposer de manière très, très sommaire.

  1. De 1541 à 1903, une traite négrière infâme des Noirs Nilotiques Hutu, Tutsi et Twa [= les Basangwabutaka] a été perpétrée au Rwanda et aux alentours par les Colons Négriers intégristes Hima/Ndoli-Ega-Kono-Ha [= les Hima-Bavantara] ensemble avec leurs cousins germains Négriers Arabes.
  2. De 1903 à 1962, le peuple rwandais a vécu la plus calamiteuse et détestable de toutes les colonisations, en l’occurrence, dans une certaine mesure, du 03/01/1903 au 31/05/1916, la Colonisation allemande et surtout, et surtout du 31/05/1916 au 01/07/1962, la Colonisation belge.
  3. Du 05/07/1973 à aujourd’hui, la Société rwandaise s’est enfoncée dans le Totalitarisme moderne, d’abord Habyalimaniste, ensuite Paul-Kagamiste, lequel Totalitarisme moderne perdure encore jusqu’aujourd’hui.
  4. Le Totalitarisme moderne en question a généré le Génocide rwandais. Fort de sa compétence et de son droit à agir, le MCR [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] définit le Génocide rwandais comme étant un phénomène sociopolitique ambivalent. Il englobe le génocide des Tutsi et des Hutu modérés commis par la société extrémiste hutu habyalimaniste [= l’Akazu] ; le génocide des Hutu, des Twa et des Tutsi modérés commis par la société intégriste hima paul-kagamiste [= l’Igisuti] ; le génocide des Hutu Banyenduga commis par l’armée mono régionale Belgo-Kiga du tyran militaire sanguinaire Juvénal Habyalimana Rutemayeze, de juillet 1973 à 1980 ; et d’autres crimes divers commis par les uns ou les autres et qui restent à définir et à qualifier.

Voilà les quatre plus abominables crimes contre l’Humanité perpétrés au Rwanda et aux alentours depuis les origines du Rwanda par les colonisateurs successifs, à savoir : le Colonisateur Négrier Intégriste Hima/Ndoli-Ega-Kono-Ha [= les Hima-Bavantara], le Colonisateur Proto-NAZI Allemand, le Colonisateur Belge, le Colonisateur Hutu-Kiga sanguinaire Habyalimaniste et le Colonisateur Hima-Bavantara sanguinaire Paul-Kagamiste.

C. L’Analyse politique

Il faut convenir que « Le bourreau tue toujours deux fois, la seconde fois par l’oubli » (Elie Wiesel). Force est donc de constater que tous les criminels misent sur l’oubli et s’imaginent qu’ils seront les seuls à écrire l’Histoire du Rwanda. Aucun Musangwabutaka/Hutu-Tutsi-Twa ne peut jamais oublier la barbarie, la férocité, l’inhumanité et la sauvagerie des colonisateurs successifs du Rwanda.

Étant donné qu’il existe une journée dédiée à la mémoire de la Colonisation allemande ou belge, en l’occurrence le 01 juillet de chaque année ;

Étant donné qu’il existe une journée dédiée à la mémoire du Génocide rwandais, en l’occurrence le 22 avril de chaque année, avec pour chef-lieu du Génocide rwandais le lieu macabre de Kibeho ;

Il se révèle que l’Afrique noire nilotique a été très gravement trompée, manipulée et piégée par l’Islam au point d’oublier le crime primordial, générateur de toute la Spirale de la violence rwandaise, en l’occurrence la traite négrière des Noirs Nilotiques Hutu-Tutsi-Twa, perpétrée par les Négriers Intégristes Hima/Ndoli-Ega-Kono-Ha, ensemble avec leurs cousins germains Négriers Arabes.

Or, c’est d’une importance absolue de n’abstraire aucune variable qualitative explicative si l’on veut bien expliquer une spirale de violence de cette trempe. Théoriquement, la traite négrière des Noirs Nilotiques a pris fin au Rwanda au 03/01/1903, mais en vérité, elle s’est muée en Esclavage et cet énorme cauchemar perdure encore de nos jours. Hélas, les Colons Négriers Intégristes Hima-Bavantara tiennent encore tout le peuple rwandais (= 97 %) dans l’Esclavage [= Ubucakara]. Tout doit donc être fait pour que le Totalitarisme [= Igisuti] et l’Esclavage [= Ubucakara] dirigés contre les Basangwabutaka/Hutu-Tutsi-Twa par les Négriers Intégristes Hima-Bavantara sanguinaires Paul-Kagamistes soient abolis à jamais au Rwanda.

D. Recommandations générales

Il est historiquement établi sans la moindre équivoque que les deux plus grands marchés régionaux de la traite négrière des Noirs Nilotiques Hutu-Tutsi-Twa étaient Kivumu-cya-Mhushi-na-Nyêrênga et Ntebe-ya-Muhazi. Celui-ci était encore plus grand que celui-là et servait de carrefour général de départ pour le Karagwe, le Rusubi, le Buzinza, etc., jusqu’à l’océan indien.

Il est également historiquement établi sans la moindre équivoque que le commerce, le convoiement et le transport des esclaves Noirs Nilotiques étaient faits par les Négriers Intégristes Hima-Bavantara ensemble avec leurs cousins germains Négriers Arabes.

Par voie de conséquence, le MCR [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] propose ce qui suit :

    1. Premièrement, qu’au Rwanda, le chef-lieu de la traite négrière des Noirs Nilotiques soit Ntebe-ya-Muhazi [= Umurwa w’Ubucakara].
    2. Deuxièmement, que la date de l’écroulement du FPR-DMI et de l’écrasement définitif des Négriers Intégristes Hima-Bavantara sanguinaires Paul-Kagamistes soit définie comme étant la sortie du tunnel intégriste Hima /Ega-Kono-Ha ; la fin de la traite négrière des Noirs Nilotiques ; et en somme, « La Pâque noire nilotique ». Cette date devra donc être la date la plus mémorable de toute l’Histoire du Rwanda. Coûte que coûte, Ntebe-ya-Muhazi doit être libéré des Vampires Hima-Bavantara.
    3. Pour lors et troisièmement, le MCR [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] propose la création, à Ntebe-ya-Muhazi, d’un Centre international d’études de la traite négrière des Noirs Nilotiques [= Rwâbucakara]

E. Emplacement géographique de Ntebe-ya-Muhazi

Ntebe-ya-Muhazi est la colline presqu’île située à l’extrémité Sud-Est du lac Muhazi. Il y a lieu de voir ci-dessous, d’abord en gros le Lac Muhazi, ensuite en particulier la colline de Ntebe-ya-Muhazi.

F. Conclusion

En définitive, il ressort de cette très brève analyse politique que les causes du chaos et du désordre social rwandais sont structurelles. Tant que les quatre colonisateurs successifs du Rwanda ne sont pas tous à la fois neutralisés, la Spirale de la violence rwandaise ne s’arrêtera pas. Le comble des malheurs est justement que l’un veut revenir après l’autre.

En un mot, présentement, il ne suffit pas d’abattre le Totalitarisme négrier intégriste Hima/Ega-Kono-Ha Paul-Kagamiste. Il est tout de même absolument nécessaire de démolir à jamais le Habyalimanisme [= L’Akazu]. La volonté politique des extrémistes Hutu-Kiga sanguinaires Habyalimanistes doit être totalement et définitivement détruite. Autrement dit, les FDLR doivent être impitoyablement anéanties. En vérité, sans armée mono-régionale Belgo-Kiga, la chance des extrémistes Hutu-Kiga de reconquérir et de ré-exercer des pouvoirs absolus au Rwanda est tout-à-fait inexistante. Or, l’échec des CNARED, des FDU-Inkingi, des Jambo asbl, des FDLR, des CLIIR-Matata et consorts Habyalimanistes-Mbonyumutwistes-Bicamumhakistes sonnera le glas du colonialisme et de l’impérialisme belge au Rwanda et au Burundi. D’une pierre, le peuple rwandais aura fait quatre coups. Et c’est ainsi donc, et ainsi seulement que la Société rwandaise se relèvera de sa pourriture.

Voilà pourquoi on a beau être tous sous le même joug tyrannique et totalitaire paul-kagamiste ou en exil, le MCR [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] ne négociera jamais avec les extrémistes Hutu-Kiga sanguinaires Habyalimanistes-Mbonyumutwistes et consorts. Il n’est pas possible de dialoguer avec des Habyalimanistes-Mbonyumutwistes-Bicamumhakistes, des GP-Kiga ou des Interahamwe n’ayant ni foi ni loi [= Abasangirangendo ntibashobora gushyikirana n’ibinywamaraso n’ibisahiranda by’Abakiga b’Abanyakazu n’abase babo b’Ababonyumutwa. Bigomba guhanwa]. Autant que les Négriers Intégristes Hima-Bavantara sanguinaires Paul-Kagamistes, eux aussi doivent répondre pour tous leurs crimes et pour toute leur gabegie. Qu’on foute la Paix au MCR [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] et qu’on n’en parle plus !

Le MCR [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] n’a aucune envie d’être utilisé dans ce qui lui semble être une gigantesque manipulation Kiga-Inkotanyi. Oui ! Oui ! Il le sait très bien. Les extrémistes Hutu-Kiga Habyalimanistes et leur monstrueux Inkotanyi KAYUMBA NYAMWASA Faustin [= ya ngegera y’umwicanyi] voudraient qu’on leur fasse la deuxième Révolution rwandaise pour qu’ils s’en approprient ultérieurement les profits par force et par ruse comme cela s’est passé en 1973. Ce qui a été fait, est fait. Cela ne se reproduira plus jamais.

Grégoire Kayibanda Se-Bwigenge et ses compagnons ne seront pas assassinés une deuxième fois.

Agathe Uwilingiyimana et ses compagnons ne seront pas assassinés une deuxième fois.

Fait à Paris, le 24 avril 2018

Mwalimu MUREME Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Promoteur scientifique et coordonnateur général du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes)]

Pour commander ses livres : prière de bien vouloir utiliser le formulaire du site web : http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/category/edition-sciporwa/

 

Références bibliographiques :