Rwanda : Procès-verbal du 5ème congrès ordinaire du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais « M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] », en abrégé M.C.R.-Abasangirangendo.

Le 10ème jour du mois de septembre de l’an deux mille seize, les membres fondateurs du M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes], des Hutu, des Tutsi et des Twa originaires de toutes les régions du Rwanda (Kigali, Gitarama, Nyanza, Butare, Gikongoro, Cyangugu, Kibuye, Gisenyi, Ruhengeli, Byumba et Kibungo) se sont réunis à Paris en France, au cinquième congrès ordinaire du M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes], sous la présidence de Mwalimu MUREME Kubwimana, promoteur scientifique et coordonnateur général du M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes], de 12 h 00 à 17 h 00. Ils ont étudié les points ci-après à l’ordre du jour :

  • Considérations générales
  • Résolutions du 5ème congrès ordinaire du M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes]
  • Dispositions finales

A. Considérations générales

  1. Le M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] constate le désarroi et la diversion impudente de l’État voyou rwandais face au bien-fondé des critiques des États-Unis d’Amérique en date du 21 mars 2016, des accusations du Burundi et de la RD-Congo en date du 17 février 2016, et du 21 mars 2016, et des exigences du M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] consignées dans sa lettre ouverte historique adressée au Conseil de Sécurité de l’ONU en date du 16 février 2016 et le sollicitant de bien vouloir étudier la situation qui règne au Rwanda.
  2. Le M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] dénonce la politisation, l’anarchie, le banditisme, le brigandage humanitariste et la dangerosité des organisations non gouvernementales (ONG) pan-hima-tutsistes d’obédience néo-colonialiste belge. Ce n’est pas de l’Humanitaire, c’est de l’Humanitarisme. Humanitaire, oui ! Humanitarisme, non ! D’où qu’il vienne, non !
  3. Le M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] fustige le journal Jeune Afrique : un journal manipulateur, spécieux, insidieux et fallacieux aux manières corrompues. Assurément, « Jeune Afrique » est un journal pan-hima-tutsiste d’obédience néo-colonialiste, sans âme, sans logique, sans idéologie, sans esprit. Le fait est aussi que ce n’est pas la vérité objective qui l’intéresse, en l’occurrence la réalité de l’hémicycle politique rwandais ou burundais. Ce qui l’intéresse, c’est d’encenser le tyran militaire sanguinaire génocidaire Paul Kagame Rwabujindili et de contribuer à ce qu’il se maintienne indéfiniment au pouvoir au Rwanda. C’est un journal faux et maladroit qui s’est mis à plat ventre devant le tyran militaire sanguinaire génocidaire Paul Kagame Rwabujindili. À force de se faire inviter à Kigali pour un rien, « Jeune Afrique » est passé à l’état d’encenseur de tyran. C’est un instrument de néo-colonialisme et un laquais du Pan-Hima-Tutsisme. Son dire sur le Rwanda et le Burundi est un discours futile et frivole, entaché de vice et de corruption. « Jeune Afrique » est une bande de charlatans.
  4. Le M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] critique l’explication du Génocide rwandais par Adama Dieng, un Pan-Hima-Tutsiste Sénégalais et un acteur malhonnête, se vantant d’être Conseiller spécial du Secrétaire général de l’ONU sur la prévention du génocide. Il est absolument faux de réduire le Génocide rwandais à la seule composante des Tutsi. Il serait au moins un peu plus honnête d’adopter et d’utiliser le libellé adopté par les Nations unies elles-mêmes, soit « le génocide des Tutsi et des Hutu modérés » et sans rien dénaturer.
  5. Le M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] observe que c’est très affreux ce qui se passe au Rwanda depuis le 04 juillet 1994, au vu et au su de la Communauté internationale, apparemment complice de la société minoritaire extrémiste tutsi, n’ayant ni foi ni loi. Il est bien hasardeux d’absoudre la maffia extrémiste tutsi dite « Igisuti ».
  6. Le M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] observe que le prix imposé aux vaincus Hutu et Twa par la société minoritaire extrémiste tutsi, -bien chouchoutée par la Belgique, les USA, le Royaume-Uni et peut-être par les Nations unies, est incommensurable, excessif, démesuré, exorbitant et sans doute extrêmement lourd de conséquences sociétales pour l’avenir du Rwanda.
  7. Le M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] se déclare profondément préoccupé par le stress politique chronique particularisant le FPR-Inkotanyi en général et en particulier Paul Kagame Rwabujindili et son entourage en raison de ses multiples conséquences sur la vie politique rwandaise et des grands malheurs du peuple rwandais qu’il génère. À n’en pas douter, le Rwanda va tout droit vers un nouveau chaos et une nouvelle crise humanitaire.
  8. Le M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] considère que pour se maintenir au pouvoir, Paul Kagame Rwabujindili entretient des conflits interminables en RD-Congo et au Burundi, et attise la discorde nationale. Pour colmater les brèches intra-tutsies, il veut à tout prix une guerre civile tribale Hutu/Tutsi. Il faut la lui refuser. Le M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] ne s’engagera jamais dans un conflit tribal Hutu/Tutsi, de quelque nature et de quelque intensité que ce soit [= Umusangirangendo ntiyiyandalika mu manyembwa]. C’est plutôt par la racine que se démolit tout système colonial. À vrai dire, il s’agit de décoloniser le peuple rwandais, de démolir le Paul-Kagamisme et de mettre hors d’état de nuire le colonisateur Tutsi Ega Mwâkagâra ainsi que la société minoritaire extrémiste Tutsi.
  9. Par ailleurs, le M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] condamne donc la mono régionalisation Kiga et la tribalisation du haut commandement militaire des rébellions ex-FAR: FDLR et CNRD-Ubwiyunge. Assurément, toute lutte habyalimaniste à caractère régionaliste et tribaliste est dénuée de tout intérêt pour la société rwandaise d’aujourd’hui et de demain. Non seulement elle offrirait au système auto colonial minoritaire extrémiste tutsi une belle occasion de faire des hécatombes au sein des populations Hutu, Twa et Tutsi modérées, mais surtout elle se manipulerait très vite au détriment des Hutu et des Twa eux-mêmes sur le compte desquels les Hima-Tutsi-philes Occidentaux ou Ouest-africains, -à l’instar d’Adama Dieng-, s’empresseraient, sans faits établis, d’imputer un deuxième génocide des Tutsi alors même que les mêmes manipulateurs internationaux font de leur mieux pour effacer le génocide des Hutu, des Twa et des Tutsi modérés qui a bel et bien été perpétré par le FPR-Inkotanyi depuis 1990 jusqu’ici.
  10. Pour lors, le M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] déclare sur un ton de protestation indigné qu’il est tout-à-fait incompréhensible que les Nations unies puissent faire fi, pendant 22 ans, de la destruction des populations Hutu, Twa et Tutsi modérées, -au Rwanda, au Burundi et en RD-Congo-, par les forces armées Hima-Tutsi commandées conjointement par le tyran militaire sanguinaire génocidaire Paul Kagame Rwabujindili et son adjoint, le monstre froid Faustin Kayumba Nyamwasa. Il est très aberrant que des génocidaires soient fondés à juger d’autres génocidaires et à désorganiser la société rwandaise.

B. Résolutions du 5ème congrès ordinaire du M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes]

Par voie de conséquence, le M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] prend les résolutions suivantes :

  1. Le M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] adopte le Manifeste Centriste Révolutionnaire rwandais [= Manifeste y’Abasangirangendo] que voici : http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/rwanda-le-manifeste-centriste-revolutionnaire-rwandais-manifesite-yabasangirangendo/ , déjà paru à Paris le 15 août 2016.
  2. Le M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes], définit le Génocide rwandais comme étant un phénomène politique et social collectif ambivalent, car, dans sa définition pure, c’est le génocide des Tutsi et des Hutu modérés, plus d’autres phénomènes criminels collectifs qui restent à définir, à décrire, à expliquer et à qualifier. De fait, des Hutu et des twa ont également été détruits en masse.
  3. Le M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] affirme et affirmera toujours et partout que personne ne devrait nier le génocide des Tutsi et des Hutu modérés perpétré par le M.R.N.D.-C.D.R.-G.P. et consorts, mais que personne non plus ne devrait nier le génocide des Hutu, des Twa et des Tutsi modérés commis par le FPR-Inkotanyi, puisque des anciens Inkotanyi eux-mêmes le prouvent suffisamment. La société minoritaire extrémiste tutsi sévissant à Kigali depuis le 04 juillet 1994 est une maffia génocidaire. Paul Kagame Rwabujindili est un tyran militaire sanguinaire génocidaire.
  4. Le M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] institue au 15 décembre de chaque année, la Journée des Martyrs de la Démocratie et de la République dont la liste est ci-bas reprise, c’est-à-dire que chaque année, au 15 décembre, est célébrée la cérémonie annuelle du souvenir en l’honneur desdits martyrs décimés par l’Akazu sous le règne de Juvénal Habyalimana Rutemayeze. Il est à très bien noter que c’est à cette date de triste mémoire qu’à été assassiné, à Kavumu, par Élie Sagatwa et la soldatesque habyalimaniste akazuiste, le tout premier président de la République rwandaise, en l’occurrence Son Excellence Grégoire Kayibanda Se-Bwigenge.
  5. Alors que la première convention en la mémoire des victimes du putsch du 05 juillet 1973 au Rwanda, célébrée à Bruxelles en date du 16 août 2014 était une cérémonie d’ordre typiquement familial, le M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] définit la journée des Martyrs de la Démocratie et de la République instituée au 15 décembre de chaque année comme étant une résolution politique du M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes].
  6. Le M.C.R. [= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] arrête comme suit la liste des martyrs de la Démocratie et de la République :

LISTE DES MARTYRS 1 LISTE DES MARTYRS 2

C. Dispositions finales

  1. Le sixième congrès ordinaire du M.C.R.-Abasangirangendo aura lieu à Paris en mars–avril 2017. Il aura pour but de répondre aux questions courantes qui se seront posés dans la vie du M.C.R.-Abasangirangendo et dans la politique rwandaise en général sur la période des six mois écoulés après le présent congrès ordinaire. Entre-temps, le M.C.R.-Abasangirangendo sera organisé et fonctionnera conformément aux dispositions existantes, ou en l’absence de l’une ou l’autre, à l’initiative et/ou à la discrétion du promoteur et coordonnateur général.
  2. Pour être valides, les écrits du M.C.R.-Abasangirangendo doivent être datés, signés et cachetés soit par le promoteur scientifique et coordonnateur général seul, soit conjointement par deux responsables de commissions expressément mandatés par le promoteur scientifique et coordonnateur général conformément à l’avis d’un congrès ordinaire du M.C.R.-Abasangirangendo. Le site consacré aux publications du M.C.R. – Abasangirangendo est évidemment le site du M.C.R.-Abasangirangendo, en l’occurrence : http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/

Ainsi fait à Paris, au jour, mois et an que dessus.  

Mwalimu MUREME Kubwimana,

Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Promoteur scientifique et coordonnateur général du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes)]

CACHET MCR