Archives par mot-clé : se

L’utilité des préfixes « Se, Rwa ou Nyira » en Kinyarwanda

Dans le monde social rwandais, les indicatifs « Se, Rwa ou Nyira » signifient « celui ou celle à qui appartient quelque chose » et en Sciences historiques rwandaises, ils signifient « le père ou la mère de quelque chose » :

a.       Le symbolisant : Le préfixe « Se » ou « Nyira » et parfois le préfixe « Rwa ».

b.      Le symbolique (= la pratique sociale) est évident. On a des noms comme Sehene, Nyiramwiza, Nyiramubyeyi, Sengegera, Rwamirera, Rwangabo, Rwamucyo, Rwasine, Nyirahategekimana, Nyiramavugo, etc.

c.       Le rapport de symbolisation (= l’explication) : En Sciences historiques rwandaises, le « Se » ou le « Nyira » signifie le père ou la mère de quelque chose.

On en profite donc pour proposer une règle consistant à mettre un trait d’union entre le préfixe et cette quelque chose lorsqu’il s’agit d’un héros national de l’Histoire du Rwanda. Exemples : Grégoire Kayibanda Se-Bwigenge, Mutara III Rudahigwa Se-Muco, Joseph Gitera Se-Repubulika, Alexis Kagame Se-Mateka, Nyiraruganzu Nyirarumaga Nyira-Bisigo, Kigeli I Mukobanya Se-Cyumwe, Mutara I Semugeshi Muyenzi Se-Mandwa, etc. 

Références bibliographiques :

1)      MUREME Kubwimana, Bonaventure, Manuel de Sociologie politique rwandaise approfondie, Tome 1 : Le Rwanda, Un état-nation unitaire millénaire, L’Harmattan, Paris, 2014, ISBN = 978-2-343-02156-0 (510 pages)

2)       MUREME Kubwimana, Bonaventure, Manuel de Sociologie politique rwandaise approfondie, Tome 2 : La spirale de la violence rwandaise, L’Harmattan, Paris, 2014, ISBN = 978-2-336-30304-8 (650 pages)

Fait à Paris, le 30 avril 2014

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                     Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                           Représentant du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme »