Archives pour l'étiquette tutsi

Rwanda : La présence des Hutu, des Tutsi et des Twa dans un même groupement socio-familial prouve que les sous populations statistiques « amôko = Hutu, Tutsi et Twa» ne sont pas des ethnies, mais plutôt des anciennes castes du Rwanda ancien.

En savoir plus sur :

http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/rwanda-vient-de-paraitre-cours-dhistoire-du-rwanda-ancien-tome-1-la-1ere-dynastie-hima-tutsinyiginya-sindi-inganji-rwoga-edition-sciporwa-rouen-aout-2017-366-pages/

Burundi : Sindimwo Gaston, -premier Vice-président et Tutsi-, a pris la tête manifestation anti-MAPROBU place indépendance et pas la présidence du parti.

En savoir plus sur :

https://twitter.com/soniarolley/status/680663285381861380/photo/1

Les F.D.L.R. doivent être mises hors d’état de nuire : la place des génocidaires Habyalimanistes n’est pas à la tête d’une organisation humaine, mais plutôt à la barre du tribunal. Ce ne sont pas des réfugiés. C’est une cohorte d’assassins en armes. Si ces extrémistes et totalitaristes Hutu Habyalimanistes retournaient au pouvoir, peu de Hutu non Habyalimanistes, de Tutsi et de Twa y survivraient.

PP MUREME 26072014

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                      Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                           Promoteur scientifique et coordonnateur général du                                                                     Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais                                                                                           [= M.C.R. (= Abasangirangendo : les Centristes Gitéristes-Kayibandistes)]                                       

Pour commander ses livres : prière de bien vouloir vous adresser à                                        l’Harmattan http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&sr=7

A. Remarque générale

Toute reproduction et représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées dans mes ouvrages ou sur mon site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/ sans mon autorisation, est illicite et constitue une contrefaçon [= ubujura].

 B. Introduction

Les articles précédents au sujet des FDLR-FOCAKAZU ont permis de mieux les connaître. Présentement, il importe de citer nommément et sans détours compliqués les principaux génocidaires Banyakazu qui infectent les FDLR-FOCAKAZU, encore désireuses d’opprimer le peuple rwandais. Il importe surtout de bien analyser l’âme des FDLR-FOCAKAZU. Les FDLR-FOCAKAZU ne mèneront à rien du tout. Ce sont les derniers retranchements des Banyakazu. Ces gens-là ne s’intéressent pas au peuple rwandais. Ils sont insensibles aux sentiments collectifs rwandais. Ce sont des particularistes Banyakazu. Ils ne veulent qu’une chose : retourner de force au Rwanda en vue de renouveler l’expérience succulente de jadis. Ils veulent reconquérir leur paradis perdu. Toujours est-il que leur ressource principale envisagée, c’est une armée mono-régionale Kiga comme dans le bon vieux temps de Juvénal Habyalimana Rutemayeze. Ces groupes de mouvance habyalimaniste sont principalement constitués des démons dont les caractéristiques sont décrites dans les lignes qui suivent.

De prime abord, il sied tout de même de préciser que la sociologie politique ne s’intéresse, ni aux personnes sacrées des gens, ni à leur vie privée. Cependant, du moment qu’un acteur politique manifeste sa volonté de faire la politique, c’est un homme public. Le public a donc le droit de savoir qui il est, quel est son projet de société, s’il est capable et s’il est irréprochable, car on ne badine pas avec la vie d’un peuple. Le politologue ne fixe son regard que sur l’objet politique.

Continuer la lecture de Les F.D.L.R. doivent être mises hors d’état de nuire : la place des génocidaires Habyalimanistes n’est pas à la tête d’une organisation humaine, mais plutôt à la barre du tribunal. Ce ne sont pas des réfugiés. C’est une cohorte d’assassins en armes. Si ces extrémistes et totalitaristes Hutu Habyalimanistes retournaient au pouvoir, peu de Hutu non Habyalimanistes, de Tutsi et de Twa y survivraient.

Le procès de Protais Zigiranyirazo, au TPIR d’Arusha, est un échec cuisant pour la communauté internationale : ce génocidaire Habyalimaniste est l’un des grands planificateurs Kiga du génocide des Hutu centristes et des Tutsi. Il doit être ré-arrêté, menotté, coffré et rejugé.

PP MUREME 26072014

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                          Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                                 Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                                      Promoteur scientifique et coordonnateur général du                                                                   Mouvement Centriste Révolutionnaire rwandais [= M.C.R. (= Abasangirangendo)]                             

Pour commander ses livres : utiliser le formulaire de contact du site web http://sciencespolitiquesrwandaises.fr/

Par suite du génocide des Hutu centristes et des Tutsi, il a été créé en 1994 par le Conseil de Sécurité, par la résolution N° 955 (1994), dans le cadre du chapitre VII de la Charte des Nations Unies relatif à « l’action en cas de menace contre la paix, de rupture de la paix et d’acte d’agression », le Tribunal International pour le Rwanda. Celui-ci est une institution des Nations unies compétente pour connaître des crimes de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre perpétrés en 1994 au Rwanda ou dans des pays voisins. Il fermera ses portes le 31 décembre 2014, dans trois jours. Vingt ans après la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies, à l’origine de la création du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), ses acteurs se sont réunis jeudi le 6 novembre 2014 à Arusha pour évoquer l’héritage et dresser le bilan.

Continuer la lecture de Le procès de Protais Zigiranyirazo, au TPIR d’Arusha, est un échec cuisant pour la communauté internationale : ce génocidaire Habyalimaniste est l’un des grands planificateurs Kiga du génocide des Hutu centristes et des Tutsi. Il doit être ré-arrêté, menotté, coffré et rejugé.

Les Hutu, les Tutsi et les Twa ne sont pas des ethnies [« amayetini » = mot inexistant en Kinyarwanda qu’on a faussement traduit par « Amôko »] : ce sont de simples sous-populations « Amôko ».

PP2013

Mwalimu MUREME Kubwimana,                                                                                                     Statisticien-historien-économiste et politologue rwandais,                                                               Centriste Gitériste-Kayibandiste,                                                                                                  Représentant du modèle « Mgr Alexis Kagame et Mureme »

A. Introduction

Après la publication de mon Manuel de Sociologie politique rwandaise approfondie (= Intekerezo I&II), il n’est plus fastidieux de prouver que l’héritage laissé par le colonisateur belge au Rwanda est un héritage infâme qui perdurera encore durant plusieurs décennies. Même pour rejeter le simple concept colonialiste belge trop faux d’ethnies Hutu, Tutsi et Twa, c’est très difficile. Il y a de l’inertie. Le peuple rwandais ne comprend pas ce qui lui est arrivé. Il ne comprend pas que le colonisateur belge est parti.  Or, il est vraiment parti. Le colonisateur belge a assené au peuple rwandais un coup trop dur. Le peuple rwandais s’est évanoui. On a, au Rwanda contemporain, un peuple qui a encore une âme (= le Kinyarwanda), mais qui n’a plus d’esprit. Mais, heureusement, le peuple rwandais n’est pas mort. Il vit encore. Peuple rwandais, réveille toi ! Maintenant, nous pouvons à nouveau tout concevoir et tout réorganiser nous-mêmes. Le Rwanda n’est pas une province belge. L’Humanité est une et une seule mais la Société rwandaise a sa propre finalité. Chaque société a ses propres logiques. Chaque société a ses propres critères de scientificité. Les Belges ont le droit de se dire ce qu’ils veulent. Les Français ont le droit de se dire ce qu’ils veulent. Les Rwandais ont aussi le droit de se dire ce qu’ils veulent.     

Continuer la lecture de Les Hutu, les Tutsi et les Twa ne sont pas des ethnies [« amayetini » = mot inexistant en Kinyarwanda qu’on a faussement traduit par « Amôko »] : ce sont de simples sous-populations « Amôko ».