Archives par mot-clé : banyakazu

Rwanda – Agathe Uwilingiyimana : Martyre de la Démocratie pluraliste [= Umutabazi wa Demokrasi y’amashyaka nyamashyaka], assassinée par des Bakiga Habyalimanistes, -Banyakazu-, le 07 avril 1994

Biographie d’Agathe Uwilingiyimana 

En savoir plus sur :

BIOGRAPHIE D’AGATHE UWILINGIYIMANA – UMUTABAZI WA DEMOKRASI

La part de responsabilité des Habyalimanistes (= Banyakazu), dans la chute très sanglante de Kigali en juillet 1994, est dominante et très flagrante. Contrairement aux racontars fallacieux colportés par des Banyakazu, leurs marionnettes et autres girouettes, Joseph Nzirorera est l’un des hommes les plus malhonnêtes ; Agathe Kanziga Nyirarutemayeze la Reine Mère la plus fausse et Aloys Ntiwiragabo l’un des agents secrets les plus pervers de toute l’Histoire du Rwanda.

PP MUREME 26072014

Mwalimu MUREME Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Promoteur scientifique et coordonnateur général du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes)]                                           

Pour commander ses livres : prière de bien vouloir vous adresser à l’Harmattan http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&sr=7

 A. Remarque générale

Toute reproduction et représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages ou des photos publiées dans nos ouvrages ou sur notre site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/ sans notre autorisation, est illicite et constitue une contrefaçon [= ubujura].

 B. Introduction

D’emblée, il importerait de préciser que le présent article ne fait pas de l’Histoire. Il ne s’agit pas d’une Analyse historique. Il fait de la Sociologie politique rwandaise. Il s’agit d’un regard mais un regard seulement parmi tant d’autres regards possibles sur l’objet politique rwandais. Il s’agit d’un regard centriste révolutionnaire rwandais. Il ne plaide ni pour ni contre personne. Il ne cherche pas les coupables. Franchement, qu’on se rassure, cette analyse du passé n’est pas faite pour découvrir les coupables, mais les causes, afin de mieux traiter la société rwandaise moyennant le meilleur projet de société qui soit. Il ne sert à rien d’accuser le passé, mais il faut savoir remédier aux situations présentes en comprenant mieux leur raison. Refuser de traiter les causes de peur de blesser les responsables est une politique de l’autruche. La Sociologie politique rwandaise ne perçoit pas les comportements comme des délits mais plutôt comme des paramètres de variables qualitatives explicatives. C’est donc dans l’Histoire du Rwanda qu’il faut rechercher les variables qualitatives explicatives des phénomènes politiques collectifs courants et c’est sur cette base qu’on peut élaborer un projet de transformation et de maîtrise de la transformation de la société rwandaise. Au fait, plusieurs causes, ayant été mises en jeu dans le passé récent ou lointain, sont entrain de produire leurs effets dans le présent. Le néo-colonialisme belge, le totalitarisme moderne habyalimaniste ou rwâkagâriste, l’auto colonisation Akazu, l’auto colonisation Igiti, ont complètement détraqué les esprits. Parmi ces causes, il faut noter la chute trop sanglante de Kigali en juillet 1994 et la débandade de la sous population hutu rwandaise et en déterminer le paramètre principal.

Continuer la lecture de La part de responsabilité des Habyalimanistes (= Banyakazu), dans la chute très sanglante de Kigali en juillet 1994, est dominante et très flagrante. Contrairement aux racontars fallacieux colportés par des Banyakazu, leurs marionnettes et autres girouettes, Joseph Nzirorera est l’un des hommes les plus malhonnêtes ; Agathe Kanziga Nyirarutemayeze la Reine Mère la plus fausse et Aloys Ntiwiragabo l’un des agents secrets les plus pervers de toute l’Histoire du Rwanda.

Le brigandage politique des gangsters Habyalimanistes (= Banyakazu) : Juvénal Habyalimana Rutemayeze, Agathe Kanziga Nyirarutemayeze, Protais Zigiranyirazo, Théoneste Bagosora, Séraphin Rwabukumba, Laurent Serubuga, Aloys Ntiwiragabo, Jean Baptiste Ndalihoranye, Alphonse Higaniro et autres pourritures

PP2013

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                    Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                               Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                                  Représentant du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme »                                                                  

Pour commander ses livres : utiliser le formulaire de contact du site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/   

A. Introduction

Dans les années 1988-1990, une grande famine éclata au Rwanda, particulièrement dans le sud du pays, surtout dans les régions de Gikongoro et de Butare. Cela faisait plus de quarante ans que pareille situation ne prévalait plus au Rwanda. Des centaines de milliers de ménages rwandais fuirent le Rwanda pour la Tanzanie. L’Akazu ne fut réellement mise au courant de la crise de famine qui frappait le pays, en particulier le sud défavorisé, que par un film du « Centre Iwacu » sur ladite famine. Ce film exploitait les publications du journal Imbaga, dirigé à l’époque par Gaspard Karemera et Jean-Baptiste Nkuliyingoma. Afin d’en savoir plus, on a donc dû et pu interroger celui-ci en date du 29 août 2013.

Continuer la lecture de Le brigandage politique des gangsters Habyalimanistes (= Banyakazu) : Juvénal Habyalimana Rutemayeze, Agathe Kanziga Nyirarutemayeze, Protais Zigiranyirazo, Théoneste Bagosora, Séraphin Rwabukumba, Laurent Serubuga, Aloys Ntiwiragabo, Jean Baptiste Ndalihoranye, Alphonse Higaniro et autres pourritures