Archives par mot-clé : datant

Les dictons historiques kinyarwanda (= ibirali by’insigamigani) datant du règne du Mwami Kigeli I Mukobanya [+/- 1378-1411]

1. Amagambo ahaliwe Nankana

Ce dicton est employé pour signaler qu’une situation troublée s’est retournée contre le fauteur de trouble. Il a été employé pour la première fois pour raconter les difficultés inouïes rencontrées par Nankana habitant à Ruhango-rwa-Kigali, pour avoir propagé la rumeur du décès du Mwami et plongé la population dans un faux deuil, au temps du Mwami Kigeli I Mukobanya. Les enquêtes appropriées ont attrapé Nankana en tant que point de départ de toutes ces rumeurs insensées. Nankana fut châtié d’une manière exemplaire pour avoir propagé une rumeur terrible, quoique de bonne foi. Lui-même l’avait apprise un soir des passants non identifiés à qui il venait de refuser le logement. Avant de s’en aller, ils lui ont fait cette méchante confidence. Il alla dire aux voisins : « Les nouvelles ne sont pas bonnes. Des gens qui viennent de passer par ici viennent de me dire que le Mwami est mort ». Puis la nouvelle se propagea de voisin à voisin.

Avant d’être donnée, toute information doit être impeccable, vérifiée et revérifiée. Une parole est impeccable si :

  • Elle est vraie : as-tu vérifié cette histoire ?
  • Elle est utile : est-ce vraiment utile de raconter cette histoire aux gens ?

Bref, si une histoire n’est ni vraie, ni agréable, ni utile, pourquoi vouloir la raconter aux gens ? Il est donc préférable de l’ignorer et de ne pas la colporter car il s’agit probablement d’un ragot destiné à nuire à quelqu’un. En t’associant à ce commérage, tu en deviens le complice.  

2. Kuba Gashobya

On appelle Gashobya, toute personne qui ne se laisse pas faire et qui, finalement, réussit à triompher de ses ennemis. Ce dicton a été employé pour la première fois à propos de Rugero, un chef rebelle Mufumbira qui avait fui le Bufumbira du roitelet-tyran Bushengero à la tête d’une compagnie guerrière appelée Imparamba. Tous les guerriers Imparamba allèrent s’installer dans la forêt primaire de montagne de Bigogwe sur le territoire rwandais. Le roitelet-tyran Bushengero complota avec le monarque rwandais Kigeli I Mukobanya pour les anéantir, mais leur coalition fut battue à plate couture. Ce que voyant, Kigeli I Mukobanya se retira de la coalition et ne voulut plus s’attaquer aux Imparamba de Rugero. Dès lors, Rugero put vaincre définitivement les armées de Bushengero et celles du Gikore-cy’Abalihira. Il alla enfin installer sa capitale à Kabare. Le nom Gashobya découle du verbe Gushobera (= résister aux ennemis ou être inaccessible). 

Le nom des athlètes « Imparamba » du Sud du Rwanda est emprunté à la compagnie guerrière Imparamba de Gashobya.   

3. Références bibliographiques : 

1) MUREME Kubwimana, Bonaventure, Manuel d’Histoire du Rwanda ancien suivant le modèle Mgr Alexis Kagame, L’Harmattan, collections études africaines, Paris, 2010, ISBN = 978 – 2 – 296 – 10431 – 0 (638 pages)

2) Mulihano Benoît, Ibirali by’insigamigani, PRINTER SET, Kigali, 1987

Fait à Paris, le 31 mai 2014 

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                               Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                  Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                          Représentant du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme »

Dictons Kinyarwanda (= ibirali by’insigamigani) datant du règne du Mwami Cyilima I Rugwe [1345-1378]

1. Ni amaburakindi

Ce dicton est employé pour regretter sa pauvreté et signifier qu’on aurait aimé offrir mieux et davantage, mais que malheureusement, on est limité. Il est surtout employé pour regretter un fait accompli contre lequel on ne peut rien. Il a été employé pour la première fois à propos de Kindi. Kindi était un bel homme très sage, aimé de tous et particulièrement de la Reine et du Roi du Bugesera. La Reine avait tout fait pour que Kindi devienne son amant, mais il avait catégoriquement refusé. Sur proposition de la Reine, Kindi fut destitué de toutes ses fonctions. De peur d’être livré au bourreau, il s’exila au Rwanda et fut remplacé par Rudabali au commandement de l’armée Abateracumu. Ce fut très difficilement et à contrecœur que Rudabali fut accepté par les guerriers Abateracumu, mécontents de la destitution de Kindi, c’est-à-dire à défaut de Kindi. Quand on n’a pas ce qu’on aime, on se contente de ce qu’on a. C’était au temps de Cyilima I Rugwe au Rwanda et de Nsoro I Bihembe au Bugesera.

Références bibliographiques :

1)      MUREME Kubwimana, Bonaventure, Manuel d’Histoire du Rwanda ancien suivant le modèle Mgr Alexis Kagame, L’Harmattan, collections études africaines, Paris, 2010, ISBN = 978 – 2 – 296 – 10431 – 0 (638 pages)

2)      Mulihano Benoît, Ibirali by’insigamigani, PRINTER SET, Kigali, 1987

Fait à Paris, le 30 avril 2014

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                               Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                  Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                         Représentant du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme »