Archives par mot-clé : kinyarwanda

Rwanda : Perezida Paul Kagame Rwabujindili yasabye ko Ikinyarwanda kizajya cyigishwa mu mashuli yose [= Kare kose se « Ndi Umunyarwanda » yakangishwaga, yakangishwaga ishingiye kuki ? Hejuru y’umuperezida w’ikinywamaraso utazi no kuvuga discours mu Kinyarwanda ngo ayirangize mu Kinyarwanda. Inkotanyi nizigende zizasiga imigani myinshi ! ].

Gusoma inyandiko nyilizina ni ugukanda ku mbîkîsho ikulikira :

http://www.igihe.com/amakuru/u-rwanda/article/perezida-kagame-yasabye-ko-kwiga-ikinyarwanda-bidakwiye-kuba-amahitamo

Terminologie spéciale « Kinyarwanda » à usage majestueux

A. Introduction

Le présent article a pour but de passer en revue la terminologie spéciale « Kinyarwanda » à usage majestueux, en particulier au Rwanda ancien. Il s’agit ici de vocables pittoresques exclusivement réservés à la pratique du respect suprême qu’on doit au chef de l’état. Ce n’est pas la personne du chef de l’état qu’on respecte tant. Non. Normalement, le chef de l’état (= Umwami cyangwa Umukuru w’Igihugu) est le symbolisant de l’état-nation unitaire millénaire rwandais. C’est donc ce symbolisant qu’on se doit de tant respecter. En contrepartie, pour mériter tout cela, il est demandé au chef de l’état, ipso facto, de se décentrer, de ne pas être centré sur lui-même, de sortir de lui-même et d’être pleinement dans la société rwandaise. Il lui est demandé de s’engager à mort pour le développement de son pays. Il doit agir partout et en tout lieu par rapport aux intérêts suprêmes de la société rwandaise et non par rapport à ses intérêts personnels égoïstes. Pour sa part, la société rwandaise va prendre tous ses besoins fondamentaux matériels, économiques, financiers et autres en charge. Elle lui donne des avantages et des privilèges, de sorte qu’à aucun moment, il n’ait pas de problème de déplacement [= nicyo cyatumaga Umwami bamuremera. Ntiyarambagira mu Rwanda rwose n’amaguru ngo azabivemo. Buli musozi yageragaho baramuremeraga bakazakuranwa n’ab’ahandi], de logement, de nourriture, de frais d’éducation de ses enfants, d’habillement, de loisirs, etc. Bref, c’est un pacte social entre le chef de l’état et la société rwandaise. C’était cela le message de la Terminologie spéciale « Kinyarwanda » à usage majestueux. C’était très profond. Plaise au Ciel qu’il en soit ainsi au Rwanda contemporain !

Continuer la lecture de Terminologie spéciale « Kinyarwanda » à usage majestueux

Traduction Kinyarwanda de quelques concepts de croissance économique et de développement économique

D’abord, il y a une mauvaise traduction en Kinyarwanda du concept de développement, de croissance économique, de technologie, de progrès et des progrès.

Voici la vraie traduction de ces concepts.

  • Les progrès : Amajyambere
  • Le progrès : Iterambere
  • La Technologie : Ikoranabuhanga
  • Croissance économique : Iyongera-bukûngu
  • Taux de croissance économique : inyongera-bukûngu
  • Développement : Itunga n’itunganirwa
  • Économique : Nyabukungu
  • Social : Nyamibereho
  • Culturel : Nyamico
  • Bien-être général : Igubwaneza rusange

Par ailleurs, il y a lieu de donner la définition de progrès au pluriel (= Amajyambere) et de progrès au singulier (= Iterambere). Les deux concepts sont différents. Les voici selon les économistes du Développement : 

  • Les progrès (= Amajyambere) sont les avances des parties d’un tout (régions, industries, catégories sociales) vers des objectifs jugés favorables par les intéressés ou/et l’observation scientifique.
  • Analytiquement et pour définir une politique, il convient de distinguer nettement les progrès (= Amajyambere) du progrès (= Iterambere). Considéré comme une séquence de changements économiques et comme une tâche à assumer, le progrès (= Iterambere) est la propagation, dans le temps optimum, de l’innovation et de ses fruits. Phénomène collectif par essence, le progrès est inséparable de la société progressive : c’est une application de plus de la constatation qu’il n’est pas de marché sans société, ni de société sans finalité. Le progrès favorise pour le moins la mise en état de plein développement de la totalité de la ressource humaine.  

Muli make, Iterambere, Amajyambere n’Ikoranabuhanga ni ibintu bitatu bitandukanye.

  • Amajyambere ni ubwinshi bw’ibikorwa bigenda bigerwaho mu nzira z’imigambi y’ingirakamaro abantu aba n’aba, uturere utu n’utu, intara izi n’izi, ibigo ibi n’ibi, igihugu iki n’iki, baba baliyemeje.
  • Iterambere ni impinduka zigenda zigaragara mu mibereho y’abantu no muli Sosiyete, zitewe n’ibyo bikorwa nyilizina bigenda bigerwaho. 
  • Ikoranabuhanga ni imikorere mishya iterwa n’ibikoresho bishya bigenda bivumburwa. Iyo ikaba inzira imwe mu zindi nzira nyinshi cyane zo kugira ngo abantu batunge batunganirwe (= développement).
  • Développement rero ni Itunga n’Itunganirwa. Si Amajyambere, si Iterambere, si n’Ikoranabuhanga. Ni icyerekezo kijyanwamo n’izo nzira kimwe n’izindi nzira nyinshi cyane umuntu atabasha kurondora mu minota ibili. Twavuga gusa ko izo nzira (= Amajyambere, Iterambere, Ikoranabuhanga, …) ali zimwe mu nzira nyinshi cyane zijyana muli icyo cyerekezo cy’Itunga n’Itunganirwa. Kuko bidahagije gutunga kugirango abantu batunganirwe. 

Références bibliographiques :

1)      MUREME Kubwimana, Bonaventure, Manuel d’études du Développement du Rwanda : le projet centriste révolutionnaire rwandais, L’Harmattan, Paris, 2014, ISBN = 978-2-343-03206-1 (310 pages)

2)      http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/mureme-kubwimana-bonaventure-manuel-detudes-du-developpement-du-rwanda-le-projet-de-societe-centriste-revolutionnaire-rwandais-lharmattan-paris-mai-2014-310-pages/

Fait à Paris, le 15 juin 2014

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                  Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                       Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                            Représentant du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme »                                                                 E-mail pour commander ses livres : mureme70@yahoo.com 

 

L’utilité des préfixes « Se, Rwa ou Nyira » en Kinyarwanda

Dans le monde social rwandais, les indicatifs « Se, Rwa ou Nyira » signifient « celui ou celle à qui appartient quelque chose » et en Sciences historiques rwandaises, ils signifient « le père ou la mère de quelque chose » :

a.       Le symbolisant : Le préfixe « Se » ou « Nyira » et parfois le préfixe « Rwa ».

b.      Le symbolique (= la pratique sociale) est évident. On a des noms comme Sehene, Nyiramwiza, Nyiramubyeyi, Sengegera, Rwamirera, Rwangabo, Rwamucyo, Rwasine, Nyirahategekimana, Nyiramavugo, etc.

c.       Le rapport de symbolisation (= l’explication) : En Sciences historiques rwandaises, le « Se » ou le « Nyira » signifie le père ou la mère de quelque chose.

On en profite donc pour proposer une règle consistant à mettre un trait d’union entre le préfixe et cette quelque chose lorsqu’il s’agit d’un héros national de l’Histoire du Rwanda. Exemples : Grégoire Kayibanda Se-Bwigenge, Mutara III Rudahigwa Se-Muco, Joseph Gitera Se-Repubulika, Alexis Kagame Se-Mateka, Nyiraruganzu Nyirarumaga Nyira-Bisigo, Kigeli I Mukobanya Se-Cyumwe, Mutara I Semugeshi Muyenzi Se-Mandwa, etc. 

Références bibliographiques :

1)      MUREME Kubwimana, Bonaventure, Manuel de Sociologie politique rwandaise approfondie, Tome 1 : Le Rwanda, Un état-nation unitaire millénaire, L’Harmattan, Paris, 2014, ISBN = 978-2-343-02156-0 (510 pages)

2)       MUREME Kubwimana, Bonaventure, Manuel de Sociologie politique rwandaise approfondie, Tome 2 : La spirale de la violence rwandaise, L’Harmattan, Paris, 2014, ISBN = 978-2-336-30304-8 (650 pages)

Fait à Paris, le 30 avril 2014

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                     Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                           Représentant du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme »