Archives par mot-clé : mwami

La justice au temps du Mwami Mibambwe II Sekarongoro II Gisanura [1609-1642] par Mwalimu Mureme Kubwimana

Le règne du Mwami Mibambwe II Gisanura a laissé au peuple rwandais un adage populaire couramment répandu « Ibyo ni urubanza rwaciliwe i Mutakara » et un message philosophique fort de l’égalité devant la Loi (L en majuscule), en l’occurrence l’Urutare-rwa-Kamegeli (= Le Rocher de Kamegeli).

1.      Ibyo ni urubanza rwaciliwe i Mutakara

Cet adage date du règne du Mwami Mibambwe II Gisanura en raison du sérieux qui dénotait les jugements qu’il rendait. Sa capitale préférée fut Mutakara-na-Nyamagana. De là découle l’adage dont il s’agit : « Cela est comparable à un jugement prononcé à Mutakara-na-Nyamagana ». C’est-à-dire qu’on n’a pas d’objection sur un sujet donné et qu’on est tout à fait d’accord. Autrement dit, cela veut dire que le point en question a déjà été éclairci, qu’il ne soulève plus de problèmes et qu’on accepte de ne pas y revenir. Indirectement, c’est une façon d’apprécier la qualité de la Justice rwandaise au temps du Mwami Mibambwe II Gisanura. Il fut en effet le premier monarque rwandais à faire pratiquer des enquêtes judiciaires avant le procès proprement dit.

2.      Urutare-rwa-Kamegeli (= le rocher de Kamegeli)

C’est un rocher historique sis à Ruhango sur la grand-route Butare-Kigali. Là fut brûlé un noble Tutsi appelé Kamegeli. Il avait eu l’idée sadique de proposer au Mwami d’inscrire sur la liste des peines à infliger, la peine de mort par brûlure sur un rocher chauffé à blanc. Le Mwami grimaça, mais ne dit rien. Dans peu, Kamegeli fut reconnu coupable d’un crime qui n’a pas trop retenu l’attention des mémorialistes. Alors le Mwami appliqua pour la première fois et pour la dernière fois sur Kamegeli la peine qu’il avait lui-même fait inscrire à l’Assemblée nationale des notables sur la liste des peines à infliger aux criminels. Urutare-rwa-Kamegeli est un symbole national de l’égalité devant la Loi (L en majuscule). Il interpelle les représentants du Peuple, les dirigeants et les juges à légiférer prudemment, à diriger prudemment et à juger prudemment. Tout individu a le devoir d’être bienveillant en pensée, en parole et en action, afin d’être un agent de paix sociale et un exemple pour les autres. Il est possible que les souffrances et les malheurs qu’on cause aux autres puissent un jour se retourner et s’abattre sur nous-mêmes et sur les nôtres. Urutare-rwa-Kamegeli est un message philosophique fort que le Mwami Mibambwe II Gisanura a voulu laisser au Peuple rwandais et spécialement à ses gouvernants. Un site touristique devrait être aménagé à cet endroit.        

Fait à Paris le 15 mars 2014

Mwalimu MUREME Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Centriste Gitériste-Kayibandiste, Représentant du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme »

  

 

Rwanda : La position du « Parti politique Banyarwanda (P.P.B.) » sur le référendum du 18/12/2015 au Rwanda [= NDLR : On reconnaît qu’effectivement la sphère politique rwandaise est marquée par cinq vrais mouvements politiques de mouvances différentes, -Centriste Gitériste-Kayibandiste, Mwami, Rwâkagâriste, Habyalimaniste et P.P.B.. A l’avenir, la Démocratie pluraliste serait le remède indiqué contre le Totalitarisme moderne et ses corollaires « Violence politique, Brouillage, Verrouillage, Tribalisme, Régionalisme, Autoritarisme, Égotisme politique ou Culte de la personnalité, etc. »].

Avec ce Référendum, la mouvance du FPR d’Abega vient de commettre une grosse faute historique en nommant Kagame Paul comme président à vie:

Continuer la lecture de Rwanda : La position du « Parti politique Banyarwanda (P.P.B.) » sur le référendum du 18/12/2015 au Rwanda [= NDLR : On reconnaît qu’effectivement la sphère politique rwandaise est marquée par cinq vrais mouvements politiques de mouvances différentes, -Centriste Gitériste-Kayibandiste, Mwami, Rwâkagâriste, Habyalimaniste et P.P.B.. A l’avenir, la Démocratie pluraliste serait le remède indiqué contre le Totalitarisme moderne et ses corollaires « Violence politique, Brouillage, Verrouillage, Tribalisme, Régionalisme, Autoritarisme, Égotisme politique ou Culte de la personnalité, etc. »].

La mort du Mwami Cyilima II Rujugira

PP2010

 

Mwalimu (Prof.) MUREME Kubwimana, Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais, Représentant du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme »

Le Mwami Cyilima II Rujugira était fils de Mazimhaka, fils de Gisanura, fils de Nyamuheshera, fils de Semugeshi, fils de Ndoli. Il a régné au Rwanda de ± 1675 à ± 1708. Cyilima veut dire un monarque pasteur : pasteur du peuple et pasteur du cheptel. En Nduga, sa capitale préférée fut Mpushi-na–Nyerenga : à l’Est sacré de la rivière Nyabarongo, Ntora. Avec une taille d’environ deux mètres, un poids de plus de 85kg, Cyilima II Rujugira était physiquement un géant. Par son mysticisme avancé, ses vertus légendaires, son patriotisme notoire, sa maîtrise de soi et sa maîtrise de la gestion du royaume, Cyilima II Rujugira est un Mwami légendaire, historique, mythique et mystique. Il fut le seul et unique Mwami de la IIème dynastie Tutsie de ce genre. Il est le point culminant après lequel s’est amorcée la descente en direction de Rucunshu.

Continuer la lecture de La mort du Mwami Cyilima II Rujugira