Rwanda – Kibeho : Lieu macabre représentatif et chef-lieu du Génocide rwandais. Le 22 avril 2017 : 23ème commémoration des victimes du Génocide rwandais. [= Kibeho : Umurwa w’Itsembatsembana ly’Abanyarwanda].

Mwalimu MUREME Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Promoteur scientifique et coordonnateur général du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes)]

Pour commander ses livres : prière de bien vouloir utiliser le formulaire du site web : http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/category/edition-sciporwa/

  1. Introduction

La présente déclaration a pour but de réitérer publiquement les avis et considérations générales du M.C.R [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] au sujet du Génocide rwandais. En bref, il importe d’emblée, de préciser que le Génocide rwandais est différent de la Shoah. Paul Kagame Rwabujindili trompe les Juifs. Comparer le Génocide rwandais à la Shoah, c’est comparer l’incomparable. Le Génocide rwandais n’est pas la destruction d’un peuple par un autre peuple. Non ! C’est l’autodestruction du peuple rwandais lui-même [= Itsembatsembana ly’Abanyarwanda]. Ce n’est pas non plus une affaire de racisme. En vérité, le Génocide rwandais dérive du Totalitarisme postcolonial.

Pour lors, le M.C.R [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] condamne avec force l’ethnocentrisme démesuré des Colons génocidaires Tutsi Paul-Kagamistes. Ceux-ci manipulent l’opinion publique internationale ; trompent les Juifs et utilisent le pape François I, -qui s’est finalement révélé être un type indigne de confiance en donnant l’accolade au tyran militaire sanguinaire le plus génocidaire de toute l’Histoire du Rwanda ; en l’occurrence Paul Kagame Rwabujindili. Ce n’est pas parce que les Colons génocidaires Kiga Habyalimanistes ont perpétré le génocide des Tutsi et des Hutu modérés du 05 juillet 1973 au 17 juillet 1994 que les Colons génocidaires Tutsi Paul-Kagamistes made in Uganda sont blancs comme neige. En sens contraire, l’abattage d’un avion présidentiel n’autorise pas du tout la destruction des populations civiles. Ce n’est pas non plus parce que les Colons génocidaires Tutsi Paul-Kagamistes perpètrent le génocide des Hutu, des Twa et des Tutsi modérés du 01 octobre 1990 à aujourd’hui qu’il soit permis de nier le génocide des Tutsi et des Hutu modérés ou de supprimer les Hutu modérés du génocide des Tutsi et des Hutu modérés.

Aussi sera-t-il plus compréhensible d’expliquer ce que c’est la voie du Génocide rwandais [= Inzira y’Itsembatsembana ly’Abanyarwanda] et de dribler les Colons totalitaires sanguinaires de tous bords, -extrémistes Hutu ou extrémistes Tutsi-, qui sont entrain de se livrer au brouillage insensé des conflits et de narguer les victimes respectives de la 1ère ou de la 2ème Dictature militaire rwandaise. En un mot, voici la question centrale de départ : « Qu’est-ce la voie du Génocide rwandais ? ». De celle-ci, découlent naturellement plusieurs questions secondaires dérivées. Qu’est-ce le Génocide rwandais ? Qu’est-ce un système colonial génocidaire ? Pourquoi les Colons génocidaires Tutsi Paul-Kagamistes jouissent-ils de l’immunité ? Pourquoi Kibeho est-il considéré comme le champ de carnage le plus représentatif du Génocide rwandais ? Pourquoi le site mémorial national de Gisozi doit-il déménager et emménager à Kibeho ? Les réponses à ces questions jetteront certainement une lumière nouvelle sur la monstruosité du système colonial génocidaire pan-hima-tutsiste paul-kagamiste ou pan-kigiste habyalimaniste.

Pour ce faire, la présente déclaration s’impose une démarche thématique et dialectique et se structure comme suit :

  • Introduction
  • Qu’est-ce le Génocide rwandais [= Itsembatsembana ly’Abanyarwanda] ?
  • Le système colonial génocidaire habyalimaniste ou le système colonial génocidaire paul-kagamiste, c’est kif-kif.
  • L’immunité dont jouissent les Colons génocidaires Tutsi Paul-Kagamistes est une des causes du désordre social et du chaos permanents rwandais.
  • Kibeho : Destruction des masses populaires déplacées Hutu, Twa et Tutsi modérées par l’armée des Colons génocidaires Tutsi Paul-Kagamistes en date du 22 avril 1995
  • Déménagement du site mémorial national de Gisozi à Kibeho.
  • La voie du Génocide rwandais [= Inzira y’Itsembatsembana ly’Abanyarwanda]
  1. Qu’est-ce le Génocide rwandais [= Itsembatsembana ly’Abanyarwanda] ?

Selon la définition opérationnelle du M.C.R [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes], le Génocide rwandais est un phénomène ambivalent. Il englobe le génocide des Tutsi et des Hutu modérés commis par la société extrémiste hutu habyalimaniste [= l’Akazu] ; le génocide des Hutu, des Twa et des Tutsi modérés commis par la société extrémiste tutsi paul-kagamiste [= l’Igisuti] ; et d’autres crimes divers commis par les uns ou les autres et qui restent à définir et à qualifier. Malgré les dénégations du FPR-Inkotanyi, autant que la société extrémiste hutu habyalimaniste [= l’Akazu], la société extrémiste tutsi paul-kagamiste [= l’Igisuti] est, elle aussi, bel et bien une entreprise totalitaire esclavagiste colonialiste d’une horde d’assassins. C’est une bande de loups affamés, légitimés par la corruption de traîtres Hutu [= Barutashye bameze nk’ibirura bishonje, byerekwa inzira n’ibindi birura by’ibihutu : Pasteur Bizimungu, Marc Rugenera, Boniface Rucagu, Stanley Safali, Anastase Gasana, JMV Mugemana, PC Rwigema, Augustin Iyamuremye, Faustin Twagiramungu Rukôkôs, Mussa Fazil Harelimana, etc.]. De part et d’autre, le Génocide rwandais a été bel et bien planifié et exécuté avec efficacité.

Le discours politique du FPR-Igisuti au sujet du génocide des Tutsi est un ethnocentrisme démesuré et une approche normative fictive, qui est à long terme très nuisible aux victimes Tutsi elles-mêmes du Génocide rwandais. De très nombreux Tutsi rescapés du génocide des Tutsi et des Hutu modérés sont des traîtres « Abagambanyi ». Il est inadmissible d’aller jusqu’à supprimer les Hutu modérés du génocide des Tutsi et des Hutu modérés ! Sans honte ni vergogne ?

Assurément, si c’est comme ça, n’eût été la fidélité à toute épreuve des Hutu modérés, -naturellement alliés aux Tutsi-, les noms des victimes Tutsi du Génocide rwandais risqueraient eux aussi à leur tour d’être immédiatement supprimés dans la mémoire du peuple rwandais directement après l’écroulement du système colonial pan-hima-tutsiste paul-kagamiste. Sous le firmament, tout n’est que changement [= Bihibindi ni uwa Bihezande, disait Mgr Alexis Kagame Se-Mateka au Mwami Mutara III Rudahigwa Se-Muco, le prévenant qu’un jour les Hutu (85 % de la population rwandaise), -qui eux aussi sont des enfants du Rwanda-, accéderaient assurément au pouvoir et l’invitant à cesser de les marginaliser !]. Il est sot de trop se gonfler parce qu’on est momentanément au pouvoir. Avec l’ONU, il ne faut vraiment pas se leurrer d’illusions. L’ONU ne marche qu’avec ceux qui sont au pouvoir. L’ONU n’est pas là pour s’opposer à la volonté des peuples. Il est sûr et certain qu’après le décampement du FPR-Inkotanyi, tout sera redéfini et requalifié. Ce sont des domaines réservés. L’ONU, l’UE, la CEPGL, la SADC, la CEEAC, et l’UA vont s’incliner et acquiescer. Le prochain chef d’État pourrait même être un Mutwa, pourvu qu’il soit réellement élu par le peuple rwandais. En tout cas, il sera tant respecté, peut-être même davantage. L’ONU, l’UE, la CEPGL, la SADC, la CEEAC, et l’UA savent déjà que Paul Kagame Rwabujindili n’est pas plus Rwandais qu’aucun autre Rwandais. [= Mwa Batutsi mwe b’Igisuti, mwatuje, Abanyarwanda tukibanira !]

Tout cela, le sot Juvénal Habyalimana Rutemayeze et sa vielle démone Agathe Kanziga Nyirarutemayeze ne l’avaient jamais imaginé. Le sot ne s’instruit que par les événements [= Nyamwanga kumva, ntiyanze kubona !]. Il est trop bête de tout rafler tout seul dans une très fausse conviction qu’on gardera le tout, tout seul, indéfiniment en qualité notamment d’œil du MRND, d’éminent camarade, de Père de la Nation, de Sauveur de la Patrie, de chef du Gouvernement (= Premier ministre), de Ministre de la Défense, de Chef d’état-major de l’armée, de chef d’état-major de la gendarmerie, de président-fondateur du MRND, de candidat unique du MRND, de président à vie du Rwanda, etc. Juvénal Habyalimana Rutemayeze a voulu être partout, mais il n’a été nulle part. C’était plutôt un ivrogne drogué au champagne Dom Pérignon (500 euros la bouteille), un grand criminel, un colérique débridé, un débauché, etc. Bien entendu, la famille Habyalimana cache tout cela et ose présenter cette pourriture avancée comme un ange parfait. Voilà, et voilà ! Et maintenant, ce sont les Hutu, les Twa et les Tutsi modérés qui sont entrain de le payer. [= Nyamara, ngo abantu ni magilirane ! Kandi ngo iby’ejo bibara ab’ejo ! Kandi ngo agakambye ugatega U-Rwanda ! Na Juvénal Habyalimana Rutemayeze ntiyali azi ko n’umwana w’Umututsi nawe yakwicara mu Rugwiro ; nawe rwose agatwara, yogatwara ! Akagamika koko ! Pourquoi pas ! Nawe ni Umunyarwanda ! ].

Ce qui est affreux, ce n’est pas parce qu’un Hutu, un Twa ou un Tutsi est au pouvoir. Non ! C’est plutôt le Totalitarisme, la marginalisation des autres, les pouvoirs absolus interminables, l’armée mono-régionale kiga ou mono-tribale tutsi et le monopole de tout, de tout, de tout, de tout et de tout, à l’instar de Juvénal Habyalimana Rutemayeze, -cya Kimharagata cyo kagenda buheliheli !

Hélas, le fait est que, de nos jours, à leur tour, les anciens opprimés Tutsi sont aujourd’hui devenus les pires oppresseurs de toute l’Histoire du Rwanda. L’ethnocentrisme tutsi démesuré et le Totalitarisme postcolonial paul-kagamiste excitent vraiment l’hostilité et la haine du Pan-Hima-Tutsisme. Autant les Colons génocidaires Bakiga Habyalimanistes sont aujourd’hui les types les plus haïs de la société rwandaise, autant, demain, les Colons génocidaires Tutsi Paul-Kagamistes seront les types les plus haïs du peuple rwandais. On ne peut pas faire ce que ces Colons totalitaires font au peuple rwandais puis espérer être un jour aimé de lui. Ils ont choisi « Ibya-Mirenge-ku-Ntenyo ». Ok ! Qu’ils aient ça. Mais sans le savoir, autant que les Colons génocidaires Bakiga Habyalimanistes, les Colons génocidaires Tutsi Paul-Kagamistes eux aussi sont entrain de consommer l’avenir de leurs descendants. Riront bien qui riront les derniers. Le Rwanda appartient à tous les Rwandais identiquement, demain plus qu’aujourd’hui.

[= Apana gukangisha Abanyarwanda iliya ntebe yo mu Rugwiro. Na Juvénal Habyalimana Rutemayeze ntiyayitumbajemo buhoro ! Ntiyayikangishije buhoro ! Aliko igihe cyarageze, abahungu bazima batumura Ishyano ! Ikimharagata baragiharagata, cyokavunirwumuheto! Taliki ya 17/07/1994, Gisenyi irafatwa, Akazu gatsindwa uruhenu, maze imhundu ziravuga].

  1. Le système colonial génocidaire habyalimaniste ou le système colonial génocidaire paul-kagamiste, c’est kif-kif.

Le génocide des Tutsi et des Hutu modérés est indiscutablement indéniable. Il a été planifié et exécuté par la société extrémiste hutu habyalimaniste. Mais ce n’est pas pour cela que désormais, dans le sens inverse, la société extrémiste tutsi doit régner sans partage sur le Rwanda. Il est foncièrement malhonnête d’aller tromper les Juifs aux USA et d’oser comparer le Génocide rwandais à la Shoah. Les Juifs sont de parfaits honnêtes hommes. Ils n’ont jamais exterminé des Allemands, ni prétexter la Shoah pour exiger de régner indéfiniment sans partage sur l’Allemagne. Eux, n’instrumentalisent pas la Shoah.

Il est absolument condamnable de prétexter le génocide des Tutsi et des Hutu modérés, -duquel on retranche à tort les Hutu modérés-, pour empêcher le rétablissement de la vérité historique du génocide des Hutu, des Twa et des Tutsi modérés, perpétré par le FPR-Inkotanyi. Il est aberrant de donner un chèque en blanc aux Colons génocidaires Tutsi Paul-Kagamistes, afin de tout manger seuls, de tout rafler seuls, de tout posséder seuls, de tout monopoliser seuls, de tout dominer seuls et de disposer en maîtres de la vie des Hutu, des Twa et des Tutsi modérés. Oui, le Génocide rwandais s’est arrêté contre les Tutsi, mais il continue bel et bien contre les Hutu, les Twa et les Tutsi modérés.

Somme toute, l’exploitation politique du génocide des Tutsi et des Hutu modérés, -moins les Hutus modérés- par des Colons génocidaires Tutsi Paul-Kagamistes est une affaire doublement abominable et trop grosse de conséquences.

  1. L’immunité dont jouissent les Colons génocidaires Tutsi Paul-Kagamistes est une des causes du désordre social et du chaos permanents rwandais.

Il est absolument correct que les Colons génocidaires Kiga Habyalimanistes aient été vaincus et taillés en pièces. C’était incroyable ! Toutefois, c’est le système pan-kigiste habyalimaniste qu’il fallait démolir et non les masses populaires Hutu, Twa et Tutsi modérés. Et c’est ici que les Colons Tutsi Paul-Kagamistes sont impardonnables. C’est un désastre irréparable. Ce sont des monstres hideux. La personne d’un Hutu, d’un Twa, d’un Tutsi modéré est autant sacrée que la personne d’un Colon génocidaire Tutsi made in Uganda. Un jour, ils l’apprendront à leurs dépens. Il fallait détruire le Habyalimanisme. Mais, il ne fallait pas détruire des populations civiles Hutu, Twa et Tutsi modérés. Les Tutsi Paul-Kagamistes sont pires que les Bakiga Habyalimanistes.

Les crimes de génocide, de guerre ou contre l’Humanité commis par les génocidaires Tutsi Paul-Kagamistes outragent la Nature. Ce sont des crimes monstrueux qui devront être jugés. Prétendre être amis des Juifs, de Bill Clinton, de Louis Michel, de Tony Blair, de Barack Obama, de Hillary Clinton, de Clare Short, de Madeleine Jana Korbel Albright, de Bernard Kouchner, etc., ou copains du vieux mystificateur argentin Pape François I, etc., n’autorise pas la destruction des populations civiles et ne peut conférer l’impunité à personne. Les Colons génocidaires Tutsi Paul-Kagamistes qui tyrannisent présentement le peuple rwandais sont une horde d’assassins indignes d’être à la tête d’un pays. Qui que ce soit qui les soutienne, -y compris le Pape François I-, tôt ou tard, ils devront être poursuivis pour l’assassinat du chef d’État Burundais Cyprien Ntaryamira et sa suite, des pilotes et mécaniciens navigants Français ; pour de très nombreux massacres abominables, commis ici et là, à savoir : massacres de Nyarurema, Rukomo, Rwebare, Byumba, Kageyo, Meshero, Mukarange, Kisaro, Muhura, Giti, Murambi, Rukara, Muhazi, Kaduha, Cyanika, Rusumo, Nyakarambi, Kirehe, Birenga, Rukira, Gakurazo, Bugesera, Nyacyonga, Kibeho, Fubo, Save, Butare, etc., Tingi-Tingi, Kisangani, Ubundu, Mbandaka, etc.

  1. Kibeho : Destruction des masses populaires déplacées Hutu, Twa et Tutsi modérées par l’armée des Colons génocidaires Tutsi Paul-Kagamistes en date du 22 avril 1995

Les hécatombes et les destructions du Génocide rwandais à Kibeho sont de part et d’autre des destructions très bien organisées et très efficaces. Ce sont d’affreux et monstrueux carnages commis successivement à Kibeho du 14 au 22 avril 1994 par l’armée mono-régionale kiga habyalimaniste contre des déplacés Tutsi et Hutu modérés, et l’année suivante, le 22 avril 1995 par l’armée mono-tribale tutsi paul-kagamiste contre des déplacés Hutu, Twa et Tutsi modérés. Kibeho est en gros le lieu macabre représentatif de tous les champs de carnage où des populations rwandaises ont été impitoyablement détruites par milliers.

Tout bien considéré, autant le système colonial génocidaire pan-kigiste habyalimaniste est une abomination politique que regretteront infiniment les Colons Bakiga Habyalimanistes, autant le système colonial génocidaire pan-hima-tutsiste paul-kagamiste est une abomination politique que regretteront infiniment les Colons Tutsi Paul-Kagamistes. On les accusera éternellement.

  1. Déménagement du site mémorial national de Gisozi à Kibeho.

Le moment venu, le M.C.R [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] proposera le déménagement du site mémorial national de Gisozi à Kibeho pour deux raisons principales.

Premièrement, Gisozi est un des plus grands lieux saints rwandais, en l’occurrence l’ancienne résidence royale du Mwami Cyilima II Rujugira Ntiruterwa qui est l’un des rares Bami Tutsi vraiment vénérables. Il est le plus valeureux, le plus illustre et le plus mystique de tous. Après Gihanga I, Cyilima est le nom dynastique rwandais le plus mémorable de tous. Qu’on soit Hutu, Twa ou Tutsi, tout le peuple rwandais doit rendre hommage au Mwami Cyilima II Rujugira Ntiruterwa. C’est indiscutablement un héros national. Il est donc injuste d’ériger le site mémorial national du Génocide rwandais dans son ancienne résidence royale, surtout de la part des garnements qui prétendent être des nobles Tutsi. Astérie Bisinda Rutagambwa, mère de Paul Kagame Rwabujindili, était une Murabarasa Muhebera, descendante directe du Mwami Kigeli III Ndabarasa, fils du même Mwami Cyilima II Rujugira Ntiruterwa !

[= Ni akaga gakomeye cyane, kubona U-Rwanda rwigeze gutegekwa na Cyilima II Rujugira rusigaye rutegekwa n’ibimharagata nka Paul Kagame Rwabujindili na Juvénal Habyalimana Rutemayeze ! Cya cyontazi cy’i Rambura, nacyo, cyalimbaguye Abasangirangendo, cyarangiza kikajya kubajugunya mu bisimu ku Gisenyi, boshye umena ibishingwe ! Shaaa !]. Quiconque se sert de l’épée périra par l’épée.

Bref, la mort du tyran militaire sanguinaire génocidaire Juvénal Habyalimana Rutemayeze en avion n’est pas plus préoccupante que le martyre que ce même Juvénal Habyalimana Rutemayeze a infligé au Président Grégoire Kayibanda Se-Bwigenge, à son épouse Vérediana Mukagatare et aux autres honorables Basangirangendo. [= Rero ngo kubivuga ni ukuba imbohe z’Amateka ! Noneho, Abanyakazu n’Ishema Party lyabo bazabanze baceceke iby’uwo Juvénal Habyalimana Rutemayeze, maze babanze berekane ko atali bo ahubwo imbohe z’Amateka ! Uko Habyalimana wabo yabababaje, nibumve ko ali nako Kayibanda wacu n’Abasangirangendo bacu batubabaje ! ]

Deuxièmement, il est vrai que, comme beaucoup d’autres zones rwandaises, Gisozi a aussi connu des tueries. Mais, comparé à l’immense champ de carnage que fut Kibeho, Gisozi ne devrait pas du tout être éligible au rang de site mémorial national du Génocide rwandais.

Par ailleurs, le moment venu, le M.C.R [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] proposera le changement de nom du mois d’Avril. Il ne s’appellera plus « Mata », mais recouvrera plutôt son ancienne appellation du Rwanda ancien, soit « Tumba ». Il n’y a plus de Mata au Rwanda en Avril. Au contraire, il y a même eu ce qu’il y a eu ; « Amaraso ». Il serait tout de même absolument incorrect de l’appeler « Maraso », puisque rien ne dit qu’il y aura au Rwanda, toujours en Avril, « Amaraso ». Appelez ça « Tumba ». Ça suffit.

De même, il est vivement recommandable de ne jamais célébrer aucune commémoration civique rwandaise, ni à l’église, ni à la mosquée, ni au temple. Ce qui est civique doit rester civique. Il faut distinguer la vie civique de la vie religieuse. Une commémoration civique rwandaise n’est pas du tout plus indiquée dans une église catholique que dans une mosquée ou dans un temple adventiste. Il faut vraiment éviter des colorations religieuses divisionnistes inutiles. Au Rwanda, il importe de dégonfler à fond l’orgueil injustifié de l’Église catholique. En Occident, c’est surtout grâce au rejet catégorique de la trop fausse religiosité du Vatican, -religiosité aussi creuse, obscurantiste que pompeuse-, que le Développement a été enfin possible.

Le M.C.R [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] prône la République sociétale rwandaise, démocratique, sociale et laïque. Toutes les Églises doivent être considérées de la même façon dans les mêmes conditions. Le Colonisateur belge a décampé. Il est grand temps de sortir du coma. Avec toutes les guerres tribales qu’on a connues, il ne faudrait pas y rajouter des guerres de religion. Non ! Non ! Non ! Il est extrêmement important de faire attention aux déchets toxiques religieux que l’Occident ne cesse de déverser exprès sur l’Afrique noire, d’autant plus que l’industrie religieuse occidentale est en faillite. Il s’agit d’un Christianisme usé jusqu’à la corde que les escrocs religieux occidentaux offrent hypocritement aux Noirs Africains en vue de les infantiliser, les hébéter et les endormir. C’est un cadeau empoisonné. C’est un produit religieux périmé. Le Pape François I du Vatican récoltera au Rwanda ce qu’il y aura semé ! Il faut que ce soit clair et net ! On ne transige pas avec un supporter de tyran.

Enfin, il faut détruire la machine de propagande paul-kagamiste du manipulateur argentin dit Pape François I. Quand il donne publiquement l’accolade au tyran militaire sanguinaire génocidaire Paul Kagame Rwabujindili, ça veut dire ce que ça veut dire ! C’a été trop traumatisant de voir « Sa Fameuse Sainteté » donner l’accolade à ce tyran militaire sanguinaire génocidaire. Non ! C’est insupportable. Ce n’est pas une sainteté, celui-là. C’est du n’importe quoi. La papauté ne vaut plus rien. On l’a toujours dit. C’est ça le salut qui devait sortir du Vatican. À bon entendeur, salut ! [= Amakenanshuti akuganiliza n’uguseka : faute de vrais amis, un homme infortuné se confie aux curaillons catholiques romains qui sont insensibles à sa misère !]

  1. La voie du Génocide rwandais [= Inzira y’Itsembatsembana ly’Abanyarwanda]

La voie du Génocide rwandais, c’est le cérémonial de la commémoration des victimes de la 1ère ou de la 2ème dictature militaire rwandaise. Le chef-lieu du Génocide rwandais est Kibeho. C’est là que devra emménager le site mémorial national du Génocide rwandais et que devra se célébrer chaque année au 22 avril le cérémonial en question. Au même moment, il se célébrera tout de même simultanément au niveau régional, au niveau provincial et au niveau local ; plus précisément au monument commémoratif respectif du Génocide rwandais. Aucun Musangirangendo [= Centriste Gitériste-Kayibandiste] ne peut jamais oublier la barbarie de l’armée mono-régionale kiga de Juvénal Habyalimana Rutemayeze ou de l’armée mono-tribale tutsi de Paul Kagame Rwabijindili.

Cette année, la zone de Kibeho étant présentement inaccessible, la voie du Génocide rwandais [= Inzira y’Itsembatsembana ly’Abanyarwanda] sera célébrée dans le for intérieur de chaque Musangirangendo. Le meilleur temple, la meilleure église, se trouve dans le for intérieur de notre personne sacrée. Dieu est en chacun de nous tous identiquement. Pour s’adresser à Dieu, il est inutile de recourir aux services d’un pape ou d’un curaillon catholique romain. Aucun influx christique ne peut jaillir d’une aura si impure ! [= Iyo ibintu ntacyo bimaliye abantu, ubwo nyine ntacyo biba bimaze !].

Enfin, en raison dudit cérémonial, le 22 avril est un jour de deuil. Il est marqué par le jeûne dont la durée est respectivement déterminée par le pratiquant lui-même, allant de quelques heures à un, deux ou au grand maximum trois jours. C’est également une belle occasion pour confier tout cela à IMANA y’i Rwanda et prier pour que, dans les plus brefs délais, finisse totalement et définitivement le Totalitarisme postcolonial habyalimaniste ou paul-kagamiste et que la Paix règne au Rwanda.

Fait à Paris, le 09 avril 2017

Mwalimu MUREME Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Promoteur scientifique et coordonnateur général du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes)]

Pour commander ses livres : prière de bien vouloir utiliser le formulaire du site web : http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/category/edition-sciporwa/