Archives pour l'étiquette hutu

Rwanda : La présence des Hutu, des Tutsi et des Twa dans un même groupement socio-familial prouve que les sous populations statistiques « amôko = Hutu, Tutsi et Twa» ne sont pas des ethnies, mais plutôt des anciennes castes du Rwanda ancien.

En savoir plus sur :

http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/rwanda-vient-de-paraitre-cours-dhistoire-du-rwanda-ancien-tome-1-la-1ere-dynastie-hima-tutsinyiginya-sindi-inganji-rwoga-edition-sciporwa-rouen-aout-2017-366-pages/

S.O.S. au Conseil de Sécurité de l’ONU – Rwanda : Un État voyou où les extrémistes Tutsi (= Les Banyegisuti) disposent en maîtres, des Hutu, des Twa et des Tutsi modérés et de leurs vies selon leurs volontés.

PORTRAIT MUREME 2016

Mwalimu MUREME Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Promoteur scientifique et coordonnateur général du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes)]

Pour commander ses livres : prière de bien vouloir vous adresser à l’Harmattan http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&sr=7

  1. Introduction

Au Rwanda, de nos jours, le fait est que les extrémistes Tutsi rwandais (= les Banyegisuti) ont monopolisé tous les facteurs de production, à savoir le Capital, la Terre et le Travail et que donc, ils disposent en maîtres, des Hutu, des Twa et des Tutsi modérés et de leurs vies selon leurs propres volontés. Les Forces rwandaises de Défense (= FRD) sont une armée mono tribale Tutsi et une horde d’assassins, tandis qu’IBUKA est une horde d’Intorehamwe et le CNLG une bande de minables faisant diversion ! Cela va sans dire que cette situation est inacceptable, intolérable et condamnable. Voilà les ferments qui fermentent le processus révolutionnaire de la 2ème Révolution sociale rwandaise en cours et en voie de finition. Quel bilan partiel peut-on tirer du régime tyrannique et totalitaire extrémiste tutsi dit « Igisuti » ? Quelle analyse prédictionnelle peut-on faire de la 2ème Révolution rwandaise ? Comment, en gros, demain serait-il fait, après l’Akazu, puis l’Igisuti ? Pourquoi ?

Pour ce faire, le présent article s’impose une démarche analytique et structurelle et se structure comme suit :

  • Introduction
  • Les extrémistes Tutsi rwandais (= les Banyegisuti) ont monopolisé tous les facteurs de production, à savoir le Capital, la Terre et le Travail.
  • Les extrémistes Tutsi (= les Banyegisuti) disposent, en maîtres, des Hutu, des Twa et des Tutsi modérés et de leurs vies, selon leurs volontés.
  • Le processus révolutionnaire de la 2ème Révolution rwandaise est en voie de finition
  • Analyse prédictionnelle de la 2ème Révolution rwandaise
  • «  L’après Akazu, puis Igisuti » sera sociétal, révolutionnaire, non extrémiste Tutsi, non extrémiste Hutu, non tyrannique et non totalitaire.
  • Conclusion : Analyse de bilan partiel du régime « Igisuti »
  1. Les extrémistes Tutsi rwandais (= les Banyegisuti) ont monopolisé tous les facteurs de production, à savoir le Capital, la Terre et le Travail.

Tous les indicateurs prouvent sans conteste que les extrémistes Tutsi rwandais (= les Banyegisuti) monopolisent absolument tous les facteurs de production, à savoir le Capital, la Terre et le Travail. Grâce à leur armée mono tribale tutsi, eux seuls contrôlent parfaitement le marché des biens et services, le marché de la monnaie, le marché du travail et le marché des actions et des obligations. Le Rwanda, c’est leur propriété privée. Il s’agit d’une rénovation pure et simple de l’Ubuhake. Les masses populaires Hutu, Twa et Tutsi modérées sont des serviteurs, c’est-à-dire des Bagaragu ou des Bagererwa. En un mot, tous les moyens de production sont concentrés entre les mains d’une minorité d’extrémistes Tutsi de la minorité tribale Hima-Tutsi, soit d’une minorité de possédants extrémistes Tutsi qui exploitent le travail productif d’une masse populaire Hutu, Twa et Tutsi modérée ne possédant pas grand-chose.

Continuer la lecture de S.O.S. au Conseil de Sécurité de l’ONU – Rwanda : Un État voyou où les extrémistes Tutsi (= Les Banyegisuti) disposent en maîtres, des Hutu, des Twa et des Tutsi modérés et de leurs vies selon leurs volontés.

Lettre ouverte N° 01 à Paul Kagame Rwabujindili condamnant son immixtion dans les affaires intérieures du Burundi ainsi que son système politique totalitaire, et manifestant le ras le bol des Hutu, des Twa et des Tutsi non nobles Tutsi faction Abâkagâra [= non Banyegiti]

Objet : Lettre ouverte N° 01 à Paul Kagame Rwabujindili condamnant son immixtion dans les affaires intérieures du Burundi ainsi que son système politique totalitaire, et manifestant le ras le bol des Hutu, des Twa et des Tutsi non nobles Tutsi faction Abâkagâra [= non Banyegiti] (= Lettre ouverte recommandée avec avis d’accusé de réception)

MUREME Kubwimana, Promoteur scientifique et coordonnateur général du M.C.R. [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes]

Centre 119

82, Rue Jeanne d’Arc 

76 000 ROUEN / FRANCE

Rouen, le 27 mai 2015

 

Monsieur Paul Kagame Rwabujindili, 

Président de la République du Rwanda,

C /o Monsieur l’ambassadeur du Rwanda en France

12,Rue Jadin

75 017 PARIS

 

Monsieur le président,

Par la présente, le mouvement politique rwandais nommé « Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais », en abrégé M.C.R. [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] a bien l’honneur de vous faire parvenir, via l’ambassade du Rwanda en France, la condamnation de votre immixtion dans les affaires intérieures du Burundi ainsi que de votre système politique totalitaire, et la manifestation du ras le bol des Hutu, des Twa et des Tutsi non nobles Tutsi faction Abâkagâra [= non Banyegiti].

Spécialement en ce qui concerne le Burundi, au nom des masses populaires Hutu, Twa et Tutsi non Banyegiti et en son nom personnel, le M.C.R. [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] fustige votre esprit belliqueux, vos erreurs très graves et vos fautes très lourdes, s’insurge contre votre mauvaise foi et vos outrages au chef d’État burundais, son excellence Pierre Nkurunziza et vous signifie que l’honneur vous enjoint de bien vouloir lui présenter vos excuses dans les plus brefs délais et de le remercier très vivement car c’est un homme d’État africain moderne avisé qui vous protège contre vos innombrables opposants.

Continuer la lecture de Lettre ouverte N° 01 à Paul Kagame Rwabujindili condamnant son immixtion dans les affaires intérieures du Burundi ainsi que son système politique totalitaire, et manifestant le ras le bol des Hutu, des Twa et des Tutsi non nobles Tutsi faction Abâkagâra [= non Banyegiti]

Condamnation de l’immixtion de Paul Kagame Rwabujindili dans les affaires intérieures du Burundi ainsi que son système politique totalitaire et manifestation du ras le bol des Hutu, des Twa et des Tutsi non nobles Tutsi faction Abâkagâra [= non Banyegiti].

PP MUREME 26072014

Mwalimu MUREME Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Promoteur scientifique et coordonnateur général du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes)]                                        

Pour commander ses livres : prière de bien vouloir vous adresser à l’Harmattan http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&sr=7

A. Introduction

Ceci est la première manifestation du ras le bol des Hutu, des Twa et des Tutsi non nobles Tutsi faction Abâkagâra [= non Banyegiti] et la condamnation de l’immixtion de Paul Kagame Rwabujindili dans les affaires intérieures du Burundi ainsi que son système politique totalitaire. Contrairement à ce que raconte le FPR-Inkotanyi au pouvoir au Rwanda, son système politique totalitaire est confronté à une opposition politique très puissante au centre de laquelle est le M.C.R. [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes] qui, idéologiquement, doctrinalement et politiquement, la domine. Jusqu’ici, lui seul, en effet, dispose d’un Manifeste scientifique, d’une Sociologie politique rwandaise approfondie et d’un Projet de société, –soit le projet de société centriste révolutionnaire rwandais-, documents que le FPR-Inkotanyi a été incapable d’exhiber au peuple rwandais voilà 21 ans. Le Pan-Hima-Tutsisme de Paul Kagame Rwabujindili est un rebut du Monde en général et en particulier, de la Société africaine du plateau des grands lacs. Il doit être détruit. Le présent article est un avant-goût de ce qu’on vient d’évoquer. Il se structure en huit composantes principales comme suit :

  1. Introduction
  2. L’immixtion de Paul Kagame Rwabujindili dans les affaires intérieures du Burundi
  3. La noblesse tutsi moderne faction Abâkagâra, -le régime Igiti-cya-Rwâkagâra, en abrégé le régime Igiti-, est l’un des régimes politiques les plus tyranniques et les plus totalitaires d’Afrique
  4. Le ras le bol des Hutu, des Twa et des Tutsi non Banyegiti
  5. À la tête de l’État, fatigué, un caractère comme celui de Paul Kagame Rwabujindili est un danger public. Malheureusement, l’intéressé a des appuis étrangers.
  6. Cri de détresse du néo-colonialisme belge
  7. Les exigences de l’opposition centriste révolutionnaire rwandaise
  8. Conclusion

 B. L’immixtion de Paul Kagame Rwabujindili dans les affaires intérieures du Burundi

Continuer la lecture de Condamnation de l’immixtion de Paul Kagame Rwabujindili dans les affaires intérieures du Burundi ainsi que son système politique totalitaire et manifestation du ras le bol des Hutu, des Twa et des Tutsi non nobles Tutsi faction Abâkagâra [= non Banyegiti].

Les F.D.L.R. doivent être mises hors d’état de nuire : la place des génocidaires Habyalimanistes n’est pas à la tête d’une organisation humaine, mais plutôt à la barre du tribunal. Ce ne sont pas des réfugiés. C’est une cohorte d’assassins en armes. Si ces extrémistes et totalitaristes Hutu Habyalimanistes retournaient au pouvoir, peu de Hutu non Habyalimanistes, de Tutsi et de Twa y survivraient.

PP MUREME 26072014

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                      Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                           Promoteur scientifique et coordonnateur général du                                                                     Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais                                                                                           [= M.C.R. (= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes)]                                       

Pour commander ses livres : prière de bien vouloir vous adresser à                                        l’Harmattan http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&sr=7

A. Remarque générale

Toute reproduction et représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées dans mes ouvrages ou sur mon site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/ sans mon autorisation, est illicite et constitue une contrefaçon [= ubujura].

 B. Introduction

Les articles précédents au sujet des FDLR-FOCAKAZU ont permis de mieux les connaître. Présentement, il importe de citer nommément et sans détours compliqués les principaux génocidaires Banyakazu qui infectent les FDLR-FOCAKAZU, encore désireuses d’opprimer le peuple rwandais. Il importe surtout de bien analyser l’âme des FDLR-FOCAKAZU. Les FDLR-FOCAKAZU ne mèneront à rien du tout. Ce sont les derniers retranchements des Banyakazu. Ces gens-là ne s’intéressent pas au peuple rwandais. Ils sont insensibles aux sentiments collectifs rwandais. Ce sont des particularistes Banyakazu. Ils ne veulent qu’une chose : retourner de force au Rwanda en vue de renouveler l’expérience succulente de jadis. Ils veulent reconquérir leur paradis perdu. Toujours est-il que leur ressource principale envisagée, c’est une armée mono-régionale Kiga comme dans le bon vieux temps de Juvénal Habyalimana Rutemayeze. Ces groupes de mouvance habyalimaniste sont principalement constitués des démons dont les caractéristiques sont décrites dans les lignes qui suivent.

De prime abord, il sied tout de même de préciser que la sociologie politique ne s’intéresse, ni aux personnes sacrées des gens, ni à leur vie privée. Cependant, du moment qu’un acteur politique manifeste sa volonté de faire la politique, c’est un homme public. Le public a donc le droit de savoir qui il est, quel est son projet de société, s’il est capable et s’il est irréprochable, car on ne badine pas avec la vie d’un peuple. Le politologue ne fixe son regard que sur l’objet politique.

Continuer la lecture de Les F.D.L.R. doivent être mises hors d’état de nuire : la place des génocidaires Habyalimanistes n’est pas à la tête d’une organisation humaine, mais plutôt à la barre du tribunal. Ce ne sont pas des réfugiés. C’est une cohorte d’assassins en armes. Si ces extrémistes et totalitaristes Hutu Habyalimanistes retournaient au pouvoir, peu de Hutu non Habyalimanistes, de Tutsi et de Twa y survivraient.

Le procès de Protais Zigiranyirazo, au TPIR d’Arusha, est un échec cuisant pour la communauté internationale : ce génocidaire Habyalimaniste est l’un des grands planificateurs Kiga du génocide des Hutu centristes et des Tutsi. Il doit être ré-arrêté, menotté, coffré et rejugé.

PP MUREME 26072014

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                          Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                                 Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                                      Promoteur scientifique et coordonnateur général du                                                                   Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo)]                             

Pour commander ses livres : utiliser le formulaire de contact du site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/

Par suite du génocide des Hutu centristes et des Tutsi, il a été créé en 1994 par le Conseil de Sécurité, par la résolution N° 955 (1994), dans le cadre du chapitre VII de la Charte des Nations Unies relatif à « l’action en cas de menace contre la paix, de rupture de la paix et d’acte d’agression », le Tribunal International pour le Rwanda. Celui-ci est une institution des Nations unies compétente pour connaître des crimes de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre perpétrés en 1994 au Rwanda ou dans des pays voisins. Il fermera ses portes le 31 décembre 2014, dans trois jours. Vingt ans après la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies, à l’origine de la création du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), ses acteurs se sont réunis jeudi le 6 novembre 2014 à Arusha pour évoquer l’héritage et dresser le bilan.

Continuer la lecture de Le procès de Protais Zigiranyirazo, au TPIR d’Arusha, est un échec cuisant pour la communauté internationale : ce génocidaire Habyalimaniste est l’un des grands planificateurs Kiga du génocide des Hutu centristes et des Tutsi. Il doit être ré-arrêté, menotté, coffré et rejugé.

Les Hutu, les Tutsi et les Twa ne sont pas des ethnies [« amayetini » = mot inexistant en Kinyarwanda qu’on a faussement traduit par « Amôko »] : ce sont de simples sous-populations « Amôko ».

PP2013

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                     Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                               Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                                  Représentant du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme »

A. Introduction

Après la publication de mon Manuel de Sociologie politique rwandaise approfondie (= Intekerezo I&II), il n’est plus fastidieux de prouver que l’héritage laissé par le colonisateur belge au Rwanda est un héritage infâme qui perdurera encore durant plusieurs décennies. Même pour rejeter le simple concept colonialiste belge trop faux d’ethnies Hutu, Tutsi et Twa, c’est très difficile. Il y a de l’inertie. Le peuple rwandais ne comprend pas ce qui lui est arrivé. Il ne comprend pas que le colonisateur belge est parti.  Or, il est vraiment parti. Le colonisateur belge a assené au peuple rwandais un coup trop dur. Le peuple rwandais s’est évanoui. On a, au Rwanda contemporain, un peuple qui a encore une âme (= le Kinyarwanda), mais qui n’a plus d’esprit. Mais, heureusement, le peuple rwandais n’est pas mort. Il vit encore. Peuple rwandais, réveille toi ! Maintenant, nous pouvons à nouveau tout concevoir et tout réorganiser nous-mêmes. Le Rwanda n’est pas une province belge. L’Humanité est une et une seule mais la Société rwandaise a sa propre finalité. Chaque société a ses propres logiques. Chaque société a ses propres critères de scientificité. Les Belges ont le droit de se dire ce qu’ils veulent. Les Français ont le droit de se dire ce qu’ils veulent. Les Rwandais ont aussi le droit de se dire ce qu’ils veulent.     

Continuer la lecture de Les Hutu, les Tutsi et les Twa ne sont pas des ethnies [« amayetini » = mot inexistant en Kinyarwanda qu’on a faussement traduit par « Amôko »] : ce sont de simples sous-populations « Amôko ».