Rwanda – SOS au Conseil de Sécurité de l’ONU – Rwabujindili I Kagame Paul : un Mwami négrier intégriste Hima-Tutsi/Ega anachronique tient tout le Peuple rwandais entier en esclavage.

MUREME Kubwimana, Centre 119,   82, Rue Jeanne d’Arc

76 000 ROUEN / FRANCE

E-mail : mureme50@yahoo.com

Rouen, le 08 août 2017

 

Conseil de Sécurité de l’ONU

New York, États-Unis

 

Objet : Lettre ouverte au Conseil de Sécurité de l’ONU, le sollicitant de bien vouloir étudier la situation rwandaise et le climat sociopolitique qui règne au Rwanda

 

Mesdames, Messieurs les ambassadeurs, représentants permanents auprès de l’ONU ou au Conseil de Sécurité de l’ONU,

 

Cumulativement à ses courriers du 16 février 2016 et du 29 juin 2016, le Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais MCR [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] a bien l’honneur de solliciter le Conseil de Sécurité de l’ONU de bien vouloir étudier la situation rwandaise et le climat sociopolitique qui règne au Rwanda, non seulement en vue de maintenir la Paix et la Sécurité autant au Rwanda que dans les pays voisins, mais surtout en vue de faciliter le processus politique, de protéger les civils, de défendre et de promouvoir les droits de l’Homme et d’aider à rétablir l’état de droit, à dé-totaliser la Société rwandaise, à dé-pan-hima-tutsiser l’Économie rwandaise et à prévenir un nouveau chaos rwandais très probablement rapproché.

D’emblée, il importerait de préciser que plusieurs lettres dûment recommandées ont été en vain adressées à Monsieur Rwabujindili I Kagame Paul, auxquelles lettres ouvertes ce Mwami négrier intégriste Hima-Tutsi/Ega a refusé carrément de répondre. Étant donné que, -très malheureusement et tout-à-fait incroyablement-, après 23 ans de règne sans partage, le type vient même d’être élu Président de l’Union africaine et pardessus le marché, de tripoter, de tripatouiller, d’empailler la constitution rwandaise, de truquer les élections et, malgré les dispositions constitutionnelles en vigueur, de se faire plébisciter « Mwami négrier : Umwami w’Igisuti », illégalement et illégitimement, et ainsi de suite usque ad mortem [= jusqu’à la mort], il est absolument nécessaire de saisir le Conseil de Sécurité de l’ONU de la question rwandaise de sorte que quoiqu’il arrive, personne ne dise qu’il ne savait pas.

Le MCR [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] est très vivement préoccupé par l’aggravation continue du système politique totalitaire rwandais, de la pan-hima-tutsisation et de la FPR-isation de l’Économie rwandaise [= Igisuti]. L’Économie rwandaise est FPR-isée à outrance moyennant le bras financier du FPR, Crystal Ventures et diverses autres entreprises privées du FPR-Inkotanyi. Le FPR-Inkotanyi est une organisation politique, une entreprise privée et une société commerciale. Comme c’est dans la construction des bâtiments publics qu’il surfacture, ment mieux, pille aisément et énormément le trésor public, alors ses entreprises s’y adonnent allégrement et monopolise les affaires. D’un côté le FPR-Inkotanyi vote le budget et de l’autre, en usant de plusieurs subterfuges, il rafle presque toutes les recettes de l’État et les dépose sur ses propres comptes privés.

Générée par des statistiques fallacieuses, la croissance économique en question est une fausse apparence et ne profite qu’aux négriers intégristes Hima-Tutsi/Ega-Kono-Ha. Le trio Hima-Tutsi/Ega-Kono-Ha est une très terrible calamité séculaire. Seuls comptent au Rwanda ; ont le droit de s’y exprimer et d’être poursuivis ; les intérêts de la minorité Hima-Tutsi/Ega-Kono-Ha de la minorité tribale Hima-Tutsi, laquelle minorité dispose de la vie des Hutu, des Twa et des Tutsi modérés. Le Rwanda vit sous le régime de son bon plaisir. Dans ces conditions, aucun changement politique n’est possible par des moyens démocratiques. La Démocratie pluraliste et la vie politique sont absolument impossibles au Rwanda. C’est là un simulacre de Démocratie. C’est là un simulacre de République. En un mot, c’est du pseudo pluralisme.

Au fait, même le prétendu Parti-État « FPR-Inkotanyi » est une coquille creuse. Il ne constitue qu’une pièce essentielle d’un dispositif de pouvoir totalitaire. C’est une pure et simple machine de pérennisation des cadres négriers intégristes Hima-Tutsi/Ega-Kono-Ha, des auxiliaires Hutu de l’Igisuti, -c’est-à-dire de la colonisation intégriste Hima-Tutsi/Ega-Kono-Ha-, et consorts dans leurs emplois dirigeants et dans leurs malversations financières. Voici quelques exemples d’auxiliaires Hutu de l’Igisuti : Marc Rugenera, Augustin Iyamuremye, Amandin Rugira le jeune, Édouard Bamporiki, Boniface Rucagu, Julienne Uwacu, Mureshyankwano Marie Rose, Jean Philbert Nsengimana, Bazivamo Christophe, Bernard Makuza, etc. Bref, le FPR-Inkotanyi a été largement dépossédé de son pouvoir politique au profit des organes de sécurité (DMI, CID, etc.). Il n’y a qu’un seul et unique gestionnaire de tout au Rwanda et qui pis est, usque ad mortem [= jusqu’à la mort], en l’occurrence Rwabujindili I Kagame Paul.

Ce Mwami négrier intégriste Hima-Tutsi/Ega anachronique [= Umwami w’Igisuti ] a complètement assujetti le Peuple rwandais. Il suffirait d’observer la machine administrative de l’État (les ministres, les gouverneurs, les commissions diverses, les conseils d’administration, les maires, les secrétaires exécutifs, etc.). Partout, la multiplication des services en concurrence y est de règle, en raison notamment de la dualité parti FPR/État rwandais mais, bien davantage, parce qu’il s’agit d’une véritable technique de gouvernement. Ce système qui affaiblit systématiquement toutes les institutions intermédiaires susceptibles de s’interposer entre le chef et les masses, crée un état d’insécurité juridique généralisée qui constitue une efficace technique d’assujettissement mental. En outre, le flou des incriminations pénales (divisionnisme, zizanie, idéologie génocidaire, révisionnisme, négationnisme, outrage à chef d’État, atteinte à la sécurité intérieure, etc.) et la terreur permanente sont les principaux leviers de l’emprise sur les esprits. Un climat de défiance généralisée règne entre les individus. Le système politique FPR / DMI / Gacaca-Gacabintu tend à faire de chacun le délateur de son voisin. Bref, la tyrannie militaire sanguinaire génocidaire de Rwabujindili I Kagame Paul constitue une sorte de laboratoire du Totalitarisme postcolonial achevé, en créant ainsi les conditions d’une déshumanisation absolue de sous-populations entières, Hutu, Twa et Tutsi défavorisés Bôngera, Basîta, Bênêngwe, Basînga, Babânda, Bagesera, Banyiginya et autres Bakomankali ou Bashigatwa.

Or, les négriers intégristes Hima-Tutsi/Ega-Kono-Ha qui tiennent tout le Peuple rwandais entier en esclavage ne représentent même pas un cinquième des Tutsi, ni 3% de la population rwandaise. Il est tout de même à bien noter qu’il ne s’agit même pas de tous les Hima-Tutsi/Ega-Kono-Ha, mais qu’en général, ce sont assurément eux les maîtres absolus du Rwanda. Par contre, c’est plutôt grâce à la Garde présidentielle mono tribale Ega et à l’armée mono tribale Hima-Tutsi/Ega-Kono-Ha que ces esclavagistes, ces colonisateurs, ces négriers imposent impitoyablement leur joug infernal au Peuple rwandais. Il s’agit bel et bien de la 3ème Dynastie Hima-Tutsi/Ega-Âkagâra en cours de fondation. Après la première République rwandaise ayant duré de septembre 1961 à juillet 1973 et la première Dictature militaire rwandaise Habyalimaniste de juillet 1973 à juillet 1994, le Rwanda est sûrement et certainement retombé à l’époque monarchique négrière intégriste patrimoniale Hima-Tutsi. Les lois du tyran militaire sanguinaire génocidaire Hima-Tutsi/Ega Rwabujindili I Kagame Paul ne sont pas des lois. C’est de la violence d’État. Toutes les injustices sont commises au nom de la loi paul-kagamiste. Le Peuple rwandais est pris dans l’engrenage de la Pan-Hima-Tutsisation. Les Hutu, les Twa et les Tutsi modérés sont sous-humanisés. Toutes les causes de guerre, de massacres et de génocide sont réunies. Le Totalitarisme postcolonial négrier intégriste Hima-Tutsi/Ega Paul-Kagamiste est voué à l’échec. Ce n’est plus qu’une question de temps et le volcan sociétal rwandais entrera de nouveau en éruption. Ce sera donc de la faute des négriers intégristes Hima-Tutsi/Bega-Bakono-Baha. [= U-Rwanda rulimo rulicwa n’intagondwa z’Abatutsi b’Abega, b’Abakono n’Abaha. Bishe Abanyarwanda barabicalira, kuva kera cyane !].

Cette horde séculaire d’assassins se dissimulent derrière les Tutsi et revend aux enchères le génocide des Tutsi et des Hutu modérés qu’elle a elle-même sciemment provoquée moyennant le stratagème militaire du chaos afin de maximiser les chances de conquête du pouvoir, -en abattant à Masaka dans la soirée du 06 avril 1994 l’avion présidentiel rwandais transportant le chef d’État rwandais Juvénal Habyalimana Rutemayeze, le chef d’État burundais Cyprien Ntaryamira et compagnie. Cela s’appelle pêcher en eau trouble. En cette matière, les Hima-Tutsi/Ega-Kono-Ha sont des spécialistes.

En conséquence, la démolition totale et définitive de cette vermine coloniale Hima-Tutsi/Ega-Kono-Ha est une nécessité absolue. À défaut d’une réaction satisfaisante du Conseil de Sécurité de l’ONU, alors, tôt ou tard, incompris ou trahi, le Peuple rwandais serait fondé à disposer très librement de lui-même sans contrainte aucune. Qu’il pleuve ou qu’il vente, tôt ou tard, la Justice voudra que cette horde séculaire d’assassins réponde pour ses crimes au nom du Peuple rwandais, -si soutenue soit-elle par des Néocolonialistes Bantu-Hutuphobes Belges tant manipulés par des Amazones professionnelles [= Ibizungerezi] Hima-Tutsi/Ega-Kono-Ha Rwando-Burundaises.

Pour lors, le MCR [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] réitère ses exigences démocratiques, républicaines et sociétales. Assurément, la participation démocratique des citoyens au pouvoir politique rwandais est un droit fondamental inaliénable.

En bref, le MCR [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] :

    • Condamne l’asservissement du Peuple rwandais, le système colonial cannibale Hima-Tutsi/Ega-Kono-Ha Paul-Kagamiste, ainsi que la marginalisation des Hutu, des Twa et des Tutsi modérés dans le jeu institutionnel normal.
    • Exige l’implication directe des Hutu, des Twa et des Tutsi modérés dans les affaires publiques rwandaises
    • Exige l’accès à l’exercice direct du pouvoir politique rwandais pour tous
    • Exige l’accès à l’existence politique pour les Hutu, les Twa et les Tutsi modérés.

Toutefois, les tombeurs des négriers intégristes Hima-Tutsi/Ega-Kono-Ha devront absolument faire attention en évitant de rééditer les erreurs très graves du FPR-Inkotanyi qui, -de 1990 à aujourd’hui-, s’est permis d’écraser, de détruire, de traquer, de persécuter, d’animaliser indistinctement et d’entrer en guerre contre les Bantu-Hutu et les Pygmées-Twa, soit +/- 86% de la population rwandaise. Or, tous les Hutu n’ont pas la même histoire, tous les Twa et tous les Tutsi, non plus. Il faudrait donc savoir que cela n’est pas du tout l’œuvre de tous les Tutsi. Tous les Tutsi ne sont pas des négriers, des esclavagistes, des tribalistes ni des intégristes. En général, ils n’y sont pour rien les Tutsi Bôngera, Basîta, Bênêngwe, Basînga [= comprenant Barênge, Bazigâba, Banukamishyo, Bagahe, Bûngura-bo-kwa-Mwûngura et autres Basînga], Babânda, Bagesera [= comprenant Bazirankênde, Banyambo et autres Bagesera], Banyiginya [= comprenant Basîndi, Benendoli, Bashambo, Bahondôgo, Bacyaba-bo-kwa-Nyirarucyaba, Bashingo, Batsobe et autres Banyiginya] et enfin autres Bakomankali, Bashigatwa, etc. Tous ceux-ci ont été très malhonnêtement utilisés et sont aujourd’hui eux-mêmes littéralement dominés à des degrés variables par les vieux démons séculaires négriers intégristes patentés Hima-Tutsi/Bêga, Bakono et Baha. Voici quelques exemples : la famille Rwigara, Franck Rusagara, Valens Kajeguhakwa, Tribert Rujugiro, Alex Ruzindana, Dr Emmanuel Gasakure, Jacques Bihozagara, Tom Byabagamba, Rwisereka Kagwa André, Patrick Karegeya, Jean-Léonard Rugambage, Déo Mushayidi, Kizito Mihigo, etc.

Enfin, pour terminer, le MCR [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistesinforme la Communauté nationale et internationale qu’il ne reconnaît plus Monsieur Rwabujindili I Kagame Paul comme chef d’État rwandais, mais qu’il le considère plutôt comme un Mwami négrier intégriste Hima-Tutsi/Ega anachronique [= Umwami w’Igisuti ]. Celui-ci, ce n’est pas un chef d’État. C’est un Mwami négrier, n’ayant ni foi ni loi. Le MCR [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] invite toute l’Opposition rwandaise à en faire de même et à oser. Un tyran se détruit par la racine. Il importerait d’abord de détruire son psychisme totalitaire, de le minimiser, de ne plus le respecter, de le mépriser absolument, et de « kumuvuga hose hose uko ali no kutarambirwa ». [= Rwabujindili I Kagame Paul ni Umwami w’Igisuti. Nta mutegetsi umulimo. Si Nyakubahwa. Ni Ingegera. Ni Nyakuvunirwumuheto. Alihiga azi ngo arahiga Abanyarwanda ! ].

Le MCR [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] prie le Conseil de Sécurité de l’ONU de croire en l’expression de sa plus haute considération.

Mwalimu MUREME Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Promoteur scientifique et coordonnateur général du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes)]

Pour commander ses livres : prière de bien vouloir utiliser le formulaire du site web : http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/category/edition-sciporwa/

 

Copie pour information à :

  • Son Excellence VLADIMIR POUTINE, Président de la Fédération de Russie, c/o Monsieur l’ambassadeur de Russie en France, 40, Boulevard Lannes, 75 116 PARIS
  • Son Excellence XI JINPING, Président de la République populaire de Chine, c/o Monsieur l’ambassadeur de Chine en France, 11 Avenue Georges V, 75 008 PARIS
  • Son Excellence Donald Trump, Président des États-Unis d’Amérique, c/o Monsieur l’ambassadeur des USA en France, 2 Avenue Gabriel, 75 382 PARIS CEDEX 08
  • Son Excellence Emmanuel Macron, Président de la République française, Palais de l’Élisée, 55 Rue du Faubourg Saint-honoré, 75 008 PARIS
  • Son Excellence Édouard Philippe, Premier ministre français, Hôtel Matignon – Premier Ministre, 57 RUE DE VARENNE, 75007 PARIS
  • Son Excellence Thereza May, Premier ministre du Royaume-Uni, c/o Monsieur l’ambassadeur du Royaume-Uni en France, 35 Rue du Faubourg Saint-honoré, 75 383 PARIS CEDEX 08
  • Son Excellence Pierre NKURUNZIZA, Président de la République du Burundi, Boulevard de l’Indépendance, B.P. 1 870 – BUJUMBURA, BURUNDI
  • Son Excellence John POMBE MAGUFULI, président de la République unie de Tanzanie, C/O Excellence Madame l’ambassadrice de la Tanzanie en France, 13, avenue Raymond Poincaré, 75 116 PARIS
  • Son Excellence Yoweri Kaguta MUSEVENI, président de la République d’Ouganda, C/o Monsieur l’ambassadeur de l’Ouganda en France, 13, avenue Raymond Poincaré, 75 116 PARIS
  • Son Excellence José Eduardo DOS SANTOS, président de la République populaire d’Angola, C/o Monsieur l’ambassadeur de la République populaire d’Angola en France, 19, Avenue Foch, 75 116 PARIS
  • Son Excellence Joseph KABILA, président de la RD-Congo, C/o Excellence monsieur l’ambassadeur de la RD Congo en France, 32, Cours Albert Ier, 75008 PARIS
  • Son Excellence Antonio GUTERRES, UN Headquarters, First Avenue at 46 th Street, New York, NY 10 017, USA