Archives pour l'étiquette mcr

France-Rwanda : Document ouvert adressé le 05 octobre 2017 au Chef d’État français, Emmanuel Macron, relativement à la problématique franco-rwandaise, par le MCR [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes]

Mwalimu MUREME Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Promoteur scientifique et coordonnateur général du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes)]

Pour commander ses livres : prière de bien vouloir s’adresser à l’Édition SCIPORWA de Rouen : http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/category/edition-sciporwa/

 A. Introduction

En date du 18 septembre 2017, à New York aux États-Unis d’Amérique, en marge de l’Assemblée générale de l’ONU, une rencontre peu courante a eu lieu entre le Chef d’État français, Emmanuel Macron, et le Mwami négrier intégriste Hima rwandais Rwabujindili I Kagame Paul. La présidence de la République rwandaise a indiqué, dans un tweet, que les deux hommes ont discuté de « collaboration sur des questions d’intérêt commun, dont la Paix et la Sécurité en Afrique ».

L’idée directrice du présent document est de répondre objectivement à la question centrale de départ qui se pose alors : « Quid des relations bilatérales franco-rwandaises ? ». De là découlent ci-bas plusieurs questions secondaires dérivées qui seront abordées point par point dans le développement.

Pour lors, le présent document s’impose une démarche thématique et dialectique et se structure comme suit :

  • Objet du présent document
  • Contrairement aux ouï-dire, le MCR [= Abasangirangendo : les Centristes Gitériste-Kayibandistes] ne fait pas partie du gouvernement bidon de Thomas Nahimana.
  • Légitimation scientifique du MCR [= Abasangirangendo : les Centristes Gitériste-Kayibandistes]
  • Comportements manifestés par les Intégristes Hima, agissant dans le dos du Chef d’État français.
  • Stratégies argumentatives du Mwami négrier intégriste Hima Rwabujindili I Kagame Paul
  • Observations générales
  • Conclusion

B. Objet du présent document

Continuer la lecture de France-Rwanda : Document ouvert adressé le 05 octobre 2017 au Chef d’État français, Emmanuel Macron, relativement à la problématique franco-rwandaise, par le MCR [= Abasangirangendo : Les Centristes Gitéristes-Kayibandistes]

Manifeste scientifique du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.) ou étude et promotion scientifique du Gitérisme-Kayibandisme (= Urukâzîra-murage wa Gitera na Kayibanda) [Livret de membre]

MANIFESTE SCIENTIFIQUE DU M.C.R. [ABASANGIRANGENDO = LES CENTRISTES GITERISTES-KAYIBANDISTES]

Sur base de la Théorie de la spirale de la violence rwandaise dite la spirale R&N (Mureme, 2013) ;

Considérant le traumatisme de la société rwandaise et le Mal-développement rwandais ;

Étant donné que, preuves économétrique à l’appui, depuis le 05 juillet 1973, on a, au Rwanda, une croissance économique (= iyongera-bukûngu) sans développement économique (= itunga n’itunganirwa) et que cette croissance économique rwandaise, qui n’est pas une croissance économique moderne, n’a profité qu’à l’Akazu, à l’Igiti et consorts (= Abanyarugomo) ;

Vu que la société rwandaise est une société totalement épuisée par le totalitarisme moderne « Akazu » et « Igiti » et que le Habyalimanisme (= l’Akazu) et le Rwâkagârisme (= l’Igiti) ne sont pas des projets de société, mais plutôt des non-sociétés, des contre-sociétés et de l’auto-colonisation ;

Eu égard à la modernisation de l’institution d’Ubukonde par le régime Akazu (= la petite maison du Bushiru et ses alliés Abase divers) et de l’institution d’Ubuhake par le régime Igiti (= la noblesse tutsie moderne faction Abâkagâra) ;

Compte tenu de la défectuosité des ressorts et du moteur de la société rwandaise ;

Il ressort de tout cela que sans transformation profonde de la société rwandaise, même l’espoir du développement économique, social et culturel du Rwanda est tout à fait chimérique. Pour lors, il est absolument nécessaire de bâtir un grand projet de société rwandaise, en l’occurrence le 5ème projet de société rwandaise depuis les origines du Rwanda. Par projet de société rwandaise, on entend un projet généré par un courant idéologique susceptible de renforcer l’âme du peuple rwandais, de réanimer le peuple rwandais, de le redresser et de le rendre plus fort que jamais. Or, il se révèle, enfin, que ce projet de société rwandaise ne peut être que le Centrisme révolutionnaire rwandais ou le point culminant de l’étude et de la promotion scientifique du Gitérisme-Kayibandisme. Le Centrisme révolutionnaire rwandais ou le Centrisme Gitériste-Kayibandiste signifie ce courant idéologique c’est-à-dire le « Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= MCR)»

Continuer la lecture de Manifeste scientifique du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.) ou étude et promotion scientifique du Gitérisme-Kayibandisme (= Urukâzîra-murage wa Gitera na Kayibanda) [Livret de membre]

Procès-verbal de création du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (M.C.R.) [= Urukâzîra-murage wa Gitera na Kayibanda]

Le quinzième jour du mois de mars deux mille quatorze, les membres fondateurs du M.C.R., des Hutus et des Tutsis, originaires de toutes les régions du Rwanda (Kigali, Gitarama, Butare, Cyangugu, Kibuye, Gisenyi, Ruhengeli, Byumba et Kibungo), réunis en réunion initiale du M.C.R. (= Intekerezo MCR),

  • ·         Sous la présidence du Mwalimu MUREME Kubwimana, promoteur scientifique et coordonateur général du M.C.R.,
  • ·         En présence de quelques sympathisants, de quelques observateurs étrangers et des curieux (= abavumbyi),

De 13 heures à 17 heures, ont procédé à la création du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais, en abrégé le M.C.R. et à l’adoption du Manifeste scientifique du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.) [= Urukâzîra-murage wa Gitera na Kayibanda].

Continuer la lecture de Procès-verbal de création du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (M.C.R.) [= Urukâzîra-murage wa Gitera na Kayibanda]

Manifeste scientifique du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.) [= Urukâzîra-murage wa Gitera na Kayibanda]

Le document ad hoc paraîtra prochainement, publié par le conseil des membres fondateurs du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.)

Mwalimu Mureme Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Centriste Gitériste-Kayibandiste, Promoteur scientifique du Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (= M.C.R.)

NOTA BENE :

Le Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais (MCR) n’est pas un parti politique [= Ishyaka]. C’est un courant idéologique [= Intekerezo] qui se devra d’être représenté par un parti politique (le MCR-Rwanda) à l’avènement de la Démocratie pluraliste au Rwanda, lequel parti politique aura bien sûr pour mission de présenter, -à toutes fins utiles-, au peuple rwandais, le projet de société centriste révolutionnaire rwandais [= Umushinga wa sosiyete wa MCR-Rwanda]. Ce qu’il y a au Rwanda depuis le 05 juillet 1973, c’est du Totalitarisme moderne et, au fait, soit un parti-état, soit du pseudo-pluralisme. Contrairement au MDR et à l’APROSOMA, le MRND et le FPR ne sont pas des mouvements politiques. Ce sont des systèmes politiques totalitaires. [= Barababeshye. MRND ntiyali Muvoma: yali Systemu ya kibisha yinjizwagamo ku ngufu buli Munyarwanda. N’ubu barababeshya. FPR si ishyaka cyangwa umulyango: ni systemu ya kibisha irahiza Umunyarwanda indahiro gito]. Aussi faudrait-il de véritables mouvements politiques.

Par ailleurs, le MCR est organisé et fonctionne comme une entreprise politique ayant à sa tête le conseil des membres fondateurs, dirigée par le promoteur scientifique-coordonnateur général et animée par le potentiel militant officiellement recruté par celui-ci.